Recherche

Royal Air Maroc - APML : à quand la sortie de crise ?

© Copyright : DR

16 avril 2021 - 10h20 - Maroc - Par: J.K

Le conflit entre la compagnie Royal Air Maroc et ses pilotes perdure. Alors que les deux parties sont à couteaux tirés, la crise sanitaire est venue tout bouleverser, repoussant la sortie de crise.

La situation entre l’Association marocaine des pilotes de lignes (AMPL) et son employeur ne présage pas d’une fin de crise prochaine. « Nous avons été victimes d’un nettoyage social et d’un ciblage dû notamment à l’accumulation de conflits avec notre employeur depuis cinq ans », a déclaré un membre de l’AMPL, ajoutant le manque de sécurité au sein de la compagnie qui a coûté la vie à un pilote de 27 ans en 2017.

L’AMPL reproche également à RAM, d’exploiter la masse salariale des pilotes de ligne comme l’un des motifs qui font chuter son bilan économique, puisqu’il est possible que ce soit « un problème de gouvernance avec des charges de fonctionnement exorbitantes », a-t-elle ajouté. « Nous avons proposé à la RAM une économie de 400 millions de dirhams (plus de 37 millions d’euros) avec une réduction de salaire des 500 membres de l’AMPL sur trois ans, mais celle-ci a refusé, préférant licencier 65 pilotes pour 250 millions de dirhams. Une trentaine de procès sont en cours pour licenciement abusif », a précisé un membre de l’AMPL.

Par la suite, la compagnie a traversé en 2018 une grave crise d’une ampleur jamais connue depuis sa création. Ainsi, la RAM a été accusée « des grèves » de ses pilotes ayant conduit à l’annulation de 260 vols en près de six mois avec une perte de près de 450 millions de dirhams. Sans oublier l’augmentation des salaires des 280 commandants de bord et 260 pilotes de lignes ayant coûté 85 millions de dirhams à la compagnie.

Autant de griefs que n’a pas admis RAM qui a saisi la justice. Le 25 novembre 2020, fait savoir Jeune Afrique, le tribunal de première instance de Casablanca avait décidé de la dissolution de l’AMPL, au motif qu’elle n’a pas qualité pour défendre les salariés ou mener des négociations en leur faveur.

Toutefois, en dépit de tous ces conflits, RAM a réussi à obtenir en mars 2019, une paix sociale avec ses pilotes de lignes. Ainsi, la compagnie a transporté 7,3 millions de passagers, à bord de 57 avions pour 99 destinations. Mais en 2020, la crise sanitaire a fait tout basculer.

Mots clés: Royal Air Maroc (RAM) , Transport aérien , Droits et Justice

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact