Serbie : un passeur marocain établit "un royaume" et délivre de faux passeports aux migrants

4 avril 2023 - 10h10 - Monde - Ecrit par : S.A

Un passeur marocain a établi « un royaume » en Serbie, décrit comme un faux État. Il délivrait de faux passeports aux migrants clandestins désireux de rallier l’Europe.

D’après Mohammed Tetouani, l’un des réseaux de passeurs qu’il co-dirigeait s’est rapidement développé en Serbie au point d’établir « un royaume » en Voïvodine, rapporte le site d’information en langue hongroise Balkans.hu. Le Marocain était le chef de l’un des réseaux de contrebande en Voïvodine. Il a établi son camp de contrebande, près de Horgos, qui sera démantelé par la police serbe en novembre 2022, à la suite d’une fusillade qui a duré des heures entre des gangs de migrants rivaux dans le village de Horgos, habité par les Hongrois. En tout, 600 migrants y séjournaient. Les passeurs avaient été arrêtés. Le réseau de cet homme originaire de Tétouan était connu sous le nom de « Royaume d’Horgos » et est resté actif pendant plus de deux ans.

À lire : France : un passeur marocain écroué pour trafic de personnes

Ce camp a servi de refuge temporaire à des milliers de migrants du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord qui souhaitaient franchir la frontière entre la Hongrie et la Serbie, qui se trouve à « quelques pas » du prétendu « Royaume d’Horgos. » « J’ai entendu parler du camp. Ils ont dit que c’était un bon endroit pour rester, mais quand j’y suis allé, j’ai vu que ce n’était pas vrai, c’était comme une jungle », a déclaré à la télévision N1 de Belgrade un Magbul, un migrant venu de la Syrie, précisant que les migrants paient la somme de 3 000 euros pour passer un jour ou deux, voire trois dans les camps.

À lire : Marrakech : deux policiers risquent gros pour leur implication dans un réseau d’immigration

D’après son témoignage, le « faux État a également délivré de faux passeports » aux migrants. Les autres réseaux de passeurs ont fait de même. Mais le Marocain et les autres passeurs n’avaient pas agi seuls. « Les patrons avaient des subordonnés », généralement des jeunes âgés de 18 à 20 ans, qui étaient autorisés à entrer dans les camps officiels en tant que travailleurs, confie un migrant syrien aux réalisateurs du documentaire sur ces réseaux de passeurs.

À lire : Immigration irrégulière : 150 réseaux de passeurs démantelés au Maroc

« Oui, ils ont aussi des gens là-bas, des fonctionnaires ou autres. Partout. En Serbie, ils ont des gens partout », a déclaré un migrant sous couvert d’anonymat. Selon lui, les “patrons” étaient peut-être en contact avec la police hongroise.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immigration clandestine - Serbie

Aller plus loin

Marrakech : deux policiers risquent gros pour leur implication dans un réseau d’immigration

Deux policiers en service à l’aéroport Marrakech Menara et une autre fonctionnaire viennent d’être arrêtés pour leur implication dans une affaire d’immigration clandestine.

France : un passeur marocain écroué pour trafic de personnes

Alors qu’il transportait des migrants clandestins de la Grande-Bretagne vers l’Espagne, un passeur marocain a été arrêté en France puis écroué pour trafic de personnes et aide...

Trafic de migrants : deux Marocains lourdement condamnés au Royaume-Uni

Jugé au Royaume-Uni pour complicité d’immigration illégale, un Marocain s’est vu infliger une lourde peine de prison. Il a tenté de transporter 39 migrants clandestins...

Du changement à prévoir pour les passeports marocains

Du changement est à prévoir pour les passeports marocains, que ce soit pour les demandes ou le renouvellement, vient d’indiquer le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit.

Ces articles devraient vous intéresser :

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...

Des soldats marocains accusés d’avoir tiré à balles réelles sur des migrants

L’Espagne a ouvert une enquête concernant des allégations de tirs sur des migrants tentant de rejoindre les îles Canaries depuis le Maroc. Une association caritative affirme que des soldats marocains auraient ouvert le feu sur ces migrants,...

Forte augmentation de demandeurs d’asile marocains en Europe

L’Union européenne a enregistré en 2022 un nombre record de demandes d’asile. Parmi les demandeurs, de nombreux Marocains dont le nombre a bondi.

Des Marocains à la rue : la détresse d’une famille en Espagne

Un couple marocain et ses trois filles mineures âgées de 12, 8 et 5 ans sont arrivés clandestinement à Pampelune en provenance du Maroc il y a un mois, cachés dans une remorque chargée de légumes. Sans ressources ni aide, ils sont à la rue depuis...

Immigration : l’aide européenne est « en deçà » des dépenses du Maroc

Le directeur de la migration et de la surveillance des frontières au ministère marocain de l’Intérieur, Khalid Zerouali, a déclaré que les 500 millions d’euros d’aide de l’Union européenne pour lutter contre l’immigration illégale pour la période...

En réponse au Qatargate, le Maroc ne respecte plus les accords de renvoi des déboutés d’asile

Depuis l’éclatement du scandale de corruption connu sous le nom de « Qatargate », les difficultés pour renvoyer les Marocains déboutés de leur demande d’asile vers leur pays d’origine se sont accrues.

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».