Recherche

Réouverture des mosquées, une bombe à retardement

© Copyright : DR

19 octobre 2020 - 20h30 - Société

La reprise des prières du vendredi dans les mosquées, mesure décidée par le gouvernement après plusieurs mois de fermeture, pourrait s’avérer catastrophique. Avec la recrudescence des nouvelles contaminations, les dégâts de cette décision seraient désastreux pour le pays.

La ferveur avec laquelle les populations ont accueilli cette décision d’ouverture des mosquées pourrait vite s’estomper, rapporte Challenge. Les mesures restrictives promises par le gouvernement pour réussir ce challenge sans incident ont été un leurre.

Sur place, les réalités étaient différentes. A Casablanca, la ville épicentre du coronavirus au Maroc, les mosquées étaient bondées, sans le moindre respect de la mesure de distanciation. Des fidèles ont pris d’assaut les rues sous le regard impuissant des forces de l’ordre.

Cette reprise de la prière du vendredi dans les mosquées pourrait influer sur le bilan quotidien. Et le gouvernement pourrait revenir sur sa décision. Une mesure qui lui sera difficile de prendre, précise le même magazine.

La solution préconisée est le recours à une communication plus organisée en concertation avec les autorités locales et les fidèles. Mais, il faudra interdire d’abord les prières sur les chaussées, sans y contraindre la population, conseille la même source.

Mots clés: Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Religion , Islam , Ministère des Habous et des Affaires islamiques

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact