Sahara : Pedro Sanchez admet « des erreurs »

30 mars 2022 - 14h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Occupé à prendre part au Conseil européen sur la crise énergétique qui s’est achevé vendredi à Bruxelles, Pedro Sanchez n’a pas eu le temps de gérer les tensions au sein de la coalition gouvernementale après la décision du gouvernement de soutenir le plan marocain d’autonomie du Sahara. Il sera face aux députés au Congrès ce mercredi.

Dans une lettre envoyée à Mohammed VI le 14 mars, le président Sanchez a exprimé le soutien de l’Espagne au plan marocain d’autonomie du Sahara, le considérant comme la solution « la plus sérieuse, crédible et réaliste » au conflit. La décision, annoncée par le cabinet royal marocain le 18 mars, et confirmée le même jour par le ministre des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a été dénoncée par les partis membres de la coalition gouvernementale et l’opposition.

Le PSOE même a été contraint d’expliquer les raisons du changement de position du gouvernement sur le Sahara à ses militants à la base, notamment aux jeunes, très sensibles à la cause sahraouie, fait savoir La Razon. Mais cela n’a pas suffi pour rassurer les uns et les autres.

À lire : « La crise insoutenable avec le Maroc » a poussé Sanchez à changer de position sur le Sahara

L’Exécutif et le PSOE se plaignent de l’insuffisance de communication sur le sujet et reconnaissent qu’il y a eu des « erreurs » et des « messages contradictoires », se demandant si le moment était bien choisi pour prendre cette décision, quoiqu’il fût impérieux de mettre fin à la crise avec le Maroc qui devenait « insoutenable ». C’était un risque qu’il fallait prendre, estime le PSOE. Pour le gouvernement, le Maroc est un « partenaire » et il était important de rétablir la coopération migratoire avec le royaume pour garantir l’intégrité territoriale de l’Espagne et surtout préserver les relations avec l’Union européenne.

Par ailleurs, le gouvernement soutient que l’Algérie ne va pas rompre son contrat gazier avec l’Espagne, en réaction au changement de sa position sur le Sahara. Le président Pedro Sanchez sera ce mercredi au Congrès pour présenter les conclusions du Conseil européen et devra faire face aux critiques de l’opposition pour ce revirement historique de la position de l’Espagne sur le Sahara.

Sujets associés : Espagne - Autonomie Sahara

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

« La crise insoutenable avec le Maroc » a poussé Sanchez à changer de position sur le Sahara

En visite ce mercredi à Ceuta, Pedro Sanchez a expliqué que son gouvernement a fait le choix de soutenir le plan marocain d’autonomie du Sahara pour mettre fin à « la crise...

Le Roi Mohammed VI et Pedro Sanchez réunis autour d’un Iftar

Sur invitation du roi Mohammed VI, le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez effectuera le jeudi 7 avril, une visite officielle au Maroc, dans le cadre du renforcement...

Le roi Mohammed VI offre un iftar en l’honneur de Pedro Sanchez (vidéo)

En visite au Maroc sur invitation du roi Mohammed VI, le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a participé à un iftar offert en son honneur par le...

A cause du Sahara, la coalition gouvernementale en Espagne risque d’exploser

Malgré son désaccord avec Pedro Sanchez sur le changement de position sur le Sahara, Podemos ne quittera pas le gouvernement de coalition, a assuré son porte-parole, Pablo...

Nous vous recommandons

Espagne

Espagne : plus de 10 % des étrangers résidents sont des Marocains

Les Marocains forment la plus grande communauté de résidents étrangers en Espagne. À fin décembre 2020, le pays compte 811 530 Marocains sur un total de 5 800 468 immigrés, selon les données du ministère espagnol de l’Inclusion, de la sécurité et des...

Coronavirus : des Algériens bloqués au Maroc

Alors que le Maroc et de l’Algérie ont suspendu « de commun accord » leurs liaisons aériennes, afin de faire face efficacement à la propagation du coronavirus, une centaine de passagers algériens sont bloqués dans le...

Espagne : la société civile réclame toujours justice après la mort de Marouane

Le tribunal provincial de Valence a classé sans suite l’affaire relative au suicide de Marouane Abouobaida, un jeune Marocain de 23 ans, dans une cellule d’isolement du centre de rétention des migrants de Zapadores le 15 juillet 2019. Les acteurs de la...

Espagne : l’armée en colère contre Pedro Sanchez à cause de sa «  peur  » du Maroc

L’Espagne a commandé récemment 20 unités du système de défense aérienne Eurofighter, destinées à la protection des îles Canaries. Mais aux dernières nouvelles, les autorités espagnoles auraient renoncé à déployer ces engins dans l’archipel de peur d’« irriter »...

L’Espagne salue la coopération policière «  efficace  » avec le Maroc

Des djihadistes utilisent les flux migratoires pour entrer en Espagne, selon le Centre de renseignement contre le terrorisme et le crime organisé (CITCO) relevant du ministère espagnol de l’Intérieur qui salue la coopération «  efficace  » avec le Maroc...

Autonomie Sahara

Sahara : la France réitère son soutien au plan d’autonomie du Maroc

La France a renouvelé, lundi, son soutien au plan d’autonomie du Maroc, le décrivant comme une « base sérieuse et crédible », pour aider à résoudre le différend sur le Sahara.

Amnesty International demande à Pedro Sanchez d’évoquer les droits de l’homme avec le Maroc

La section Espagne d’Amnesty International (AI) a invité mercredi le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, à évoquer la question du respect des droits de l’homme lors de son voyage au Maroc prévu ce...

« Le Maroc a l’une des diplomaties les plus patientes et les plus efficaces du monde arabe »

L’universitaire et écrivain espagnol, Arturo Pérez-Reverte, a condamné la décision du gouvernement de Pedro Sanchez de soutenir le plan d’autonomie du Sahara proposé par le Maroc, estimant qu’il s’agit d’un « échec diplomatique...

Nasser Bourita : « l’autonomie est la seule et unique solution au conflit du Sahara marocain »

Le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocaines résidant à l’étranger Nasser Bourita a déclaré que "l’autonomie est la seule et unique solution au conflit du Sahara marocain". En 2007, le Maroc avait déjà proposé un plan...

Les États-Unis derrière le changement de position de l’Espagne sur le Sahara

La décision du gouvernement espagnol de soutenir le plan marocain d’autonomie du Sahara aurait été soufflée par les États-Unis, un partenaire historique et privilégié du Maroc.