Crise avec l’Algérie : le Congrès espagnol interpelle le gouvernement

27 avril 2022 - 10h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

À l’initiative du Parti populaire (PP), soutenu par les autres groupes parlementaires au Congrès, à l’exception du PSOE, Podemos et Bildu, le président Pedro Sanchez sera convoqué pour exposer les retombées de sa nouvelle relation avec le Maroc, après le changement de position sur le Sahara, et ses conséquences sur les relations de l’Espagne avec l’Algérie.

Pedro Sanchez devra rendre compte au Congrès de son voyage du 7 avril à Rabat, marquant le début de la nouvelle étape dans la relation entre les deux pays, après la décision de l’Espagne de soutenir le plan marocain d’autonomie du Sahara, considéré comme la base « la plus sérieuse et crédible » pour résoudre ce conflit. Une décision qui a provoqué la colère de l’Algérie, soutien du Polisario contre le Maroc dans ce conflit, et l’un des principaux fournisseurs de gaz de l’Espagne, rappelle El Mundo.

À lire : Sahara : le Congrès espagnol se désolidarise du gouvernement

Le 12 avril, le PP a demandé la comparution de Sanchez à cet effet. Sur son compte Twitter, la porte-parole du groupe parlementaire du PP, Cuca Gamarra, a dénoncé le fait que Sanchez ait pris une décision aussi importante sans consulter le Congrès, soulignant que cette décision a déjà de « graves conséquences » sur les relations de l’Espagne avec l’Algérie. Pour sa part, le coordinateur général du PP, Elías Bendodo (d’origine marocaine), a demandé au gouvernement d’expliquer en détail la déclaration conjointe ayant sanctionné la rencontre entre Sanchez et Mohammed VI à Rabat.

À lire : L’Algérie menace d’augmenter le prix de la fourniture de gaz à l’Espagne

Dans la demande de comparution de Sanchez, le PP indique qu’en réaction au changement de position de l’Espagne sur le Sahara, l’Algérie a menacé de revoir à la hausse le prix de cession du gaz à l’Espagne et de renforcer sa relation avec l’Italie en matière d’énergie, au détriment de l’Espagne, ce qui risque de « menacer l’approvisionnement régulier du pays en gaz ».

Sujets associés : Espagne - Algérie - Autonomie Sahara - Gaz

Aller plus loin

Sahara : le Congrès espagnol se désolidarise du gouvernement

Le ministre espagnol des Affaires étrangères se rendra ce vendredi au Maroc sans le soutien du Congrès. Les partis politiques de la coalition gouvernementale comme de...

Sahara : le parti socialiste espagnol veut conclure un accord avec l’opposition

Le porte-parole du groupe parlementaire du PSOE, Hector Gomez, a assuré que son parti va chercher à négocier un accord avec l’opposition avant la présentation au Congrès, mardi,...

Sahara : le parti socialiste espagnol contredit Pedro Sanchez

Le Parti socialiste espagnol (PSOE) est disposé à soutenir au Congrès la proposition de Podemos, ERC et Bildu en faveur d’un référendum au Sahara, à condition qu’elle ne tienne...

L’Algérie menace d’augmenter le prix de la fourniture de gaz à l’Espagne

L’Algérie envisage de revoir à la hausse les prix de cession du gaz à l’Espagne, après que celle-ci a déclaré son soutien au plan d’autonomie du Sahara proposé par le Maroc.

Ces articles devraient vous intéresser :

L’ONHYM et SDX Energy déposent une demande de concession d’exploitation de gaz

L’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) et la société pétrolière SDX Energy ont adressé, le 18 juillet dernier, au ministère des mines, une demande de concession concernant l’exploitation de gaz naturel.

Champ gazier au Maroc : Predator Oil & Gas donne des nouvelles de Guercif

La société pétrolière et gazière Predator Oil & Gas, détentrice de la licence d’exploration de pétrole et de gaz onshore dans le nord-est du Maroc, amorce la première étape du processus centré sur l’évaluation de sables spécifiques au sein des...

Chariot Oil & Gas va acheminer le gaz de Larache via le gazoduc Maghreb-Europe

La société britannique Chariot a annoncé mercredi la signature d’un accord avec l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) pour acheminer le gaz de Larache via le gazoduc Maghreb-Europe (GME).

SDX Energy fait une nouvelle découverte de gaz au Maroc

SDX Energy, l’explorateur gazier britannique qui exploite des gisements de gaz naturel dans le bassin du Gharb au Maroc, annonce avoir fait deux découvertes provenant des puits SAK-1 et KSR-20, récemment achevés. Ces découvertes ouvrent la voie à...

Sahara : Brahim Ghali menace (encore) le Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique (RASD) » et secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a réitéré la volonté des Sahraouis de coopérer avec tous les pays voisins pour préserver « la paix et la sécurité » dans la...

Gaz : Sound Energy annonce des champs prometteurs au Maroc

La société britannique d’exploration gazière Sound Energy fait des progrès significatifs dans le cadre de la phase 2 de la concession de production de Tendrara et annonce de belles perspectives.

La gestion du projet de gazoduc Maroc-Nigéria confiée à une coentreprise

Dans un communiqué conjoint, le Maroc et le Nigeria ont annoncé avoir confié la gestion du projet de gazoduc à une coentreprise composée d’ILF Consulting et DORIS Engineering.

Un nouveau champ gazier au Maroc

Le ministère marocain de la Transition énergétique et du développement durable vient d’accorder un nouveau permis pour l’exploitation d’un nouveau champ de gaz naturel à Douar Oulad Belkheir, dans l’ouest du royaume.

Gaz : un avenir prometteur pour le Maroc

Le Maroc dispose d’importants réserves de gaz qui peuvent garantir sa sécurité énergétique et apporter d’importants revenus à l’économie nationale, selon Sound Energy.

Les Marocains paieront plus cher la bonbonne de gaz

Comme décidé par le gouvernement, le prix de la bonbonne de gaz va augmenter dès l’année prochaine. Celle-ci devrait se poursuivre les années suivantes.