Fausse prière musulmane : Christian Estrosi épinglé pour diffusion de fake news à Nice

21 novembre 2023 - 14h00 - France - Ecrit par : S.A

À Nice, les prétendues prières musulmanes d’élèves n’en finissent pas. Le maire Christian Estrosi a encore diffusé une fake news relayée par plusieurs médias et refuse de faire un démenti public.

Une nouvelle prétendue prière musulmane à Nice. Dans un communiqué intitulé « Prières à l’école : Christian Estrosi a rencontré les parents d’élèves », le maire indiquait que le 13 novembre courant que « trois élèves de CE2 ont organisé une prière dans l’enceinte de l’établissement » scolaire Pierre-Merle et affirmait que sa municipalité a convoqué leurs parents « afin de leur rappeler les principes fondamentaux de la laïcité, qui ne peuvent en aucun cas être contestés ». « Dans les échanges très constructifs, il apparaît clairement que les cellules familiales n’ont démontré aucune volonté d’enfreindre les principes de laïcité », poursuivait l’édile.

À lire :Nice : quand une prétendue prière musulmane se révèle être un jeu d’enfants

Il s’est avéré que les trois enfants de 8 ans n’étaient même pas musulmans et ne faisaient que jouer à des jeux pour « se faire peur ». Les écoliers « invoquaient un fantôme en apercevant une bâche blanche coincée dans les branches d’un arbre de la cour » de récré, selon le père de l’un d’eux. Les deux autres parents convoqués ont livré la même version des faits. Malgré cela, Christian Estrosi n’a pas fait de démenti public. « Alors, pourquoi ce communiqué extrêmement ambigu, qui ne rétablit pas la réalité des faits ? Pourquoi ne dit-il pas clairement que ce n’était pas une prière, mais un simple jeu d’enfants ? », s’interroge Nice-matin, qui affirme avoir sollicité dimanche soir la mairie qui a répondu qu’elle restait sur son communiqué.

À lire :Christian Estrosi alerte sur des prières musulmanes dans des écoles niçoises

« Nous avons eu un signalement d’enfants qui faisaient des prières, fait savoir Jean-Luc Gagliolo, adjoint délégué à l’Éducation. La répétition récente de ces signalements dans les établissements scolaires doit amener la communauté éducative à être vigilante. Tous les signalements doivent être pris au sérieux. » Il ajoutera : « Il n’y a pas lieu a priori de remettre en doute le signalement des professionnels de l’enfance, ni même de contester la procédure de rencontre des familles que nous avons souhaitées avec l’Éducation nationale. Sans pour autant dramatiser si d’autres signalements avaient lieu nous maintiendrions cette procédure. Nous restons très attentifs à ce phénomène de vidéos qui peuvent circuler sur les réseaux sociaux, et influencer les enfants. »

Sujets associés : Religion - Education - Nice - Islam

Aller plus loin

Nice : quand une prétendue prière musulmane se révèle être un jeu d’enfants

Alors que de nombreux hommes politiques se sont offusqués de prétendues prières musulmanes au sein d’écoles à Nice, la grand-mère d’un des élèves affirme que ce n’était en...

L’Islam visible, une hantise française ?

Haoues Seniguer, sociologue du politique à Science Po Lyon et auteur de La République autoritaire. Islam de France et illusion républicaine, s’exprime sur des prétendues «...

Une salle de prière pour les élèves musulmans ? Un collège de Pau au cœur d’une polémique

Un collège de Pau est accusé d’avoir mis en place une « salle de prière » à destination des élèves musulmans dans le cadre d’un voyage à Arette, à une cinquantaine de kilomètres...

Christian Estrosi alerte sur des prières musulmanes dans des écoles niçoises

Le maire de Nice, Christian Estrosi, a alerté Élisabeth Borne sur ce qu’il a qualifié de « tentatives d’intrusion du religieux » dans les écoles de la ville.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les gifles toujours présentes à l’école

Une récente enquête du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) lève le voile sur la persistance de pratiques de punitions violentes dans les établissements scolaires marocains.

La date de l’Aïd al Fitr au Maroc connue

L’observation de la nouvelle lune du mois de Chaoual 2023/1444 commencera ce jeudi 20 avril 2023, mais il semble que la plupart des pays arabes ne pourront pas observer le croissant à l’œil nu. C’est du moins ce que prévoit Hassan Talibi, astronome et...

Début de Ramadan au Maroc : décision ce mercredi

Alors que la majorité des pays musulmans débutent officiellement le ramadan ce jeudi 23 mars 2023, les Marocains, eux, devront attendre ce soir la décision du ministère des Habous et des Affaires islamiques.

Le Maroc inaugure la première synagogue universitaire du monde arabe

L’Université polytechnique Mohammed VI (UM6P) a inauguré une synagogue universitaire, une première au Maroc et dans le monde arabe. Le lieu de culte, situé à côté de sa nouvelle mosquée, reflète la coexistence des religions au Maroc.

Voici la date de l’Aïd el-Fitr en France

Débuté le 23 mars 2023, le mois du ramadan touche progressivement à sa fin. Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a annoncé vendredi 14 avril la date de l’Aïd al-Fitr marquant la fin de la période de jeûne.

Très difficile d’envoyer de l’argent aux étudiants marocains en Russie

Le gouvernement a apporté des clarifications concernant la loi de change en vigueur, notamment le mode opératoire des transferts d’argent pour les étudiants marocains à l’étranger. Les mères de familles marocaines peuvent toujours soutenir leurs...

Le hijab sur les podiums, témoignage de Mariah Idrissi

La Londonienne d’origine pakistanaise et marocaine Mariah Idrissi, premier mannequin en hijab à prendre part à une campagne publicitaire, se dit persuadée que malgré certaines pressions, la mode pudique va continuer à se développer.

Voici la date de l’Aïd al-Adha 2023 au Maroc

Les calculs astronomiques indiquent que la fête de l’Aïd al-Adha 2023 sera célébrée au Maroc cet été. Quelle date retenir ?

Maroc : Ahmed Assid dénonce la répression des voix d’opposition par l’astuce des mœurs

Dans un podcast, l’universitaire et activiste amazigh Ahmed Assid s’est prononcé sur plusieurs sujets dont la répression des voix contestataires au Maroc, la liberté d’expression ou encore la laïcité.

Ramadan : point sur la délégation d’accompagnement religieux des MRE

Le nombre de personnes composant la délégation chargée de l’accompagnement religieux des Marocains résidant à l’étranger en ce mois de ramadan est connu.