Scénario noir pour l’économie marocaine

27 mars 2020 - 00h00 - Ecrit par : G.A

Le Conseil marocain de la conjoncture (CMC) s’est penché sur le choc économique engendré par la pandémie du coronavirus (covid-19). Dans une analyse, le CMC a relevé que la pandémie a bouleversé l’économie mondiale et a installé un climat de terreur et de craintes.

Dans une note sur la crise sanitaire mondiale, le CMC explique que le "bioterrorisme est né avec l’installation d’un climat de terreur et de phobie dans tous les coins du monde". En un clin d’œil, il a poussé les gouvernants de tous les pays du monde à "prendre des dispositions rapides pour stopper l’invasion de la maladie", explique la note qui insiste particulièrement sur l’auto-isolement de tous les pays . "Les marchés mis sous pression par le ralentissement voire l’arrêt de l’économie chinoise, se sont affolés et ont affiché des évolutions dont les ampleurs étaient inattendues", souligne le CMC, précisant que l’effondrement des cours le plus spectaculaire a concerné le marché du pétrole, qui est passé d’environ 65 dollars le 15 janvier, à 26,46 dollars le 19 mars 2020.

De grandes incertitudes et des interrogations légitimes commencent à se poser sur l’avenir. Mais qu’en est-il du Maroc qui figure parmi les pays touchés de plein fouet par le virus et qui, dans le souci de limiter sa propagation, s’est vu obligé de prendre des mesures drastiques aux lourdes conséquences sur l’économie du pays. Tout comme la France, l’Espagne, l’Allemagne, l’Italie qui ont débloqué de gros budgets pour faire face à la maladie, le Maroc a alloué "une enveloppe budgétaire de 10 milliards de DH dont 5 milliards sont réservés pour contrecarrer la pandémie, et les 5 autres pour soutenir les activités économiques impactées". Le fonds créé pour la gestion de la pandémie covid-19 se verra renfloué en quelques jours par des entreprises et institutions privées et publiques, ainsi que des particuliers bénévoles.

Mais selon l’Observatoire privé et indépendant de l’économie marocaine spécialisé dans l’analyse et le suivi de la conjoncture, le coronavirus n’est pas le seul os coincé dans la gorge de l’économie marocaine. Il y a aussi " la contre-performance quasiment connue du secteur agricole, avec un déficit pluviométrique constaté au cours des derniers mois" qui justifie la mauvaise campagne agricole "dont l’ampleur a déjà poussé le ministère de tutelle à mettre en œuvre un Plan d’urgence pour pallier le manque d’eau et protéger le cheptel".

Selon la note du CMC, le secteur de l’hébergement et de la restauration figure parmi les activités les plus touchées par la pandémie. "Sa valeur ajoutée en termes réels devrait fléchir d’environ 25 % tant la reprise serait lente et difficile". Viennent ensuite les services de transport aussi bien aérien, ferroviaire que routier.

Tags : Croissance économique - Centre marocain de conjoncture (CMC) - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

COVID-19 : quelles conséquences pour l’économie marocaine ?

Abdellatif Jouahri, Wali de Bank Al-Maghrib, a, dans une interview accordée à Medias24, évoqué les conséquences du Coronavirus sur le secteur économique du royaume, les mesures de...

Dix millions de Marocains en situation précaire

La pandémie du covid-19 fera monter d’un point le taux de pauvreté au Maroc. C’est une information révélée par un rapport conjointement établi par le Programme des Nations Unies pour...

Le Maroc menacé par la récession

Le Maroc pourrait connaître une récession de son économie, avec une baisse de son produit intérieur brut de 2 voire 3 %. Ce sont les prévisions noires annoncées par le Centre...

Conséquences économiques du Coronavirus : des allègements accordés aux entreprises

La propagation du COVID-19 a des conséquences néfastes sur l’économie des entreprises du secteur du tourisme et du textile. Pour y faire face, le comité de veille économique a...

Nous vous recommandons

Akhannouch fait un cadeau aux Marocains

En cette fin d’année, le gouvernement d’Aziz Akhannouch fait un cadeau à une bonne frange de la population. En tout, près de 11 millions de Marocains pourront bénéficier de l’assurance maladie obligatoire (AMO) dès janvier...

Le tournage d’Indiana Jones au Maroc compromis

La décision marocaine relative à la suspension des liaisons aériennes avec le Royaume-Uni en raison de la flambée des cas de contamination au Covid-19 produit un impact négatif sur le film « Indiana Jones » dont le cinquième volet est actuellement en...

Covid-19 : nouvelles conditions d’entrée au Maroc

Le ministère de la Santé a procédé à l’actualisation des listes des pays classés A ou B, ainsi que les dispositions sanitaires pour les voyages internationaux. Ces nouvelles dispositions entrent en vigueur ce jeudi 18...

Thomas Tuchel parle de la blessure de Ziyech

Alors que les fans de Chelsea s’inquiètent de l’absence de Hakim Ziyech, l’entraîneur allemand Thomas Tuchel a donné quelques précisions sur la gravité de la blessure et la durée de l’absence du joueur...

L’Espagne réduit encore ses importations de gaz algérien

L’Espagne réduit progressivement ses importations de gaz depuis l’Algérie. Entre mars et avril, ces importations ont chuté de 14,3 %, passant de 11 139 GWh à 9 545 GWh, selon les données publiées ce lundi par...

Autoroute du Maroc croule sous plus de 40 milliards de DH de dettes

Un rapport sur les établissements et les entreprises publics révèle qu’à fin 2020, les dettes de la Société Nationale des Autoroutes du Maroc ont dépassé 40 milliards de DH, avec des investissements chiffrés à seulement 921 millions de DH. Un taux...

Le Maroc produit seulement 10% de sa consommation de gaz

« Les gisements d’hydrocarbures dans le Royaume demeurent insuffisamment explorés », a estimé la ministre marocaine de la Transition énergétique et du Développement durable

Braquage à Amsterdam : avis de recherche émis contre un Belgo-marocain

À la demande des Pays-Bas, la police fédérale belge a émis un avis de recherche à l’encontre d’un Belgo-Marocain de Saint-Josse-ten-Noode, soupçonné d’être impliqué dans le braquage d’une société de métaux précieux à Amsterdam l’an dernier. Elle est toujours à la...

Maroc : 30 ans de prison pour l’auteur de la « boucherie » d’Azrou

La chambre criminelle près la cour d’appel de Meknès a condamné à trente ans de prison ferme, un enseignant pour avoir tué trois membres de sa belle famille.

Maroc : alerte aux averses orageuses

Des averses orageuses localement fortes toucheront plusieurs provinces marocaines, alerte la Direction générale de la météo nationale dans un bulletin spécial.