Le sangliers profitent du confinement pour proliférer à Rabat

20 mai 2020 - 16h30 - Maroc - Ecrit par : G.A

Dilemme pour le département des Eaux et forêts, préoccupé d’un côté par la protection des sangliers afin qu’ils ne déambulent pas dans les rues de Rabat, et d’un autre par la tranquillité des populations. Ainsi, il a innové en remplaçant les traditionnelles battues par l’installation de pièges déplaçables, en attendant le déconfinement.

Depuis le 20 mars 2020, le Maroc a pris des dispositions pour la lutte contre la propagation du covid-19. Des mesures qui imposent la réduction des déplacements et la suspension provisoire de certaines activités socio-économiques. Prenant en compte la spécificité du secteur, le département des Eaux et forêts s’est inscrit dans le respect de ces mesures, mais tout en restant concentré sur ses nombreuses attributions en matière de protection et de sauvegarde du patrimoine national forestier, souligne un communiqué de ce département.

Ainsi, les sites concernés sont ceux qui sont proches de la forêt de Témara et de la Ceinture verte de Rabat, et particulièrement aux voisinages de Dar Essalam et de Hay Riad (secteurs 23 et 24). Avec le confinement et l’état d’urgence sanitaire, il est difficile pour les agents des Eaux et forêts d’avoir un programme de battues de façon régulière et dans les conditions requises en vue d’empêcher que les sangliers ne déambulent. Ainsi, la direction provinciale des Eaux et forêts de Rabat a procédé, en coordination avec les autorités locales, à l’installation des pièges déplaçables de sanglier au niveau des sites où ces animaux ont été fréquemment observés.

L’efficacité de cette méthode de capture a été démontrée dans plusieurs zones du royaume où elle a été testée. Elle a permis de capturer 36 sangliers au niveau des zones de Hay Riad et Dar Essalam. L’opération va durer pendant toute la période du confinement sanitaire. Conscient de la gêne occasionnée par les sangliers, le département des Eaux et forêts a dupliqué le protocole dans plusieurs zones du royaume, concernées par ce phénomène.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Rabat - Ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Maroc : le Souss fait la chasse au sanglier

Environ 860 sangliers ont été abattus dans la région du Souss-Massa depuis le début de la saison de chasse jusqu’au 31 décembre dernier.

La ville de Rabat fait la chasse aux sangliers

En réaction aux diverses plaintes, l’administration des eaux et forêts a capturé et neutralisé 36 sangliers, jusqu’au 14 avril 2020 au Maroc.

Des sangliers débarquent à Rabat et sèment la panique

Souissi et Hay Ryad, deux quartiers résidentiels de la capitale Rabat, ont été pris d’assaut par une horde d’animaux sauvages. En effet, sous le coup des affres de l’hiver, des...

Les sangliers envahissent-ils les villes marocaines ?

Des photos et des vidéos circulent sur les réseaux sociaux depuis quelques semaines, qui montreraient plusieurs dizaines de sangliers déambuler dans les rues d’Ifrane et de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc manque de lait

Annoncée depuis plusieurs mois par les professionnels du secteur, la pénurie de lait a été confirmée par le gouvernement lors du point de presse hebdomadaire. Selon le porte-parole du gouvernement, la situation et due à plusieurs facteurs.

Interdiction d’abattage des vaches laitières : le gouvernement s’explique

Face à une polémique qui enfle, le gouvernement a apporté des clarifications concernant la décision d’interdiction d’abattre les vaches laitières.

Le Maroc arrête de subventionner la pastèque et l’avocat

Afin de faire face au déficit hydrique, le gouvernement marocain a décidé de suspendre les subventions des cultures qui consomment le plus d’eau comme la pastèque, l’avocat et les nouvelles plantations d’agrumes.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Le Maroc contraint de réorienter sa production agricole

Face à la sécheresse et au stress hydrique d’une part, et à l’inflation d’autre part, le gouvernement marocain est contraint de revoir sa politique agricole et alimentaire pour garantir l’eau et le pain.

Les souks marocains vont être renovés

Compte tenu du rôle essentiel que jouent les souks hebdomadaires dans le développement socio-économique, le ministre de l’Agriculture a annoncé travailler pour la rénovation de ces espaces.

Maroc : en difficulté, les hôtels subventionnés par l’Etat

L’État va octroyer une nouvelle subvention aux établissements d’hébergement hôtelier qui présentent des « cas exceptionnels », afin de mettre à niveau leurs infrastructures. Les détails de cette opération ont été publiés. Le dépôt des demandes jusqu’au...

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.

Le Maroc prolonge à nouveau l’état d’urgence sanitaire

Comme prévu, le gouvernement marocain vient d’annoncer la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.