La situation des Marocains à Melilla est alarmante

20 juin 2021 - 12h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

La crise migratoire déclenchée par l’arrivée massive en mai des migrants marocains à Ceuta, affecte aussi Melilla. Le gouvernement de la ville autonome est dépassé par le flux d’entrée massif de migrants, notamment des mineurs, sur son territoire, faute d’infrastructures adéquates et de moyens pour assurer leur prise en charge.

À l’instar de Ceuta qui a fait l’actualité ces derniers jours en raison de la crise avec le Maroc, la ville de Melilla n’est pas moins touchée par la fermeture des frontières du fait de la pandémie du Covid-19, laquelle a conduit à une arrivée de migrants dans la ville. En 2020, des centaines de migrants marocains ont été arrêtés à Melilla et pris en charge dans les centres d’accueil, informe OKDIARIO.

À lire : Après Ceuta, Melilla est prise d’assaut par des migrants

Le gouvernement de Melilla a choisi d’utiliser l’arène de la ville pour accueillir ces migrants, comme le fait Ceuta avec les entrepôts ou les Iles Canaries avec les tentes ou les casernes. Mais dépassée par le flux de migrants, la ville s’est trouvée dans l’incapacité économique de continuer à prendre en charge ces derniers. Ainsi, après avoir allégé les mesures restrictives, le gouvernement de Melilla a réduit progressivement les montants alloués à la prise en charge des migrants et à l’entretien des centres d’accueil, y compris de l’arène, et a finalement procédé à sa fermeture.

À lire : La police bloque l’entrée de 150 migrants subsahariens à Melilla

Mais face à la présence de plus en plus remarquée des migrants dans les rues, les parcs et les jardins, les autorités ont dû rouvrir l’arène, mais sans mettre à sa disposition des moyens pour le maintenir dans des conditions minimales d’hygiène et de propreté. Conséquence, les quelque 200 migrants qui y sont accueillis, vivent dans des conditions dégradantes et sont abandonnés à leur sort par les autorités locales. 

Le gouvernement central tient l’Exécutif de Melilla pour responsable de cette situation à laquelle le Médiateur et le ministère des Migrations peinent, jusque-là, à trouver une réponse concrète.

Sujets associés : Immigration clandestine - Espagne - Ceuta (Sebta) - Melilla

Aller plus loin

Après Ceuta, Melilla est prise d’assaut par des migrants

Les migrants marocains et subsahariens ont jeté leur dévolu sur Melilla, l’autre enclave espagnole située sur la côte marocaine. Plus de 86 personnes ont réussi à traverser la...

L’Espagne veut solliciter Frontex pour protéger Ceuta et Melilla

L’Espagne prend des mesures drastiques pour sécuriser Ceuta et Melilla face à la menace du Maroc de récupérer les deux villes autonomes. Le gouvernement de Sanchez envisage...

La police bloque l’entrée de 150 migrants subsahariens à Melilla

Un groupe de plus de 150 migrants subsahariens et du Maghreb ont tenté au petit matin de mardi, d’entrer illégalement dans la ville de Melilla. Ils ont été repoussés par les...

L’Espagne demande l’aide de l’Otan pour protéger Ceuta et Melilla

Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, rencontre demain lundi, Joe Biden, en marge du sommet de l’OTAN. La crise migratoire avec le Maroc sera sans doute au cœur...

Ces articles devraient vous intéresser :

Des soldats marocains accusés d’avoir tiré à balles réelles sur des migrants

L’Espagne a ouvert une enquête concernant des allégations de tirs sur des migrants tentant de rejoindre les îles Canaries depuis le Maroc. Une association caritative affirme que des soldats marocains auraient ouvert le feu sur ces migrants,...

En réponse au Qatargate, le Maroc ne respecte plus les accords de renvoi des déboutés d’asile

Depuis l’éclatement du scandale de corruption connu sous le nom de « Qatargate », les difficultés pour renvoyer les Marocains déboutés de leur demande d’asile vers leur pays d’origine se sont accrues.

Drame de Nador : les recommandations de l’ONU au Maroc et à l’Espagne

L’Organisation des nations unies tient également à ce que le drame de Nador ne se répète plus jamais. C’est dans ce cadre que le Mécanisme international indépendant pour la justice et l’égalité raciale des Nations unies envisage d’émettre des...

Immigration : l’aide européenne est « en deçà » des dépenses du Maroc

Le directeur de la migration et de la surveillance des frontières au ministère marocain de l’Intérieur, Khalid Zerouali, a déclaré que les 500 millions d’euros d’aide de l’Union européenne pour lutter contre l’immigration illégale pour la période...

Des Marocains à la rue : la détresse d’une famille en Espagne

Un couple marocain et ses trois filles mineures âgées de 12, 8 et 5 ans sont arrivés clandestinement à Pampelune en provenance du Maroc il y a un mois, cachés dans une remorque chargée de légumes. Sans ressources ni aide, ils sont à la rue depuis...

Europe : diminution des flux migratoires irréguliers en provenance du Maroc

Les flux migratoires irréguliers en provenance du Maroc vers l’Europe ont diminué au cours des derniers mois. C’est ce qu’indiquent les données de l’Agence européenne des frontières, Frontex.

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

Forte augmentation de demandeurs d’asile marocains en Europe

L’Union européenne a enregistré en 2022 un nombre record de demandes d’asile. Parmi les demandeurs, de nombreux Marocains dont le nombre a bondi.

Immigration : le Maroc recevra 500 millions d’euros d’aide de l’Europe

Le Maroc recevra une enveloppe d’au moins 500 millions d’euros de la part de l’Union européenne pour renforcer ses actions dans la lutte contre l’immigration clandestine. Cette aide couvrira la période 2021-2027.