Une salle de prière pour les élèves musulmans ? Un collège de Pau au cœur d’une polémique

2 octobre 2023 - 16h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Un collège de Pau est accusé d’avoir mis en place une « salle de prière » à destination des élèves musulmans dans le cadre d’un voyage à Arette, à une cinquantaine de kilomètres dans les Pyrénées.

Une vaine polémique ?! Alerté par le collectif « Parents vigilants », un réseau de parents d’élèves créé par le parti d’Éric Zemmour pour lutter contre ce qu’ils appellent le « grand endoctrinement » promu selon eux par l’école publique, Annick Pillot, ancienne candidate dans la cinquième circonscription des Pyrénées-Atlantiques pour Reconquête ! aux élections législatives accuse le collège Clermont de Pau d’avoir « cédé » à une « évidente intimidation d’une communauté religieuse », « qui impose sa propre pratique cultuelle à l’ensemble des élèves des classes de 4ᵉ », en mettant en place une « salle de prière » à destination des élèves musulmans dans le cadre d’un voyage à Arette, à une cinquantaine de kilomètres dans les Pyrénées, rapporte Le Parisien.

À lire : Nice : quand une prétendue prière musulmane se révèle être un jeu d’enfants

« Vous auriez pris cette décision sous la pression d’un collectif de parents d’élèves de confession musulmane qui aurait conditionné la participation de leurs enfants à cette sortie en exigeant la mise à disposition de salles réservées aux prières islamiques », durant les trois voyages organisés entre le 27 septembre et le 6 octobre, dénonce cette déléguée départementale de Reconquête ! dans une lettre adressée à la principale de l’établissement et publiée sur les réseaux sociaux, rappelant que « l’Éducation nationale républicaine doit rester un sanctuaire et que le principe de la laïcité doit y être respecté » dans les enceintes des établissements mais également lors des sorties scolaires.

À lire :Christian Estrosi alerte sur des prières musulmanes dans des écoles niçoises

Pour étayer son argumentation, elle a mentionné l’article L141-2 du Code de l’éducation qui rappelle : « l’État prend toutes les dispositions utiles pour assurer aux élèves de l’enseignement public la liberté des cultes et de l’instruction religieuse. Aucune mise à disposition de lieu de culte collectif lors de ces activités n’est possible. Néanmoins, chaque élève pourra bénéficier d’un temps dédié relevant de sa sphère privée, en dehors des activités communes ».

À lire :À Bordeaux, un menu halal dans une école soulève un débat sur la laïcité

Joint par le même média, le rectorat de Bordeaux contredit les allégations du collectif « Parents vigilants ». Seules « deux familles » ont fait part de leur souhait que leurs enfants continuent à pratiquer leur culte durant le voyage, « de manière individuelle et isolée », a-t-il précisé, assurant que ces familles sont par ailleurs de confession religieuse différente. L’académie assure également qu’aucune « pression » n’a été exercée par « un collectif de parents d’élèves de confession musulmane » et qu’un espace dédié « en de-hors de la vue des autres enfants et de façon individuelle » a été mis à disposition. Une initiative émanant du lieu d’hébergement.

Sujets associés : France - Religion - Islam

Aller plus loin

Fausse prière musulmane : Christian Estrosi épinglé pour diffusion de fake news à Nice

À Nice, les prétendues prières musulmanes d’élèves n’en finissent pas. Le maire Christian Estrosi a encore diffusé une fake news relayée par plusieurs médias et refuse de faire...

Une prière musulmane à l’aéroport de Roissy fait polémique

Augustin de Romanet, PDG d’ADP a réagi à une prière collective réunissant une trentaine de musulmans dimanche 5 novembre dans une salle d’embarquement de l’aéroport...

Christian Estrosi alerte sur des prières musulmanes dans des écoles niçoises

Le maire de Nice, Christian Estrosi, a alerté Élisabeth Borne sur ce qu’il a qualifié de « tentatives d’intrusion du religieux » dans les écoles de la ville.

Atteintes à la laïcité pendant le Ramadan : Pap Ndiaye suscite la controverse

Invité de l’émission « Dimanche en politique » sur France 3 le 7 mai, le ministre français de l’Éducation nationale, Pap Ndiaye, a dénoncé « une remontée » des atteintes à la...

Ces articles devraient vous intéresser :

La date de l’Aïd al Fitr au Maroc connue

L’observation de la nouvelle lune du mois de Chaoual 2023/1444 commencera ce jeudi 20 avril 2023, mais il semble que la plupart des pays arabes ne pourront pas observer le croissant à l’œil nu. C’est du moins ce que prévoit Hassan Talibi, astronome et...

Voici la date de l’Aïd al-Adha 2023 au Maroc

Les calculs astronomiques indiquent que la fête de l’Aïd al-Adha 2023 sera célébrée au Maroc cet été. Quelle date retenir ?

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Aid Al Fitr au Maroc : vendredi ou samedi ?

Même si les calculs astronomiques tendent à définir la date de l’ Aïd Al fitr samedi 22 avril 2023 au Maroc, l’observation de la lune reste pour l’instant l’option privilégiée par les autorités religieuses marocaines.

Le stade de Chelsea accueille un « Open Iftar »

Après l’équipe de Blackburn, un club de D2 anglaise, qui avait ouvert ses portes en 2022, pour accueillir la prière de l’Aid Al Fitr pendant le ramadan, c’est au tour de Chelsea, le club de l’international marocain Hakim Ziyech, d’offrir une...

Ramadan 2023 : le Maroc envoie des imams en Europe

Afin d’assurer l’accompagnement et l’encadrement religieux des Marocains résidant à l’étranger (MRE), la Fondation Hassan II a annoncé l’envoi en Europe de 144 universitaires, prédicateurs et récitateurs du Coran durant tout le mois de Ramadan 2023.

Israël importe des étrogs marocains pour la fête de Souccot

Pour la célébration de la fête de Souccot cette année, les juifs d’Israël vont utiliser des étrogs marocains. Une grande quantité de ce fruit a été acheminée en Israël, en raison des restrictions liées à la loi juive et grâce à la normalisation des...

Gad Elmaleh évoque « le modèle marocain de fraternité judéo-musulmane »

À l’occasion de la sortie de son film « Reste un peu » qui sort le 16 novembre, l’humoriste marocain Gad Elmaleh revient sur la richesse spirituelle du Maroc, « une terre de fraternité judéo-musulmane » dont le modèle n’existe « nulle part ailleurs ».

Les écoles françaises au Maroc contraintes d’autoriser le voile ?

Sous la pression, les écoles de la Mission française au Maroc ont finalement dû adopter une nouvelle politique : le voile, auparavant strictement interdit, est désormais autorisé pour les étudiantes.

Christophe Galtier : garde à vue pour discrimination raciale

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, ainsi que son fils, John Valovic-Galtier, ont été placés en garde à vue ce vendredi dans le cadre d’une enquête portant sur des allégations de discrimination au sein du club.