Lourd redressement fiscal pour Nestlé Maroc

20 août 2021 - 13h00 - Ecrit par : S.A

Nestlé Maroc s’est vu infliger un lourd redressement fiscal. En tout, un milliard de dirhams (110 millions de dollars) à verser à l’administration fiscale marocaine.

Ce redressement fiscal fait suite à un contrôle mené par l’équipe de la division nationale des vérifications fiscales relevant directement du patron de la Direction générale des Impôts à Rabat, rapporte Financial Afrik. Le rejet de la méthode de calcul des prix de transfert appliquée par Nestlé Maroc est à l’origine de ce redressement. « Les prix auxquels sont facturés les achats et les ventes des biens et services entre la société et les autres filiales du groupe, mais aussi avec sa maison-mère », explique-t-on. Selon le fisc marocain, la filiale du groupe agroalimentaire suisse a organisé indûment un transfert des bénéfices à sa maison mère en minorant le résultat imposable au Maroc par la manipulation des prix de transfert.

À lire : Le groupe Nestlé prépare-t-il en douce son départ du Maroc ?

Nestlé Maroc entend contester ce redressement. Dans ce sens, depuis Genève, le groupe a envoyé en mission des avocats fiscalistes qui vont travailler avec les consultants locaux du cabinet EY. Une procédure a été déjà engagée devant la Commission nationale de recours fiscal. En parallèle, la société tente un règlement à l’amiable avec l’administration fiscale. « La méthode utilisée par Nestlé Maroc est un schéma mondial implémenté dans toutes les filiales du groupe », a indiqué Imane Zaoui, directrice générale de Nestlé Maroc. Reste à savoir si la multinationale suisse pourra convaincre le fisc marocain. Selon une source, les discussions entre les deux parties seraient plus proches de la rupture que d’une transaction.

Dans une transaction entre le fisc et un contribuable, une remise sur le montant des redressements fiscaux ne peut porter que sur des questions d’interprétation et non de droit, précise la loi marocaine. En d’autres termes, toute réduction de la note de la TVA non versée au Trésor ne peut être envisageable. L’administration fiscale marocaine peut toutefois concéder une baisse sur les montants des pénalités de retard ou du niveau des redevances qu’une entreprise a versées à sa maison-mère au titre de l’assistance technique.

Tags : Impôts - Nestlé Maroc

Aller plus loin

Le groupe Nestlé prépare-t-il en douce son départ du Maroc ?

Nestlé serait en train de préparer en douce son départ du Maroc. La multinationale suisse a décidé de fermer son centre de Casanearshore, basé à Casablanca, après près de 13 ans...

Nestlé Maroc met fin à la web-série polémique " Baghi Ntzewej"

Nestlé Maroc vient de signer l’arrêt de mort de la web-série « Baghi Ntzewej » (je veux marier), objet d’une forte polémique dans le pays, notamment sur les réseaux...

Nous vous recommandons

Maroc : des Algériens mettent la main sur des données confidentielles

Un ingénieur d’État en service à l’ISESCO et en charge de la gestion du site internet de l’organisation, a trafiqué les serveurs du site et fourni des dossiers confidentiels à une trentaine de personnalités dont des Algériens. Il a été placé en détention...

Younes Belhanda dit tout le mal qu’il pense de Vahid Halilhodžić

L’international marocain Younès Belhanda revient sur son absence en sélection marocaine et en évoque les vraies raisons. Il ne veut plus rejoindre l’effectif des Lions de l’Atlas même si le sélectionneur Vahid Halilhodžić le...

Gazoduc algérien : l’Espagne craint de graves conséquences sur le Maroc

L’Espagne est préoccupée par l’intention de l’Algérie de renoncer au gazoduc qui l’alimente depuis vingt ans via le Maroc. Bien plus, la péninsule ibérique redoute l’énorme perte que subiraient les trois pays si le gazoduc Maghreb-Europe n’est pas renouvelé...

Le Maroc refoule des MRE à Sebta

Plusieurs familles de Marocains résidant en Europe ont été bloquées à la frontière de Tarajal par les autorités marocaines pour non-respect des exigences sanitaires liées au Covid-19. Elles ont été invitées à retourner en Espagne, provoquant un embouteillage...

Adil El Arbi et Loubna Khalkhali se marient aujourd’hui à Tanger (photos)

Adil El Arbi se marie aujourd’hui pour la deuxième fois avec son grand amour, la journaliste belgo-marocaine Loubna Khalkhali. La fête se tient ce samedi à Tanger.

Un jeune Marocain poignardé à mort en Espagne

Un Marocain de 28 ans est décédé jeudi des suites d’une violente agression dont il a été victime de la part d’une douzaine de personnes, à l’entrée de la gare d’Abando-Indalecio Prieto, en plein centre de...

Tourisme : le Maroc « attaque » 19 pays (vidéo)

L’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) a présenté une nouvelle campagne internationale de promotion, intitulée « Maroc, Terre de lumière », afin de positionner le royaume parmi les destinations touristiques mondiales les plus...

Covid-19 au Maroc : l’armée appelée à la rescousse

Pour accélérer le rythme de la campagne de vaccination contre le Covid-19, une équipe médicale militaire composée de médecins et d’infirmiers, a été appelée en renfort au ministère de la Santé. Ils sont déployés dans plusieurs régions du...

Un fournisseur de Volkswagen pourrait quitter le Maroc pour l’Espagne

Volkswagen (VW) envisage de déplacer sa production de câbles du Maroc vers l’Espagne, précisément en Estrémadure. L’usine en Espagne pourrait avoir un effectif de 2 000 employés.

Les raisons du maintien de la fermeture des frontières maritimes marocaines

Quelques semaines après la réouverture de l’espace aérien marocain, les frontières maritimes marocaines demeurent fermées. Un expert évoque les raisons qui expliquent le maintien de cette décision.