Le salafiste Hassan Kettani au cœur d’une nouvelle polémique

13 janvier 2021 - 11h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le cheikh salafiste Hassan Kettani est à l’origine d’une nouvelle polémique suite à une déclaration pour le moins étrange sur la célébration du nouvel an amazigh.

"Il n’est pas permis de fêter ce qu’on dénomme le nouvel an amazigh pour un musulman qui croit en Dieu et au jour du jugement et suit les préceptes du prophète Mohammad", a-t-il écrit sur son compte Twitter. Justifiant sa position, le président de l’Alliance des oulémas du Maghreb, également membre de l’alliance des oulémas musulmans a fait savoir que les prédicateurs musulmans ont interdit la célébration de toute fête existant avant l’avènement de l’islam, qu’elle soit arabe, amazighe, perse voire chrétienne.

Cette fatwa a déclenché une vive polémique. Sur la toile, cheikh Hassan a essuyé des insultes. Certains internautes lui ont rappelé son passé de "prédicateur des terroristes". Il faisait partie des chioukhs salafistes condamnés suite aux attentats du 16 mai de Casablanca, et qui ont bénéficié d’une grâce royale entre 2011 et 2012.

Ce prédicateur marocain est connu pour ses déclarations polémiques. En septembre dernier, il avait pris la défense d’un fqih de Tanger accusé d’avoir pratiqué des attouchements sexuels sur des enfants. À l’apparition du nouveau coronavirus, il avait expliqué que la maladie est "à lier avec la multiplication des turpitudes (des fahicha) de par le monde". D’où, la nécessité de prier que de se faire vacciner.

Sujets associés : Amazigh - Hassan Kettani

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

L’école marocaine comparée à une « maison close »

Le prédicateur marocain Redouane Benabdeslam fait l’objet d’une plainte pour avoir qualifié l’école marocaine de « maison close » et de « lieu de débauche ». Suite à ces propos,...

Expulsion imminente d’Espagne du salafiste marocain Mohamed Badaoui

La justice espagnole a ordonné l’expulsion du salafiste marocain Mohamed Badaoui, accusé d’endoctrinement djihadiste et de radicalisation des mineurs de la communauté musulmane de...

L’Espagne arrête le salafiste marocain Mohamed Saïd Badaoui

La police a arrêté mardi Mohamed Saïd Badaoui, chef de la communauté islamique de Reus (Tarragone), accusé d’être une menace pour la sécurité nationale. L’activiste marocain, menacé...

Le salafiste Hassan el Kettani insulte les habitants d’Al Hoceima

Le salafiste Hassan el Kettani fait encore parler de lui. Il vient de qualifier les habitants d’Al Hoceima de damnés en raison du séisme qui a récemment frappé la...

Nous vous recommandons

Amazigh

Le Maroc recrutera plus d’enseignants pour la langue amazighe

Environ un demi-million d’étudiants suivent annuellement les cours de langue amazighe, selon le ministre de l’Éducation nationale, qui a souligné la nécessité de doubler le nombre de professeurs pour faire face comme il le faut à l’enseignement de cette...

L’interdiction de port du drapeau amazigh est arbitraire selon l’Onu

L’organisation des Nations-Unies, à travers le groupe du travail sur la détention arbitraire, ordonne aux autorités algériennes d’accorder une réparation sous forme d’une indemnité, à Messaoud Leftissi. Celui-ci Il a été arrêté et détenu de manière arbitraire,...

Prix de la culture amazighe 2020 : publication des noms des lauréats

Dans le cadre de l’organisation de l’édition 2020 du Prix de la culture amazighe, l’Institut Royal de la culture amazighe (IRCAM) a publié les noms des lauréats à ce concours. Le prix sera décerné dimanche prochain, à l’occasion de la commémoration du 20ᵉ...

Maroc : une banque condamnée pour avoir refusé un chèque en tifinagh

Le tribunal de commerce de Casablanca a condamné une banque marocaine à encaisser un chèque libellé en tifinagh. Une décision historique.

La loi sur la nationalité marocaine change, la connaissance d’une langue est obligatoire

Les parlementaires ont adopté à l’unanimité une proposition de loi sur le Code de la nationalité marocaine, qui implique la connaissance de la langue amazighe comme critère pour l’obtention de la nationalité.

Hassan Kettani

Le salafiste Hassan Kettani au cœur d’une nouvelle polémique

Le cheikh salafiste Hassan Kettani est à l’origine d’une nouvelle polémique suite à une déclaration pour le moins étrange sur la célébration du nouvel an amazigh.

Le salafiste Hassan Kettani savoure le retour des talibans à Kaboul

Alors que la situation en Afghanistan est préoccupante, le salafiste marocain Hassan Kettani est heureux du retour des talibans à Kaboul, 20 ans après le renversement de leur régime.

Le salafiste Hassan el Kettani insulte les habitants d’Al Hoceima

Le salafiste Hassan el Kettani fait encore parler de lui. Il vient de qualifier les habitants d’Al Hoceima de damnés en raison du séisme qui a récemment frappé la région.