Élan de solidarité pour la famille Boujamaoui qui a perdu trois enfants au Maroc

25 juillet 2022 - 11h00 - Belgique - Ecrit par : S.A

À Liège, un élan de solidarité se forme pour venir en aide à la famille Boujamaoui qui a perdu trois de ses quatre enfants dans un terrible accident de la route au Maroc. Chagrinée, cette famille de Marocains résidant à Ans n’envisage plus revenir au domicile familial.

Le malheur de la famille Boujamaoui (désormais composée du père, de la mère et de la sœur aînée) a touché les Ansois qui veulent lui venir en aide. Dans ce sens, la communauté musulmane et marocaine ansoise a lancé un appel aux dons, fait savoir La Meuse. « Ils vont revenir pour le mois d’août. Et ils vont devoir tout reconstruire. Ils ne savent même pas revenir là où ils vivaient. Il va donc falloir les aider. On s’active avec la commune pour leur trouver un logement de dépannage. Et puis, on ne sait pas ce qu’il va se passer avec les assurances. Et s’ils auront besoin d’un appui psychologique…, explique Ahmed Rassili, conseiller communal à Ans et membre de la communauté marocaine. Donc, pour les personnes désireuses de faire un don, vous pouvez effectuer vos versements sur le compte bancaire du Centre Islamique et Culturel d’Ans ».

À lire : Maroc : on en sait un peu plus sur les trois MRE décédés dans un tragique accident de la route

La famille Boujamaoui vit dans un logement social dans la cité Al’Trappe à Alleur. Après le tragique accident, elle ne compte plus revenir au domicile familial. Elle peut compter sur l’accompagnement de la commune d’Ans qui entend l’aider. « On peut imaginer que la famille éprouve des difficultés à rentrer chez elle, là où elle a tous les souvenirs des enfants, explique Walther Herben, bourgmestre f.f. L’idée est, moyennant leur accord, de voir avec la Société de logements du Plateau, et avec l’agence immobilière sociale, si on peut leur trouver un logement de rechange temporaire. Le temps qu’il faudra. Le temps qu’ils acceptent ou non de rentrer chez eux. S’ils manifestent ce souhait, alors nous ferons le maximum pour les aider ».

À lire : Tragique accident au Maroc, 3 MRE meurent, dont Youssef Boujamaoui

La Société de logements du Plateau s’active déjà : « J’ai eu des contacts avec des proches de la famille. Dès le 1ᵉʳ août, on va enclencher toute une série de contacts pour évidemment apporter une solution. D’autres actions vont aussi être mises en œuvre dès la semaine prochaine. Soyez assurés de tout notre soutien le plus solide. Cette terrible nouvelle me touche au plus haut point d’autant plus que quand je me rendais à la cité, je les voyais souvent jouer sur la plaine et les enfants participaient aux activités dans le quartier de la cité d’Alleur », explique Patrice Lempereur, son président.

Sujets associés : Belgique - Liège - Accident - Enfant

Aller plus loin

Tragique accident au Maroc, 3 MRE meurent, dont Youssef Boujamaoui

Trois personnes sont mortes, toutes de la même famille, dont Youssef Boujamaoui, un jeune joueur du RFC Liège, dans un accident de la route au Maroc. Le conducteur du véhicule,...

Maroc : on en sait un peu plus sur les trois MRE décédés dans un tragique accident de la route

Les vacances au Maroc d’une famille de Marocains résidant à Ans (Liège) ont tourné au cauchemar. Cette famille a été victime d’un terrible accident de la route. Trois des quatre...

Mort de Youcef Boujamaoui : le RFC Liège va rendre hommage à son joueur

Youcef Boujamaoui, jeune joueur décédé dans un tragique accident de voiture au Maroc, aura droit à un hommage de son club formateur, le RFC Liège, lors de son premier match de...

Deux artistes marocains meurent dans un terrible accident de voiture

Deux artistes marocains sont décédés dans un grave accident de la route survenu dans la province de Beni Mellal. Une enquête est en cours pour élucider les circonstances de ces...

Ces articles devraient vous intéresser :

Majda Sakho réagit aux insultes racistes visant ses enfants

La Marocaine Majda Sakho, l’épouse de l’international français Mamadou Sakho règle ses comptes avec les personnes ayant proféré des injures racistes envers ses trois enfants.

Une école musulmane fermée à Villeurbanne

La préfecture de Villeurbanne a procédé à la fermeture d’une école musulmane, accueillant d’ordinaire une centaine d’enfants en primaire. Les parents se voient contraints d’inscrire leurs enfants dans d’autres établissements.

Les Marocains de plus en plus obèses

Près de la moitié de la population marocaine (46 %) sera obèse d’ici 2035, selon les prévisions de la World Obesity Forum.

Maroc : les femmes divorcées appellent à la levée de la tutelle du père

Avant l’établissement de tout document administratif pour leurs enfants, y compris la carte d’identité nationale, les femmes divorcées au Maroc doivent avoir l’autorisation du père. Elles appellent à la levée de cette exigence dans la réforme du Code...

Le mariage des enfants légalisé au Maroc ? une photo sème le doute

La publication d’une image montrant des fillettes prétendues marocaines en robe de mariage tenues par la main par des hommes âgés est devenue virale sur les réseaux sociaux. Certains affirment que cela s’est produit au Maroc. Qu’en est-il vraiment ?

Nisrine Marabet, 14 ans, disparue en Belgique

Child Focus, l’organisation belge dédiée à la protection de l’enfance, a lancé un avis de recherche suite à la disparition inquiétante de Nisrine Marabet, une jeune fille de 14 ans. Nisrine a été vue pour la dernière fois le dimanche 30 avril à...

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Maroc : un « passeport » pour les nouveaux mariés

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) appelle à la mise en place d’un « passeport » ou « guide » pour le mariage, dans lequel seront mentionnées les données personnelles des futurs mariés, ainsi que toutes les informations sur leurs...

Maroc : les femmes divorcées réclament des droits

Au Maroc, les appels à la réforme du Code de la famille (Moudawana) continuent. Une association milite pour que la tutelle légale des enfants, qui actuellement revient de droit au père, soit également accordée aux femmes en cas de divorce.