Recherche

Samira Said : « Hassan II était fier de moi »

© Copyright : DR

10 mai 2021 - 18h00 - Culture - Par: G.A

La chanteuse et compositrice marocaine Samira Saïd connue pour sa discrétion sur sa vie privée, s’est pourtant exprimée à cœur ouvert sur une chaîne égyptienne lors d’une émission au cours de laquelle, elle a fait des confidences sur sa vie, ses aspirations, sa carrière.

A 63 ans, c’est la première fois que la diva de la musique marocaine, Samira Saïd se confie à cœur ouvert. C’était sur la chaîne égyptienne DMC. L’artiste a fait un beau témoignage d’amour à son public égyptien et à ses fans dans le monde en se laissant découvrir. Elle a même parlé de son premier amour. « J’avais 5 ans quand j’ai aimé pour la première fois. Il s’appelait Othman Bennouna, c’était mon voisin, il prenait ma main et on allait ensemble à l’école. Je l’aimais énormément mais c’était à sens unique ».

Samira a évoqué le souvenir de Feu Hassan II, qui avait un amour immense pour l’art et qui s’entourait souvent d’artistes marocains dont Samira Said. « Il avait un sens artistique hors pair. C’était un grand connaisseur de la musique, il jouait de l’accordéon et dirigeait lui-même le célèbre orchestre Firqa Al Massiya. C’était un maestro au vrai sens du terme. J’avais peur lorsque je devais chanter devant lui, je devais être à la hauteur […] il était très fier de moi et avait confiance en moi, il était sûr que j’allais devenir une star. Il disait souvent : l’Égypte a Abdelhalim Hafez, nous, on a Samira », rapporte Hola Maroc.

Sur DMC, Samira Saïd a aussi parlé de ses parents et de sa relation avec eux. « On avait une vie heureuse. La vie était simple à l’époque. La famille Bennani de ma mère étaient des gens éclairés, cultivés et ouverts, les femmes étaient éduquées à l’époque, elles étaient très chics et s’habillaient à l’occidentale, en mini-jupe, elles avaient la curiosité du savoir et évoluaient avec leur temps. Contrairement à la famille rbatie de mon père qui était, elle, nettement plus conservatrice », confie la chanteuse. Elle a souligné que son père était très ouvert et la « laisser chanter à seulement 9 ans » en témoignait grandement.

La chanteuse est maman d’un fils âgé d’une vingtaine d’années et s’est mariée à deux reprises. La première fois c’était avec le célèbre musicien égyptien Hani Mhana. Cette union aura duré quatre ans, avant qu’elle ne se marie une seconde fois avec l’homme d’affaires Mustapha Naboulsi. Ils se sont séparés en 1999. Le couple vivait à distance entre les USA où résidait le père de son fils, et le Maroc où elle vivait à l’époque.

Mots clés: Samira Saïd , Musique , Témoignage , Egypte

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact