Sahara : Felipe VI était-il au courant des négociations avec le Maroc ?

24 mars 2022 - 15h20 - Ecrit par : A.S

Le roi d’Espagne, Felipe VI, semble ne pas avoir été associé aux négociations avec son homologue marocain, Mohammed VI, qui ont abouti au changement de position sur le Sahara. Le chef du gouvernement, Pedro Sanchez, qui conduit la politique étrangère du pays, a simplement assumé ses responsabilités.

Malgré les bonnes relations entre les maisons royales espagnole et marocaine, le roi Felipe VI n’est pas intervenu dans les négociations avec le Maroc qui ont conduit à la décision du gouvernement espagnol de soutenir le plan d’autonomie du Sahara, fait savoir Vozpópuli, soulignant que des sources consultées à la maison royale espagnole ont rappelé que « la politique étrangère de l’Espagne relève de la prérogative constitutionnelle du gouvernement ».

À lire : L’Espagne change sa position sur le Sahara

Les mêmes sources ne précisent pas si Pedro Sanchez a informé Felipe VI de la lettre qu’il a adressée à Mohammed VI et dans laquelle il a clairement exprimé le soutien de l’Espagne au plan marocain d’autonomie du Sahara. De son côté, la Moncloa non plus ne confirme pas si Sanchez a tenu Felipe VI informé de ces échanges avec Mohammed VI, pas plus que des sources du ministère des Affaires étrangères qui admettent ne pas savoir si cette information a été portée à la connaissance du roi d’Espagne.

À lire : Maroc-Espagne : le roi Felipe VI appelle à l’apaisement des tensions

A la vérité, Felipe VI n’a pas été informé de cette importante décision, ce qui est inhabituel, indiquent des sources diplomatiques qui expliquent que généralement, ces types de communications se font entre gouvernements ou entre maisons royales. Les mêmes sources rappellent que Sanchez avait contacté fin 2020 son homologue marocain pour convenir d’une visite au Maroc en 2021 qui ne s’est jamais concrétisée en raison entre autres de l’arrivée de Brahim Ghali en Espagne.

À lire : José Manuel Albares et Pedro Sanchez « bientôt » au Maroc

Pedro Sanchez a donc pris le risque de négocier directement avec le souverain marocain. Dans sa lettre datée du 14 mars, il a exprimé au monarque marocain la volonté de l’Espagne de « construire une nouvelle relation », basée sur « le respect mutuel, le respect des accords… » pour « éviter les crises » entre les deux pays et renforcer la « coopération dans la gestion des flux migratoires en Méditerranée et en Atlantique » et « rétablir une pleine normalité dans la circulation des personnes et des biens ». Tous ces sujets seront à l’ordre du jour de la prochaine visite d’Albares à Rabat le 1ᵉʳ avril.

Tags : Espagne - Autonomie Sahara

Aller plus loin

L’Espagne veut être un « acteur » du conflit au Sahara

Convoqué au Congrès pour expliquer la décision de soutenir le plan marocain d’autonomie du Sahara, le ministre des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a indiqué ce mercredi que...

José Manuel Albares et Pedro Sanchez « bientôt » au Maroc

Après un an de brouille diplomatique, le Maroc et l’Espagne viennent de normaliser leurs relations. Plusieurs responsables espagnols effectueront «  bientôt  » des voyages...

L’Espagne change sa position sur le Sahara

C’est une réaction attendue depuis de longs mois par les autorités marocaines et qui augure sans doute un retour à la normale dans les relations entre le Maroc et l’Espagne. Dans...

Sahara : le Maroc a fait pression sur l’Espagne

Le Centre national de renseignement (CNI) a informé le gouvernement espagnol que l’entrée irrégulière de milliers de migrants à Sebta en mai 2021 faisait partie de la stratégie de...

Nous vous recommandons

Le Maroc aura sa propre station spatiale

Le Maroc ambitionne de créer sa propre station spatiale. Dans ce sens, Driss El-Hadani, directeur général du Centre royal de télédétection spatiale (CRTS) s’est rendu à Abu Dhabi, où il a rencontré de hauts responsables des institutions intervenant dans le...

Les Marocains, de gros consommateurs de crédit à la consommation

Plus de 90 % des Marocains ont recours au crédit à la consommation par nécessité. Un mode de financement pourtant mal perçu dans la société. C’est ce que révèle une étude réalisée par un cabinet spécialisé.

Lourd redressement fiscal pour Nestlé Maroc

Nestlé Maroc s’est vu infliger un lourd redressement fiscal. En tout, un milliard de dirhams (110 millions de dollars) à verser à l’administration fiscale marocaine.

Un couple partage le bonheur de voyager en jet privé entre le Royaume-Uni et Marrakech

Un couple britannique exprime son bonheur de voyager en jet privé entre le Royaume-Uni et Marrakech. Il partage avec les internautes leur expérience de « riche ».

Le dirham poursuit sa hausse face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 0,65 % face à l’euro et s’est dépréciée de 0,79 % vis-à-vis du dollar américain au cours de la période allant du 17 au 23 juin 2021. C’est ce qu’indiquent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

MRE : voici les nouvelles conditions d’accès au territoire marocain

Le Maroc a mis à jour les listes A et B qu’il a établi dans le cadre de la réouverture de son ciel. La Russie, l’Égypte et la Tunisie figurant sur la liste A se trouvent désormais sur la liste B. Les nouvelles conditions d’accès au territoire marocain...

Du haschich marocain dans des tomates saisi en Espagne

La Garde civile et la police espagnole ont démantelé deux importants réseaux de trafic de haschich et de cocaïne depuis Tanger au Maroc sur la côte andalouse. Les drogues étaient dissimulées dans des cargaisons de tomates. En tout, 13 tonnes de haschich et...

CAN 2022 : les vraies raisons de l’absence de Hakim Ziyech

Fouzi Lekjaa, président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) s’est expliqué sur les raisons de l’absence de l’international marocain Hakim Ziyech de la liste des Lions de l’Atlas pour la Coupe d’Afrique des nations (CAN...

Le rappeur marocain Morad délaisse sa Mercedes pour une Audi

Morad, amoureux des véhicules haut de gamme, a fait une nouvelle acquisition. Le rappeur espagnol d’origine marocaine a délaissé sa luxueuse Mercedes contre une Audi beaucoup plus chère.

La Rochelle : le calvaire des étudiants marocains

Trouver un logement à La Rochelle relève d’un véritable parcours du combattant pour les étudiants en général et Marocains en particulier. Pour cette rentrée universitaire 2021-2022, le nombre d’étudiants a augmenté de 13 % par rapport l’année dernière, une...