Succès pour l’émission obligataire d’Autoroutes du Maroc

6 août 2020 - 12h00 - Economie - Ecrit par : I.L

Autoroutes du Maroc a lancé une émission obligataire à 2,2 milliards DH sous forme d’emprunt obligataire. Cette opération, lancée, il y a quelques jours a été clôturée avec une demande de 4,17 milliards de DH.

Dans une récente communication l’opérateur a indiqué que l’opération a été souscrite 1,9 fois et clôturée avec une demande dépassant largement les 4 milliards de DH. Quant à la Société nationale des autoroutes du Maroc, elle a remercié l’ensemble des investisseurs institutionnels pour l’intérêt et la confiance qu’ils ont démontré pour les titres de ADM et pour leur accompagnement indéfectible lors des émissions obligataires de la société.

Il y a quelques mois, ADM avait lancé une émission d’un emprunt obligataire garanti par l’État et réservé aux investisseurs institutionnels de droit marocain d’un montant global de 2,2 milliards de dirhams. Cette opération avait été répartie en une tranche à taux fixe de maturité 30 ans amortissable avec 15 ans de délai de grâce.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Autoroutes du Maroc (ADM) - Ministère de l’Economie et des Finances

Aller plus loin

Franc succès pour la nouvelle émission obligataire du Maroc

Le Maroc a émis un emprunt obligataire, ce mercredi 9 décembre, sur le marché financier international pour un montant de 3 milliards d’euros. Cette opération, qui s’est soldée...

Succès d’une nouvelle émission obligataire lancée par le Maroc

Le Maroc clôture avec succès un emprunt obligataire sur les marchés financiers internationaux d’un montant global de 2,5 milliards de dollars. L’opération fait suite à un...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le paradoxe de la Caisse de compensation au Maroc : une aide pour les riches

Le ministre délégué auprès de la ministre de l’Économie et des finances, en charge du Budget, Fouzi Lekjaa, a révélé lors d’un débat général sur le Projet de loi de finances 2024 à la Chambre des représentants que la caisse de compensation profitait...

Maroc : investissements publics records en 2024

L’investissement public au Maroc devrait s’élever à 335 milliards de dirhams (MMDH) l’année prochaine, d’après la note de présentation du Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un effort qui contribuera à améliorer les conditions de vie des populations.

Message aux détenteurs de la carte Jawaz

Une mise à jour du système informatique va rendre le service de recharge Jawaz momentanément inaccessible, selon la Société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM).

L’activité immobilière au Maroc ralentit fortement

La crise semble s’installer. Les ventes de ciment, principal indicateur de l’activité immobilière continue de baisser au Maroc. À fin août dernier, ces ventes ont diminué de 7,2 % en rythme annuel, selon la Direction des études et des prévisions...

Autoroutes du Maroc : les projets votés pour 2024

Le budget d’Autoroutes du Maroc a été voté lors du conseil d’Administration qui s’est réuni sous la présidence de Monsieur Nizar BARAKA, Ministre de l’Equipement et de l’Eau, en date du 19 décembre 2023. En voici les conclusions :

Focus sur les prochaines autoroutes qui sillonneront le Maroc

Le Maroc accélère la construction de ses autoroutes pour être fin prêt pour la Coupe du Monde de la FIFA 2030 et d’autres grands événements internationaux. C’est la promesse faite par Nizar Baraka, ministre de l’Équipement et de l’Eau, lors de son...

Autoroutes du Maroc : un nouveau projet passe mal

Anouar Benazzouz, directeur général de la Société nationale des autoroutes du Maroc, a annoncé le lancement d’un projet de reboisement des abords des autoroutes marocaines.

Maroc : des sociétés écrans créées pour échapper au fisc

La Direction générale des impôts a découvert que plusieurs sociétés installées dans les provinces du sud, créent des « sociétés écran » pour exercer leurs activités commerciales en dehors de cette région. Une évasion fiscale qui ne dit pas son nom.

Le Maroc arrête de subventionner la pastèque et l’avocat

Afin de faire face au déficit hydrique, le gouvernement marocain a décidé de suspendre les subventions des cultures qui consomment le plus d’eau comme la pastèque, l’avocat et les nouvelles plantations d’agrumes.

Autoroutes du Maroc : le parlement s’en mêle

Une mission parlementaire sur la société nationale des autoroutes du Maroc a été constituée pour identifier notamment les problématiques et les dysfonctionnements liés aux équilibres budgétaires d’ADM.