Une enseignante marocaine pleure la mort de ses 32 élèves

16 septembre 2023 - 19h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Au Maroc, une institutrice a perdu tous ses élèves dans le puissant séisme qui a frappé une partie du pays le 8 septembre. Ils résidaient dans un village qui fait partie des zones les plus touchées par le tremblement de terre.

Nisrine Abou ElFadel ne reverra plus ses 32 écoliers, âgés de 6 à 12 ans, à qui elle enseignait l’arabe et le français à Adaseel, l’un des villages complètement détruits par le séisme dévastateur du 8 septembre. L’instructrice se trouvait à Marrakech, loin de l’épicentre. « Où est Somaya ? Où est Youssef ? Où est cette fille ? Où est ce garçon ? », a-t-elle demandé lorsqu’elle est retournée au village après le séisme. « Ils sont tous morts », lui a-t-on répondu quelques heures plus tard. « Je me suis imaginée tenant la feuille de présence de ma classe et traçant une ligne sur le nom d’un élève après l’autre, jusqu’à ce que j’aie rayé 32 noms ; ils sont tous morts maintenant », a-t-elle déclaré à la BBC.

À lire : Voyage de noces tragique : un couple français décède dans le séisme au Maroc

La mort de l’une des élèves l’a particulièrement marqué. Il s’agit de Khadija, âgée de six ans. Elle a appris que les secouristes ont trouvé son corps allongé à côté de son frère Mohamed et de ses deux sœurs, Mina et Hanan. Ils étaient tous dans leur lit – probablement endormis – pendant le tremblement de terre, et ils allaient tous à l’école de l’instructrice. « Khadija était ma préférée. Elle était très gentille, intelligente, active et aimait chanter. Elle venait chez moi et j’aimais étudier et parler avec elle ». ElFadel salue la mémoire de ses élèves qu’elle décrit comme des “anges”, des enfants respectueux et désireux d’apprendre. Malgré la pauvreté et la crise du coût de la vie, les enfants et leurs familles vivant dans ce village peuplé d’Amazighs, qui parlent principalement leur propre langue, le tamazight, considèrent l’école comme « la chose la plus importante au monde ».

À lire :Le roi Mohammed VI au chevet des sinistrés du séisme

« L’arabe et le français étaient très difficiles à apprendre, mais les enfants étaient très intelligents et parlaient presque couramment les deux langues », se souvient-elle. « Notre dernier cours a eu lieu vendredi soir, cinq heures exactement avant le tremblement de terre, raconte l’institutrice. Nous apprenions l’hymne national du Maroc et avions prévu de le chanter devant toute l’école le lundi matin. » Elle est traumatisée. « Je ne dors pas, je suis encore sous le choc, dit-elle. Les gens me considèrent comme l’une des plus chanceuses, mais je ne sais pas comment je vais pouvoir continuer à vivre ma vie. »

À lire :Un enfant marocain dévasté par le séisme trouve refuge et avenir au Real Madrid

ElFadel espère que les autorités reconstruiront l’école d’Adaseel, qui s’est effondrée lors du tremblement de terre. « Peut-être qu’un jour, quand l’école sera reconstruite et que les cours reprendront, nous pourrons commémorer ces 32 enfants et raconter leur histoire », a-t-il souhaité. En tout, 530 établissements d’enseignement ont été endommagés à des degrés divers, certains s’étant même complètement effondrés ou ayant subi de graves dommages structurels, selon le gouvernement. Ce dernier a d’ailleurs temporairement suspendu les cours dans les zones les plus touchées.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Education - Séisme - Décès - Tremblement de terre du 8 septembre au Maroc

Aller plus loin

Le roi Mohammed VI au chevet des sinistrés du séisme

Le roi Mohammed VI effectue un déplacement de terrain dans les régions sinistrées par le meurtrier séisme qui a secoué le Maroc et fait plus de 2800 morts et 2501 blessés.

Disparues dans le séisme au Maroc, deux Britanniques retrouvées vivantes

Portées disparues à la suite du séisme qui a secoué le Maroc et a fait plus de 2400 morts, deux touristes britanniques ont été retrouvées vivantes, dormant en toute sécurité...

Maroc : constat inquiétant pour les élèves

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié les résultats du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) pour 2022,...

Voyage de noces tragique : un couple français décède dans le séisme au Maroc

La mosquée Al Badr, à Meaux (Seine-et-Marne) est sous le choc après la mort d’un couple de bénévoles du lieu de culte, lors du violent séisme qui a touché le Maroc dans la nuit...

Ces articles devraient vous intéresser :

Smara : « Ces attaques ne resteront pas impunies », prévient le Maroc

Omar Hilale, représentant permanent du Maroc aux Nations unies a réagi à l’attaque que le Polisario a affirmé avoir mené dans la nuit du samedi à dimanche dans la ville d’Es-Semara et qui a fait un mort et trois blessés dont deux sont dans un état grave.

Maîtrise de l’anglais : le Maroc à la traîne

Alors que les Marocains délaissent de plus en plus le français pour l’anglais, le Maroc est encore à la traîne quant à la maitrise de langue de Shakespeare.

Le Maroc face au défi de l’eau et de l’hygiène après le séisme

L’eau et l’hygiène dans les campements, où vivent désormais sous des tentes les sinistrés du séisme dévastateur du 8 septembre au Maroc, constituent un enjeu majeur pour les autorités du royaume.

Un mystérieux cratère apparaît au Maroc après le séisme

Après le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a secoué le Maroc, une fosse géante s’est formée dans une zone rurale. Le séisme a-t-il favorisé sa formation ?

Maroc : nouvelle tragédie pour les rescapés du séisme

Les rescapés du violent et puissant tremblement de terre du 8 septembre se battent maintenant pour survivre aux rafales de vent et aux inondations qui frappent le Maroc. Ils vivent dans des tentes qui ne résistent pas aux intempéries. Face à la...

Maroc : augmentation des salaires des enseignants-chercheurs avant fin 2022

Le chef du gouvernement a fait part de son intention d’augmenter les salaires des enseignants-chercheurs avant la fin de 2022, et de signer un accord avec le syndicat avant la fin de l’année. Cette décision a été prise lors d’une réunion entre Aziz...

Maroc : une sortie en voiture vire au drame

Une sortie en famille qui finit en tragédie. Deux sœurs de 19 et 10 ans sont mortes noyées samedi dans le barrage de Smir près de la ville de M’diq, après que l’aînée, qui venait d’avoir son permis de conduire, a demandé à ses parents à faire un tour...

Le très beau geste des joueurs marocains envers les victimes du séisme

Très touchés par le tremblement de terre du 8 septembre qui a endeuillé le Maroc, les Lions de l’Atlas manifestent leur solidarité envers les victimes.

Décès à 24 ans du joueur marocain Oussama Falouh

Admis en soins intensifs suite à un accident de la route qui s’est produit le 11 octobre dernier, Oussama Falouh, joueur du Wydad de Casablanca, est décédé jeudi.

Le mariage qui a sauvé un village

La célébration d’un mariage a sauvé tous les habitants d’un village marocain lors du tremblement de terre meurtrier du 8 septembre, qui a détruit leurs maisons.