Scandale de la viande de cheval, le Maroc concerné

21 février 2013 - 12h57 - France - Ecrit par : J.L

Le scandale des plats surgelés à base de viande de cheval et estampillés "au bœuf", a atteint le Maroc. D’après nos sources, des produits halal de la marque Findus ont déjà été retirés des rayons dans les grandes surfaces comme Marjane, Acima et Carrefour.

Des équipes de l’Office National de Sécurité Sanitaire des produits Alimentaires (ONSSA), ont effectué des descentes dans plusieurs grandes surfaces du pays, où ils ont procédé au retrait d’importantes quantités de produits Findus halal. Les lasagnes bolognaises et le hachis parmentier, produits phares de la marque Findus, figurent parmi ces produits. Des analyses effectuées sur ces plats surgelés ont révélé des traces d’ADN de viande de cheval.

Pourtant les produits halal de la marque française ne seraient pas concernés par cette "non-conformité", affirme Alexandre Guerin, directeur qualité Findus France-Espagne, dans une note, affirmant que cette gamme est fabriquée "sur un site différent répondant aux normes de production halal".

Si Findus se veut rassurant quant à ses produits estampillés halal par la SFCVH-mosquée de Paris, des doutes persistent dans les milieux de la communauté musulmane de France, qui accuse l’organisme de certification d’accorder le label halal, sans procéder aux contrôles nécessaires sur les sites industriels.

A l’origine du scandale Findus, Jan Fasen, homme d’affaires néerlandais et patron d’une société chypriote, qui a joué le rôle d’intermédiaire entre les abattoirs roumains fournissant la viande de cheval, et Spanghero, société française qui ravitaille le groupe Comigel, fabriquant des plats surgelés Findus.

D’après Paris Match, l’homme d’affaires néerlandais avait déjà été condamné à un an de prison en janvier 2012 aux Pays-Bas, pour avoir vendu de la fausse viande halal à des grossistes français.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Roumanie - Alimentation - Halal - Marjane - Carrefour

Aller plus loin

Maroc : la viande rouge, cible de rumeurs

Des rumeurs font état de la présence de substances toxiques dans les viandes rouges proposées sur les marchés dans plusieurs villes marocaines, appelant les citoyens à éviter de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Prix du pain au Maroc : pas d’augmentation ... pour l’instant

Pas de hausse immédiate du prix du pain au Maroc, rassure la Fédération nationale des boulangeries et pâtisseries du Maroc. Face aux rumeurs qui circulaient ces dernières semaines, la Fédération a tenu à clarifier sa position dans un communiqué officiel.

« Ain Ifrane » vendue

La société Mutandis vient de conclure un contrat de cession avec la Société des Boissons du Maroc (SBM), en vue de l’acquisition de « Ain Ifrane ». Montant de la transaction : 380 millions de dirhams.

Pénurie de lait : les éleveurs marocains lancent un cri de détresse

Touchés de plein fouet par la sécheresse->95421 et surtout l’augmentation du coût de l’élevage, les éleveurs réclament une aide urgente à l’État, en vue de faire face à la pénurie de lait que connait le royaume.

Maroc : pas de substances toxiques dans la viande rouge

Les informations faisant état de la présence de substances toxiques dans les viandes rouges proposées sur les marchés dans plusieurs villes marocaines sont fausses.

Maroc : l’huile d’olive devient un luxe

Au Maroc, le prix de l’huile d’olive augmente fortement. En cause, la sécheresse et les vagues de grande chaleur qui ont touché la production de ce petit fruit indispensable aux saveurs des mets des Marocains.

Maroc : forte augmentation du prix de l’huile d’olive

Le Maroc figure parmi les pays dont la production d’huile d’olive est durement touchée par la sécheresse. Une situation qui fait grimper les prix mondiaux.

Les Marocains paieront plus cher certains produits

En raison d’une décompensation annoncée, les prix de certains produits de grande consommation comme le gaz, la farine et le sucre reviendront plus cher aux consommateurs marocains.

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.

Ramadan 2023 : les filles du Prince Moulay Ismaïl préparent chebbakia (photos)

À l’instar de nombreuses familles marocaines, celle du Prince Moulay Ismaïl, cousin du roi Mohammed VI, s’est préparée pour le mois du ramadan qui a débuté au Maroc et dans de nombreux pays arabes, jeudi 23 mars.

Le Maroc, gardien de la sécurité alimentaire mondiale

Le Maroc possède 70 % des réserves mondiales de phosphate, un minerai utilisé pour produire les engrais alimentaires. De quoi faire du royaume un garant de la sécurité alimentaire mondiale.