Recherche

France : une université établit une liste de "signaux de radicalisation"

© Copyright : DR

16 octobre 2019 - 17h50 - Monde

Un fonctionnaire chargé de la sécurité et de la défense à l’Université de Cergy-Pontoise a commis un impair en envoyant à tous les employés de l’établissement un formulaire sur « les signaux faibles de radicalisation ». Il a suscité l’indignation après sa publication sur les réseaux sociaux.

Le président de l’Université de Cergy-Pontoise, François Germinet, admet « une maladresse » et s’excuse pour l’image qu’un tel formulaire renvoie de l’université.

En effet, selon LeParisien.fr, les 1 800 salariés de l’université ont reçu, en début d’après-midi, un mail avec un formulaire sous forme de fichier Excel pour faire remonter les signaux faibles de radicalisation.

Il s’agit des absences à l’heure de la prière du vendredi, de l’arrêt de la consommation d’alcool, en passant par la tenue vestimentaire ou de la barbe « sans la moustache », selon le formulaire relayé sur Twitter par Clément Carbonnier, professeur à l’université de Cergy. Il a expliqué avoir eu ce genre de réflexe après avoir reçu le mail. Pour lui, cela est inadmissible.

Devant les messages d’indignation sur la toile, le président de l’université a expliqué que le fonctionnaire a pris lui-même l’initiative « suite à l’attaque au couteau à la préfecture de police ».

« Je ne l’accable pas. Il a cru bien faire car beaucoup de personnes viennent le voir pour lui demander quoi faire s’ils sont témoins de tels comportements », confie François Germinet, tout en s’excusant publiquement auprès des personnes qui ont été blessées .

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact