Sefrou : une femme tuée accidentellement par son fils de 15 ans

5 décembre 2020 - 17h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

Une femme a été tuée accidentellement à Sefrou, suite à une bagarre qui s’est déclenchée à cause du jeu en ligne «  Free Fire  ». La victime a refusé de donner 5 dirhams à son fils pour lui permettre de recharger son téléphone pour jouer.

C’est un drame qui a bouleversé la ville de Sefrou. Une femme a perdu la vie pour 5 dirhams. Devant son refus, le garçon de 15 ans a violemment poussé sa mère qui s’est cognée la tête contre une marche. La mort s’en est suivie des suites d’une hémorragie interne. Selon Assabah, devant le drame, le jeune homme, au lieu d’appeler les secours, a essayé de maquiller le meurtre en une mort naturelle. Débordant d’imagination, il a déposé le corps de sa mère sur son lit et est sorti de la maison comme si de rien n’était. Il reviendra sur ses pas, quelques heures plus tard et fait semblant de réveiller la victime. Sans succès. Il s’est alors mis à crier, alertant ainsi les voisins.

Une fois sur les lieux, les voisins ont alerté les autorités, qui ont donné les consignes pour une autopsie du corps de la femme âgée d’une quarantaine d’années. Il a été démontré que le décès n’était pas naturel et qu’il avait été causé par une hémorragie. Les autorités ont ouvert une enquête et ont interrogé l’aîné des trois enfants de la victime. Ce dernier a tenté de cacher la vérité en inventant une histoire qui n’a fait qu’attiser les doutes des enquêteurs.

Après un interrogatoire corsé et sous pression, il a fini par avouer ce qui s’était réellement passé. Il a été envoyé à la prison de Bourkaiz en attendant l’enquête approfondie ouverte pour violence ayant causé la mort. Selon le journal, la mort de la mère de famille s’ajoute à la longue liste des victimes du jeu «  Free Fire  » pour lequel, plusieurs jeunes Marocains se sont suicidés.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Sefrou - Femme marocaine - Homicide - Prison - Décès - Suicide

Aller plus loin

Benslimane : un conseiller communal et son fils maquillent un meurtre en suicide

Il y a plus d’un mois, un jeune homme a été découvert pendu dans une ferme près de Benslimane. Si dans un premier temps, tous les éléments sur place convergeaient vers le...

Tiflet : Interpellation d’un individu pour le meurtre de son épouse

Un individu de 47 ans a été interpellé par les éléments du commissariat régional de sûreté de la ville de Tiflet. Il est soupçonné de coups et blessures graves ayant entraîné la...

Casablanca : 20 ans de prison pour le meurtre de son ami

Un jeune homme de 23 ans a été condamné à 20 ans de prison ferme par la chambre criminelle de la Cour d’appel de Casablanca pour homicide volontaire avec préméditation et...

Maroc : condamné à 20 ans de prison pour le meurtre du petit ami de sa fille

Quelques mois se sont écoulés avant que le président de la chambre criminelle près la Cour d’appel d’Al Hoceima ne prononce finalement son lourd verdict, en défaveur du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : le terrible bilan des suicides

Les cas de suicide augmentent au Maroc. Plus d’un millier de Marocains se sont donné la mort l’année dernière, selon l’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH) qui alerte sur un phénomène inquiétant.

Décès de l’ancienne ministre Soumia Benkhaldoun

L’ex-ministre déléguée auprès du ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Soumia Benkhaldoun, est décédée des suites d’un cancer. Elle était âgée de 60 ans,

Maroc : les femmes divorcées appellent à la levée de la tutelle du père

Avant l’établissement de tout document administratif pour leurs enfants, y compris la carte d’identité nationale, les femmes divorcées au Maroc doivent avoir l’autorisation du père. Elles appellent à la levée de cette exigence dans la réforme du Code...

« Tu mourras dans la douleur » : des féministes marocaines menacées de mort

Au Maroc, plusieurs féministes, dont des journalistes et des artistes, font l’objet d’intimidations et de menaces de mort sur les réseaux sociaux, après avoir appelé à plus d’égalité entre l’homme et la femme dans le cadre de la réforme du Code de la...

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Maroc : l’épineux problème des cimetières

Face à une crise grandissante liée à l’espace des cimetières au Maroc, Ahmed Toufiq, le ministre des Habous et des Affaires islamiques, a abordé, ce lundi, la problématique devant la Chambre des représentants.

Le chanteur marocain Abdellah El Daoudi en deuil

Le chanteur marocain Abdellah El Daoudi vient d’annoncer une triste nouvelle dans un message publié sur les réseaux sociaux.

Le deuil persistant de Booder pour son ami Wahid Bouzidi

Près de trois mois après le décès de son ami, l’humoriste franco-marocain Booder rend un nouvel hommage au Franco-algérien Wahid Bouzidi qui lui « manque énormément ».

Maroc : pas de congé menstruel pour les femmes fonctionnaires

La proposition de loi visant à instaurer un congé menstruel, d’une durée ne dépassant pas deux jours par mois, en faveur des femmes fonctionnaires n’a pas reçu l’assentiment du gouvernement.

Meurtre de Malak : des traces d’agressions sexuelles révélées par le médecin légiste

Lors d’une conférence de presse donnée jeudi par le parquet de Liège, des révélations choquantes ont été faites sur le meurtre de Malak, la jeune adolescente de 13 ans tuée par Olivier Theunissen, un Sérésien de 37 ans. Le médecin légiste a en effet...