Les adouls marocains vont préparer les jeunes mariés à la vie sexuelle

19 octobre 2022 - 11h40 - Maroc - Ecrit par : G.A

L’Ordre National des Adouls au Maroc, l’Association marocaine de planification familiale (AMPF) et le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) s’unissent pour préparer les jeunes marocains au mariage. Une convention dans ce cadre, a été signée, lundi à Salé pour la prise en charge de la santé sexuelle et reproductive des jeunes.

Cette convention permettra non seulement à l’AMPF de renforcer les capacités des Adouls en matière de santé sexuelle et reproductive (SSR), mais aussi de former des éducateurs capables de donner les rudiments nécessaires aux jeunes pour les préparer au mariage. Pour cela, il sera organisé des campagnes d’information et de sensibilisation dans les différents domaines des SSR, y compris la planification familiale en milieu rural.

À lire : Rapport inquiétant sur la santé sexuelle des jeunes marocains

L’Association entend également « participer et organiser des conférences nationales et internationales avec les Adouls dans les pays musulmans sur l’habilitation des jeunes musulmans au mariage, échanger les expériences et les bonnes pratiques pour atteindre des objectifs communs et mobiliser les ressources matérielles de l’UNFPA dans la concrétisation de ces actions ».

À lire : Maroc : connaître la santé sexuelle des migrants

De son côté, l’Ordre National et les Conseils régionaux des Adouls s’engagent à jouer leur rôle afin de « faciliter l’accès des jeunes au livret de l’habilitation au mariage, identifier les bénéficiaires des formations de renforcement des compétences en termes de santé reproductive », rapporte leseco.ma.

À lire :Maroc : en finir avec l’hypocrisie sexuelle

L’objectif de cette convention est de renforcer la coopération entre les partenaires est de « fournir des services de santé de qualité à travers le Programme d’habilitation des Jeunes au mariage visant à réduire les risques en matière de santé sexuelle et reproductive qui peuvent nuire à la santé et conduire à des problèmes familiaux ».

Sujets associés : Mariage - Sexualité

Aller plus loin

Maroc : nouvelle application mobile pour l’éducation sexuelle

L’Organisation pan-africaine de lutte contre le sida (OPALS) vient de lancer une nouvelle application mobile destinée à la jeunesse, pour l’éducation sexuelle et procréative....

Le smartphone tue la vie sexuelle des Marocains

En tout, 60% des adultes marocains sont confrontés à des problèmes sexuels en raison de l’utilisation et de la consultation de leur téléphone mobile au lit. C’est ce que révèle...

Au Maroc, la vie sexuelle commence à un âge précoce

La plupart des jeunes marocains ont eu leur premier rapport sexuel entre 15 et 22 ans. C’est ce que révèle une étude réalisée par l’Association marocaine de la planification...

Maroc : en finir avec l’hypocrisie sexuelle

Les poursuites judiciaires pour "débauche" et "avortement clandestin", visant Hajar Raïssouni, 28 ans, journaliste au quotidien arabophone, Akhbar Al-Yaoum, traduisent la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Maroc, le mariage des mineurs résiste au temps

Au Maroc, il y a encore du chemin à faire pour en finir avec le mariage des mineurs. Des voix s’élèvent pour appeler à la révision rapide et profonde du Code de la famille.

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Hiba Abouk et Achraf Hakimi amoureux comme au premier jour

Hiba Abouk et Achraf Hakimi sont toujours ensemble et leur relation est comme au premier jour. La femme de l’international marocain a démenti encore les rumeurs évoquant une crise dans son couple.

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Le mariage des mineures au Maroc : une exception devenue la règle

Depuis des années, le taux de prévalence des mariages des mineurs évolue en dents de scie au Maroc. En cause, l’article 20 du Code de la famille qui donne plein pouvoir au juge d’autoriser ce type de mariage « par décision motivée précisant l’intérêt...

Hiba Abouk et Achraf Hakimi séparés ? Hiba Abouk répond

Hiba Abouk, femme d’Achraf Hakimi, répond aux rumeurs de ces derniers jours annonçant une prétendue crise dans son couple. L’actrice d’origine tuniso-libyenne assure qu’il s’agit de fake news.

Malgré les obstacles juridiques, la polygamie persiste au Maroc

Alors que le gouvernement est en train de plancher sur une réforme du Code de la famille, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire vient de publier son rapport sur la polygamie dans lequel on apprend que quelque 20 000 demandes pour un deuxième...

Maroc : risque d’augmentation des mariages de mineures après le séisme

Le séisme survenu dans la province d’Al Haouz vendredi 8 septembre pourrait entrainer une multiplication des mariages de mineures, craignent les femmes sinistrées dormant désormais avec leurs filles sous des tentes dans des camps.

Saâd Lamjarred et Ghita El Alaki se marient le 17 novembre au Maroc

Après Paris, le chanteur marocain Saâd Lamjarred et Ghita El Alaki, vont organiser leur mariage au Maroc le 17 novembre prochain. Une cérémonie à laquelle seront conviés sa famille, des fans et amis marocains.

Maroc : des changements majeurs pour les MRE en matière de droit de la famille

Le Maroc a décidé d’alléger considérablement les procédures administratives en matière du Droit de la famille, notamment le mariage, le divorce et l’état civil en faveur des Marocains résidant à l’étranger (MRE).