Après le séisme au Maroc, les filles en danger ?

21 septembre 2023 - 16h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Face au risque d’augmentation des mariages, des agressions sexuelles de mineures et du trafic d’enfants après le puissant tremblement de terre du 8 septembre au Maroc, des organisations de défense des droits des femmes s’organisent.

Les militants et les organisations de défense des droits des femmes se mobilisent contre les mariages, les agressions de mineures et le trafic d’enfants. Cette mobilisation intervient suite aux messages postés en ligne par des hommes encourageant le mariage de mineures et d’autres formes d’exploitation à la suite du puissant séisme qui a secoué le Maroc. Dans sa story Instagram, un homme adulte, prétendument un bénévole aidant les survivants, a publié une photo de lui posant à côté d’une jeune fille d’environ 10 ans. « Elle ne veut pas venir avec moi à [Casablanca] mais elle a murmuré que lorsqu’elle sera grande, nous nous marierons », a-t-il écrit en légende. Cette semaine, un étudiant de 20 ans originaire d’Errachidia, a été arrêté pour s’être vanté en ligne de se rendre dans les zones touchées par le tremblement de terre avec l’intention d’agresser sexuellement des jeunes filles.

À lire : Maroc : risque d’augmentation des mariages de mineures après le séisme

« Nous savions que quelque chose comme cela se produirait, qu’il y aurait des risques de violence sexiste, qu’il y aurait des risques d’exploitation, et c’est exactement ce qui se passe avec les cas alarmants que nous avons vus en ligne », a déclaré à Al Jazeera Yasmina Benslimane, militante marocaine et fondatrice de Politics4Her, une organisation à but non lucratif qui promeut l’égalité des sexes en politique, promettant de sauver les mineures. Selon Laila Baker, directrice régionale du Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), il existe des preuves d’agressions sexuelles commises à la suite du tremblement de terre. Pour Yasmina Benslimane, « il est absolument crucial d’adopter une approche sexospécifique des secours en cas de catastrophe ». « Selon le Programme des Nations unies pour le développement, les femmes et les filles sont 14 fois plus susceptibles de mourir lors de catastrophes que les hommes », a-t-elle ajouté.

À lire :Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

La semaine dernière, le roi Mohammed VI a conféré le statut de « pupille de la nation » aux enfants orphelins du séisme, afin de les « protéger contre les risques de toutes sortes », y compris la traite, a déclaré Karima Mkika, présidente de l’association Al Karam, basée à Marrakech, une ONG qui travaille à la protection des enfants vulnérables. Son association n’a pas recensé de cas de trafic d’enfants à la suite du tremblement de terre, mais elle a mis en place une ligne téléphonique d’urgence pour permettre aux gens de signaler tout abus de ce type.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Enfant - Sexualité - Trafic

Aller plus loin

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de...

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au...

Le mariage des mineures au Maroc : une exception devenue la règle

Depuis des années, le taux de prévalence des mariages des mineurs évolue en dents de scie au Maroc. En cause, l’article 20 du Code de la famille qui donne plein pouvoir au juge...

« Entre peur et adrénaline », le témoignage d’un rescapé du séisme au Maroc

Quelques jours après le violent séisme qui a endeuillé le Maroc, le Britannique Mike McHugo, propriétaire de la Kasbah du Toubkal, un écolodge très prisé situé à 60 km au sud de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Samira Saïd : la retraite ?

La chanteuse marocaine Samira Saïd, dans une récente déclaration, a fait des confidences sur sa vie privée et professionnelle, révélant ne pas avoir peur de vieillir et avoir pensé à prendre sa retraite.

Alerte sur les erreurs d’enregistrement des nouveaux-nés au Maroc

L’Organisation marocaine des droits de l’homme (OMDH) a alerté le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, au sujet du non-enregistrement des nouveau-nés à leur lieu de naissance, l’invitant à trouver une solution définitive à ce problème.

Maroc : une sortie en voiture vire au drame

Une sortie en famille qui finit en tragédie. Deux sœurs de 19 et 10 ans sont mortes noyées samedi dans le barrage de Smir près de la ville de M’diq, après que l’aînée, qui venait d’avoir son permis de conduire, a demandé à ses parents à faire un tour...

Majda Sakho réagit aux insultes racistes visant ses enfants

La Marocaine Majda Sakho, l’épouse de l’international français Mamadou Sakho règle ses comptes avec les personnes ayant proféré des injures racistes envers ses trois enfants.

Maroc : un « passeport » pour les nouveaux mariés

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) appelle à la mise en place d’un « passeport » ou « guide » pour le mariage, dans lequel seront mentionnées les données personnelles des futurs mariés, ainsi que toutes les informations sur leurs...

Maroc : les femmes divorcées appellent à la levée de la tutelle du père

Avant l’établissement de tout document administratif pour leurs enfants, y compris la carte d’identité nationale, les femmes divorcées au Maroc doivent avoir l’autorisation du père. Elles appellent à la levée de cette exigence dans la réforme du Code...

Maroc : l’État «  adopte  » les enfants devenus orphelins après le séisme

Le Maroc va procéder au recensement de tous les enfants devenus orphelins après le séisme du 8 septembre et leur accorder le statut de « pupille de la nation ».

La chanteuse Mariem Hussein au cœur d’une nouvelle polémique

Des internautes marocains se sont indignés des propos de la chanteuse et actrice marocaine Mariem Hussein sur l’éducation sexuelle.

Les Marocains de plus en plus obèses

Près de la moitié de la population marocaine (46 %) sera obèse d’ici 2035, selon les prévisions de la World Obesity Forum.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.