Royal Air Maroc RAM condamnée à verser 350 000 dollars

28 février 2020 - 15h00 - Maroc - Ecrit par : I.L

Royal Air Maroc (RAM) a été condamnée à verser des dommages et intérêts de l’ordre de 350 000 dollars pour la perte des bagages d’un passager au Liberia.

Cette affaire remonte à 2014, lorsque Findly Karnga, un avocat libérien, de retour d’un voyage, n’a plus retrouvé ses bagages. Dix jours après leur perte, toujours aucune nouvelle.

Selon la presse libérienne, RAM lui avait répondu, dans ses investigations, que ses bagages n’avaient pas été embarqués à bord du vol qu’il devait prendre, et ce, à cause d’un poids excédentaire dans ses valises. D’après la compagnie aérienne marocaine, ce passager aurait refusé de s’acquitter de la facture que RAM lui aurait présentée pour cet excédent de bagages.

Après avoir épuisé toutes les procédures auprès de Royal Air Maroc et entrepris de multiples contacts infructueux auprès des agences de la compagnie aérienne, au Maroc et à Monrovia, l’avocat a déposé une plainte contre RAM à l’automne 2015. Dans sa plainte, la victime aurait initialement réclamé le versement d’une amende d’un million de dollars à RAM.

À l’issue du procès qui s’est déroulé dans un tribunal civil de Monrovia, le verdict, prononcé au terme de la procédure entamée depuis cinq ans, est sans appel. Le transporteur aérien national a été condamné à lui verser 350 000 dollars de dommages et intérêts.

Sujets associés : Royal Air Maroc (RAM) - Droits et Justice - Libéria

Ces articles devraient vous intéresser :

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Royal Air Maroc abandonne sa commande de Boeing 737 Max

La compagnie aérienne Royal Air Maroc a annulé la livraison de ses deux derniers Boeing 737 Max 8. Elle envisage de lancer un appel d’offres pour le renouvellement de sa flotte Boeing 737NG.

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Les avocats marocains passent à la caisse

Les avocats marocains doivent désormais s’acquitter d’une avance sur l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés au titre de l’exercice en cours auprès du secrétaire–greffier à la caisse du tribunal pour le compte receveur de l’administration fiscale....

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Carte du Maroc sans le Sahara : l’ONCF annonce des poursuites judiciaires

L’Office national des chemins de fer (ONCF) aurait publié sur l’une de ses affiches une carte incomplète du Maroc, suscitant la colère des internautes marocains. L’Office vient de démentir l’information et envisage de poursuivre les auteurs de cette...

Royal Air Maroc aménage ses vols pour les supporters marocains

Suite à la qualification du Maroc pour les demi-finales de la Coupe du monde Qatar 2022, Royal Air Maroc (RAM) a décidé d’offrir certaines facilités aux supporters marocains.

Le club des avocats offre un service gratuit d’orientation juridique pour les MRE

Le club des avocats au Maroc apporte son aide à la communauté marocaine résidant à l’étranger en mettant à sa disposition des lignes téléphoniques qui leur permettront de bénéficier gratuitement d’une orientation juridique et des conseils.

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.