Meurtre de Mohamed à Sebta : un mois de traque pour arrêter le meurtrier

1er février 2023 - 23h00 - Espagne - Ecrit par : P. A

La police de Sebta a interrogé 50 personnes et visionné toutes les caméras de surveillance dans le quartier Loma Colmenar où le petit Mohamed, 8 ans, a été retrouvé mort le 19 décembre, avant d’arrêter son présumé meurtrier et agresseur sexuel un mois plus tard.

Le 18 décembre, Abdelnalik Abdeselam, s’est présenté au siège de la police nationale de Sebta pour signaler la disparition de son fils Mohamed, âgé de huit ans. Le garçon était parti jouer au football avec ses amis, mais n’est plus jamais rentré chez lui. Son corps sans vie a été retrouvé le lendemain matin dans le quartier Loma Colmenar, avec des marques de violence. Son présumé meurtrier, Cristian BP, un jeune homme de 34 ans, a été arrêté un mois plus tard par les agents de l’Unité spécialisée et des crimes violents (UDEV) de la police nationale de Sebta.

Accusé d’agression sexuelle et de meurtre, il a été placé en détention. Pour le retrouver, les agents ont visionné et analysé les enregistrements de toutes les caméras fonctionnelles dans la région. Sur certaines images, le présumé meurtrier et le petit garçon sont apparus au même endroit et au même moment, ce qui a permis aux agents de le considérer comme suspect et de procéder ensuite à son interpellation. « Il a des antécédents de vol et d’agressions sexuelles sur mineur… Le corps de l’enfant montre des signes évidents de violence, ce qui laisse penser qu’il a fortement résisté à une agression », ont déclaré les enquêteurs.

À lire : Indignation et peur à Sebta après le meurtre de Mohamed, 8 ans

L’autopsie préliminaire pratiquée indique que Mohamed est décédé après avoir reçu un coup violent sur la tête, mais ne révèle pas s’il y a eu agression sexuelle ou non. Des tests complémentaires sont en cours pour clarifier cet aspect. Interrogé par les agents, Cristian BP a reconnu avoir croisé le mineur à Loma Colmenar où il est « allé voir un ami », sans pouvoir préciser l’identité de l’ami en question. Sur les vidéos, on le voit retourner dans son quartier, Los Rosales, proche de Loma, où il vit avec ses parents et a continué à mener une vie normale.

Lorsque la police a montré la photo du suspect aux parents et proches de Mohamed, personne ne l’a identifié. Mais après son arrestation, le père de Mohamed a reconnu Crisitian BP, « le livreur de butane qui était chez lui ». Le caractère occasionnel de la rencontre entre le meurtrier présumé et le mineur a empêché de clore l’enquête. « C’était compliqué parce que c’était une personne d’un autre quartier, étrangère à l’entourage du garçon, personne ne le connaissait, personne ne l’avait remarqué et, en plus, il a agi très vite », indiquent des sources proches de l’enquête.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Ceuta (Sebta) - Enfant - Homicide - Sexualité - Violences et agressions - Arrestation

Aller plus loin

Indignation et peur à Sebta après le meurtre de Mohamed, 8 ans

Les habitants du quartier Loma Colmenar à Sebta sont indignés et en colère après le décès tragique de Mohamed Abdeselam, un garçon de 8 ans dont le corps sans vie a été retrouvé...

Melilla : décès d’un garçon espagnol à la frontière marocaine

Un garçon espagnol est décédé mercredi à la frontière de Beni-Ensar à Melilla, alors que son père le conduisait dans la ville autonome pour recevoir des soins.

Une fillette de 5 ans, originaire de Ceuta, décède au Maroc

Une fillette de 5 ans, originaire de Ceuta, est décédée dans une clinique privée de Tanger des suites des problèmes respiratoires qu’elle traînait depuis sa naissance. Elle et...

Un enfant marocain meurt noyé dans une piscine en Espagne

Un enfant marocain s’est noyé vendredi dans une piscine municipale de Móra d’Ebre, à Tarragone. Le mineur et sa famille, de passage dans la ville, avaient décidé de passer...

Ces articles devraient vous intéresser :

Hiba Abouk, séparée d’Achraf Hakimi, trouve du réconfort auprès de ses enfants

Affectée par sa séparation avec Achraf Hakimi et la polémique liée à leur divorce, Hiba Abouk continue de garder le moral haut et le sourire grâce à ses enfants Amin (3 ans) et Naïm (1 an).

La justice espagnole sépare une famille marocaine : Nasser Bourita réagit

Suite à la décision de la justice espagnole de retirer la garde des enfants à une famille marocaine établie dans le nord du pays, le ministère des Affaires étrangères a tenu à commenter cette décision et fournir quelques détails.

Maroc : risque d’augmentation des mariages de mineures après le séisme

Le séisme survenu dans la province d’Al Haouz vendredi 8 septembre pourrait entrainer une multiplication des mariages de mineures, craignent les femmes sinistrées dormant désormais avec leurs filles sous des tentes dans des camps.

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.

Meurtre de Malak : des traces d’agressions sexuelles révélées par le médecin légiste

Lors d’une conférence de presse donnée jeudi par le parquet de Liège, des révélations choquantes ont été faites sur le meurtre de Malak, la jeune adolescente de 13 ans tuée par Olivier Theunissen, un Sérésien de 37 ans. Le médecin légiste a en effet...

Maroc : les femmes divorcées appellent à la levée de la tutelle du père

Avant l’établissement de tout document administratif pour leurs enfants, y compris la carte d’identité nationale, les femmes divorcées au Maroc doivent avoir l’autorisation du père. Elles appellent à la levée de cette exigence dans la réforme du Code...

Le mariage des mineurs diminue au Maroc

Après une hausse en 2021, le nombre de mariage de mineurs a diminué l’année dernière. Cela représente certes une note positive, mais il y a encore du chemin à faire pour en finir avec cette pratique.

Enfants de Dounia Batma : Mohamed Al Turk dénonce une exploitation sur les réseaux sociaux

Mohamed Al Turk, l’ex-mari de Dounia Batma actuellement en détention, reproche à la sœur de l’actrice marocaine, Ibtissam, de chercher à gagner la sympathie des Marocains en publiant des photos de leurs filles, Ghazal et Laila Rose, sur les réseaux...

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.