Recherche

Saâd Lamjarred, "star et violeur ?" (vidéo)

11 février 2019 - 12h45 - Marocains du monde

© Copyright : DR

Le magazine Sept à Huit est revenu dimanche sur l’affaire Saâd Lamjarred avec la diffusion d’un reportage sur la première chaîne de télévision française TF1. 20 minutes de reportage pour résumer les démêlés judiciaires de la star marocaine, mais aussi et surtout, pour donner la parole à ses supposées victimes.

Suite à sa libération sous contrôle judiciaire début décembre dernier, le magazine Sept à Huit a décidé de revenir sur le déroulé de l’affaire du petit prince de la pop arabe et interviewer plusieurs protagonistes ayant un lien avec les différentes accusations contre Saâd Lamjarred.

L’émission donne la parole aux deux supposées victimes du chanteur, dont l’une est une Marocaine qui parle d’un viol qui se serait produit à Casablanca. Ayant rencontré Saâd Lamjared lors d’une soirée en avril 2015, peu de temps après, elle se retrouve avec lui dans sa garçonnière et elle affirme avoir été violée à trois reprises. A entendre sa description, elle semble similaire à celle de Laura Prioul, à savoir un homme qui change soudainement de comportement, tantôt doux, tantôt violent. La victime poursuit son histoire en racontant qu’une fois au poste de commissariat, les policiers marocains refusent d’enregistrer sa plainte. Elle s’est retournée vers des avocats, qui rejettent sa requête, de même que le gynécologue qui n’a pas souhaité l’ausculter.

Le deuxième cas est celui d’une Franco-marocaine qui avait déposé plainte à Paris avant de se rétracter. Elle confie dans une longue lettre remise aux reporters de l’émission avoir été violée par le chanteur. Quand elle raconte les faits à ses parents, ces derniers lui ordonnent de retirer la plainte, afin d’éviter tout scandale.

L’émission évoque également des arrangements financiers proposés par des proches de la star marocaine. Ainsi Laura Prioul s’est vu proposer 500 000 euros puis 1 million d’euros pour "laisser Saâd tranquille". Idem pour la saisonnière de Saint Tropez qui aurait reçu une proposition de 200 000 euros pour retirer sa plainte.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact