Sanctions après une vidéo de Nasser Zefzafi

2 novembre 2019 - 05h40 - Maroc - Ecrit par : I.L

Une enquête a été ouverte au sujet de la vidéo sur Facebook, attribuée au détenu du Hirak, Nasser Zefzafi, indique un communiqué de la DGPAR.

Dans le cadre de l’enquête, une Commission centrale a été diligentée à la prison locale Ras El Ma à Fès pour situer les responsabilités au sein de l’administration de l’établissement pénitentiaire, en vue de prendre des sanctions à l’encontre des mis en cause et du détenu concerné.

D’après les premiers résultats de l’enquête, le prisonnier a fait part au personnel de sa volonté de rencontrer ses proches pour réaliser un enregistrement.

Face au refus de l’administration pénitentiaire de se soumettre à sa requête, le leader de la contestation populaire, Hirak, d’Al Hoceima et ses compagnons se sont opposés aux ordres du personnel de l’établissement pénitentiaire, en refusant de rejoindre leurs cellules.

Les insurgés, selon la DGPAR, ont également violenté quelques éléments du personnel de l’administration pénitentiaire, au motif que l’un d’entre eux n’a pas été autorisé à avoir une communication téléphonique avec ses proches.

La même source rassure que le personnel violenté a subi des examens médicaux au CHU Hassan II de Fès et a porté plainte auprès du parquet compétent.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Prison - Vidéos - Guerre du Rif - Sanction - Nasser Zefzafi - Hirak - Manifestations à Al hoceima

Aller plus loin

Voici les mesures disciplinaires prises à l’encontre des détenus d’Al-Hoceima

Des mesures disciplinaires ont été prises à l’encontre des prisonniers de Ras El Ma de Fès, dans le cadre des événements d’Al-Hoceima, en raison de leurs "très graves violations...

Drapeau marocain brûlé : les détenus du Hirak condamnent l’acte

Les détenus du Hirak, ainsi que leurs familles, ont vivement condamné les personnes ayant brûlé la drapeau marocain lors d’une manifestation qui s’est déroulée à Paris.

Torture des détenus du Hirak du Rif : l’AMDH menace

Une plainte a été déposée le lundi 7 octobre devant le Procureur général près de la Cour de Cassation par l’Association marocaine des Droits humains (AMDH) au sujet « des...

Maroc : un détenu du Hirak prend une décision radicale

Dans une lettre qui sonne comme un adieu à sa famille, le détenu rifain, Rabie Lablaq, condamné à 5 ans de prison pour sa participation au Hirak et incarcéré à la prison de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Appel à la libération « immédiate » de Nasser Zezafi

À l’occasion de la Journée internationale des populations autochtones le 9 août, cinq organisations internationales de défense des droits humains ont appelé à la libération « immédiate et inconditionnelle » de Nasser Zefzafi, leader du mouvement de...

Nasser Zefzafi sort exceptionnellement de prison

Nasser Zefzafi, leader du mouvement de contestation du « Hirak », a bénéficié d’une permission pour rendre visite à un proche malade.