Nouvelle campagne "Stop TGV !" au Maroc

22 février 2012 - 16h16 - Economie - Ecrit par : J.L

Le projet de la Ligne Grande Vitesse (LGV) représente "le Maroc que nous ne nous souhaitons pas", explique un groupement d’associations de la société civile marocaine, à l’origine d’une campagne baptisée "Stop TGV !".

Pour les ONG signataires de cette campagne, le budget d’investissement prévisionnel du LGV Tanger-Casablanca de plus de 25 milliards de dirhams, permettrait par exemple au Maroc de réaliser des projets prioritaires tels :

• 5000 écoles ou 3000 lycées en zone urbaine
• 25.000 écoles en zone rurale
• 100 écoles d’ingénieurs
• 300 instituts de formation techniques totalement équipés
• 25 grands centres universitaires hospitaliers totalement équipés et d’une capacité globale de 22.000 lits
• 6000 hectares viabilisés de zones industrielles (36.000 unités industrielles)
• 16.000 centres socioculturels, bibliothèques ou maisons de quartiers
• 10.000 médiathèques
• 16.000 kilomètres de routes rurales.

Les signataires de cet appel s’indignent également sur le fait que "les décisions qui impactent le quotidien de tous les citoyens et l’avenir des générations futures, soient prises sans concertation ni débat démocratique et public".

Attac-Maroc, Transparency Maroc, Association Clarté Ambition Courage, Initiative BDS Maroc, Capdema et le Forum Marocain des Alternatives sociales, s’interrogent ensemble sur la nécessité d’un projet aussi faramineux. Celui-ci intervient à un moment où plusieurs pays riches comme l’Espagne, le Portugal ou encore l’Argentine, ont reconsidéré leur projet de TGV, alors que le Maroc est classé avant dernier de la région en terme de développement humain.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Tanger - Office national des chemins de fer (ONCF) - Transport ferroviaire - TGV - Maroc

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : Oujda sera relié par le TGV

L’Office national des Chemins de Fer (ONCF) nourrit de grandes ambitions pour le transport ferroviaire. En témoigne son plan ferroviaire dévoilé par Mohamed Abdeljalil, ministre des Transports et de la Logistique.

Maroc : du nouveau pour la LGV Marrakech – Agadir

La Ligne à grande vitesse reliant Marrakech à Agadir comprendra trois stations destinées aux passagers et une dédiée aux marchandises, a annoncé le chef de la délégation de la société chinoise CRDC, en charge des études du projet.

Maroc : 1300 km de nouvelles lignes TGV

Le ministre du Transport et de la logistique, Mohamed Adeljalil, a présenté mardi à la Chambre des conseillers, le point des actions menées par l’Office national des chemins de fer (ONCF) en vue de renforcer et de moderniser le transport ferroviaire...

Trains au Maroc : cinq géants du rail en lice pour un mégacontrat

L’appel à concurrence lancé par l’Office national des Chemins de fer (ONCF) pour acquérir 168 nouveaux trains, dont 18 trains à grande vitesse aiguise les appétits. Cinq constructeurs ferroviaires internationaux se battent pour décrocher ce méga contrat.

Maroc : le TGV à Marrakech avant 2029

Le Maroc accélère ses préparatifs pour la Coupe du Monde 2030. Une réunion de haut niveau, présidée par le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit, a dévoilé la date de finalisation des projets d’infrastructures majeurs, dont le train à grande...

Le Maroc va acquérir de nouveaux trains

Le Maroc s’apprête à lancer un appel d’offres international pour l’acquisition de trains et le développement d’un réseau ferroviaire local, attirant l’intérêt de géants du secteur tels, notamment français et espagnols. C’est ce qu’a révélé Mohamed...

Du nouveau pour le TGV Agadir-Marrakech

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a confié au bureau d’études LPEE les travaux de reconnaissance géologique, hydrogéologique et géotechnique nécessaires aux études d’avant-projet sommaire (APS) de la liaison ferroviaire grande vitesse...

Coup d’accélérateur pour le TGV Kénitra-Marrakech

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a lancé un appel d’offres pour la construction d’une voie ferrée à grande vitesse de 375 kilomètres reliant Kénitra à Marrakech.

Le grand chantier du TGV Kénitra-Marrakech démarre

Le projet de Ligne à grande vitesse reliant Kenitra à Marrakech est entré dans sa phase active. L’Office national des chemins de fer (ONCF) vient de confier à six entreprises les travaux de déblaiement et de préparation du tracé de la ligne, pour un...

Le Maroc veut 800 km de lignes TGV

Le Maroc a l’ambition d’étendre son réseau ferroviaire LGV (Ligne à grande vitesse) à 800 km. La concrétisation de ce souhait nécessitera la bagatelle de 100 milliards de dirhams.