Tanger fait un cadeau aux bars

23 mars 2021 - 16h40 - Economie - Ecrit par : S.A

Le conseil de la ville de Tanger a procédé à la suspension des pénalités de retard que les propriétaires des débits de boissons alcoolisées devaient payer. De quoi soulager ces propriétaires dont l’activité a été affectée par la pandémie du Covid-19.

Bonne nouvelle pour les propriétaires des débits de boissons alcoolisées. Alors que le conseil de la ville de Tanger devait les sommer à payer ces pénalités de retard pour non-respect des délais de règlement des taxes sur les débits de boissons alcoolisées, il a décidé de sa suspension pure et simple. Cette décision a été prise après la récente réunion tenue par les responsables PJDistes de la commune et les représentants des propriétaires des espaces de débits de boissons alcoolisées dans la ville, rapporte Al Akhbar.

Cette décision qui apporte un soulagement aux propriétaires des débits de boissons alcoolisées va créer un énorme manque à gagner pour la commune. Les taxes sur les débits de boissons étant ses principales recettes, la commune perd ainsi des ressources financières non négligeables. Avant la crise sanitaire liée au coronavirus, ces recettes avaient généré un excédent de huit millions de dirhams, avait fait savoir le conseil.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tanger - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Alcool

Aller plus loin

Maroc : l’alcool au menu des débats parlementaires

La hausse des taxes sur les boissons alcoolisées, prévue dans le Projet de loi de finances 2021, anime les débats entre les parlementaires. À la chambre des représentants, les...

Maroc : les taxes sur l’alcool et tabac ont rapporté 2 milliards de dirhams

La taxe intérieure de consommation (TIC) sur l’alcool et le tabac ont rapporté 1,95 milliard de DH aux comptes de l’État, malgré la crise sanitaire.

Un Français arrêté à Casablanca pour trafic de boissons alcoolisées

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca ont arrêté, lundi 15 mars dernier, un citoyen français d’origine algérienne, qui serait impliqué dans...

Le Maroc augmente le prix de l’alcool

Pour mobiliser davantage de ressources financières et lutter également contre l’alcoolisme et le tabagisme, le gouvernement veut passer à la vitesse supérieure. Dans cette...

Ces articles devraient vous intéresser :

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

Abdelilah Benkirane met en garde contre le capitalisme occidental

Le secrétaire général du Parti Justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a dénoncé le capitalisme occidental qui, à terme, nuira au peuple et à l’économie marocaine.

Rappel à l’ordre du cabinet royal : quelle sera la réaction du PJD ?

Jusqu’à présent, le Parti Justice et développement (PJD), dirigé par Abdelilah Benkirane, s’est gardé de tout commentaire après la mise en garde du cabinet royal, mais il pourrait réagir dans les tout prochains jours.

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.

Maroc : la fumée de la chicha empoisonne l’école

Touria Afif, membre du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), a interpellé le ministre de l’Intérieur et celui de l’Éducation nationale sur la prolifération des cafés à chicha à proximité des écoles au Maroc et plus...

Le PJD en colère contre le nouveau Code de la famille

Le parti de la justice et du développement (PJD) dirigé par Abdelilah Benkirane, affiche son opposition à la réforme du Code de la famille. Du moins, pour certaines propositions.

La mise en garde d’Abdelilah Benkirane à Aziz Akhannouch

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du parti de la justice et du développement (PJD) a poussé un coup de gueule contre le gouvernement d’Aziz Akhannouch. Il l’a par ailleurs mis en garde contre l’éventualité d’un déclenchement des manifestations...

Réforme du Code de la famille au Maroc : Abdelilah Benkirane menace

Le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, relance le débat sur la réforme de la Moudawana et du Code pénal, en promettant des actions fortes si le ministre de la Justice y introduit des amendements qui portent atteinte à la cellule familiale.

Maroc : les démolitions sur les plages sont elles légales ?

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur a été interpellé par Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), sur le respect de la loi dans le processus de démolition de plusieurs résidences...

Maroc : la réforme du Code de la famille fait toujours jaser

La réforme du Code de la famille a du mal à passer au Maroc. Face aux conservateurs et chefs religieux, le gouvernement n’arrive pas encore à trouver la bonne formule pour mettre fin aux discriminations envers les femmes en matière de succession, à la...