Des mineurs marocains dans une situation critique à Bruxelles

31 juillet 2022 - 11h00 - Belgique - Ecrit par : A.T

Environ une cinquantaine de mineurs non accompagnés, dont de nombreux Marocains sont livrés à eux-mêmes dans les rues de Bruxelles, faute de prise en charge. Des associations de défenses alertent et demandent des mesures urgentes et pérennes.

Ces mineurs ont retrouvé la rue suite la fermeture mi-juillet de la structure d’hébergement qui leur était dédiée et que gérait Médecins sans frontières (MSF) en partenariat avec la Plateforme Citoyenne, SOS Jeunes et Caritas, rappelle MSF, prétextant un défaut de moyens suffisants, rappelle Belga.

Sur les 80 mineurs pris en charge en juillet par MSF et ses partenaires, seuls 29 ont trouvé une « solution d’hébergement d’urgence au sein de structures tout à fait inadaptées », tandis que les autres se sont retrouvés à la rue, souligne l’organisation, demandant aux autorités de concrétiser « de manière pérenne » des structures adaptées à l’accueil de ces jeunes « aux vulnérabilités multiples. »

A lire : Mineurs marocains : l’ONU dénonce une violation du droit international

D’après MSF, les mineurs étrangers non accompagnés (Mena) sont de plus en plus nombreux à être livrés à eux-mêmes dans les rues de Bruxelles. « Cette situation préoccupante n’est aucunement nouvelle et s’illustre d’année en année », déplore l’organisation, ajoutant que « cette crise est à situer dans un contexte de crise migratoire global. »

Interpellée sur la situation, la porte-parole de la secrétaire d’État à l’Asile et la Migration, Nicole de Moor, a indiqué que le gouvernement cherchait une solution au problème que présente le bâtiment abritant la structure d’hébergement désormais fermée, « qui appartient à la Région bruxelloise et non au fédéral ». « Mais la reprise du projet est prévue pour septembre », a-t-elle affirmé.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immigration clandestine - Bruxelles - MRE

Aller plus loin

Entre danger et abandon : le drame des mineurs marocains à Bruxelles

Comme en France, les mineurs non accompagnés (MNA) venus du Maroc et de l’Algérie sont aussi présents en Belgique, notamment à la gare de Bruxelles-Midi, qui fait face à une...

L’Unicef s’inquiète pour les mineurs marocains à Sebta

Face à la situation critique que vivent les mineurs marocains non accompagnés entrés à Sebta en mai dernier, l’Unicef a insisté auprès de l’Espagne pour l’adoption de mécanismes...

Mineurs marocains en Europe : la France se félicite de l’engagement du Maroc

Le Maroc a récemment pris l’engagement de mettre définitivement un terme à la question des mineurs marocains non accompagnés en Europe. Cette décision a été très bien accueillie...

Des mineurs marocains maltraités et arrêtés à Melilla

L’Association marocaine des droits humains (AMDH) dénonce le traitement « inhumain et illégal » infligé à une trentaine de mineurs marocains résidant au centre d’accueil de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.

Prix des billets de bateau : le ministère confirme une baisse pour les MRE

L’augmentation du prix des billets de ferry entre le Maroc et l’Espagne suscite l’inquiétude parmi les Marocains résidant à l’étranger (MRE), nombreux à se rendre cette année au Maroc pour voir leurs proches. Le ministre marocain du Transport et de la...

L’aide au logement connait un succès auprès des MRE

Depuis son ouverture le 2 janvier, le site d’assistance pour l’aide au logement connaît un succès croissant, notamment auprès des Marocains résidant à l’étranger.

Les transferts des Marocains du monde encore en forte hausse

Les transferts des Marocains résidant à l’étranger se maintiennent à la hausse, selon les derniers chiffres dévoilés par l’Office des changes.

Après son décès, la fiancée d’un MRE cherche à obtenir un mariage posthume

Alors qu’il prévoyait de se marier avec sa compagne avec qui il a partagé 36 ans de vie commune et eu deux enfants, un Marocain résidant à Saint-Laurent-du-Var décède d’un double cancer. Après son décès, sa fiancée cherche désespérément à obtenir un...

L’inclusion des MRE à l’aide au logement passe mal

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent bénéficier de l’aide directe au logement au même titre que les Marocains résidant au Maroc, ce qui n’est pas du goût de bon nombre d’internautes. Certains d’entre eux n’hésitent pas à appeler à...

Evincée, Salima Belabbas retrouve sa place sur RTL

Écartée de la présentation du JT de 19h sur RTL en janvier, Salima Belabbas revient en force en tant qu’animatrice de deux émissions phares de la chaîne privée.

Appel à mettre fin à l’échange d’informations fiscales des MRE

L’Organisation démocratique du travail (OMT) a vivement critiqué la politique gouvernementale à l’égard des Marocains résidant à l’étranger, pointant du doigt une approche jugée superficielle et occasionnelle, particulièrement lors de l’accueil des MRE...

Marhaba 2023 : le dispositif exceptionnel d’accueil des MRE commence aujourd’hui

C’est ce lundi 5 juin que débutera l’opération Marhaba 2023 dédiée aux Marocains résidant à l’étranger. La Fondation a activé le dispositif d’accueil au niveau du Maroc, la France, l’Italie et l’Espagne, composé 24 sites d’assistance et...

MRE : voici ce qui est interdit d’importer au Maroc

Chaque année, des millions de MRE rentrent au Maroc, notamment durant les vacances d’été. Par tradition, ils apportent des cadeaux pour la famille. Mais attention : la douane veille sur certains produits interdits ou d’autres qui nécessitent une...