Recherche

Tanger Med : une semaine noire attend-elle les MRE ?

© Copyright : DR

26 août 2019 - 09h00 - Marocains du monde

Il y a un an exactement, de retour des vacances, plusieurs milliers de Marocains résidant à l’Etranger (MRE) avaient rencontré d’énormes difficultés pour la traversée du Détroit. Rappel des faits !

Plusieurs milliers de Marocains n’oublieront pas de si tôt la dernière l’été 2018. C’est notamment le cas de Saïd venu de France qui a été obligé de passer douze heures dans sa voiture, plus précisément, dans la nuit du vendredi 23 au samedi 24 août 2018, pour traverser les quelques kilomètres qui séparent la sortie de l’autoroute de Melloussa de l’entrée du port de passagers de Tanger Med, rapporte L’économiste.

L’exemple de Saïd est loin d’être un cas isolé, car ils étaient plusieurs dizaines de milliers de Marocains à avoir connu des difficultés. En effet, Tanger Med qui représente le plus important port de passagers du Maroc, a connu le plus grand débordement de son histoire. Ceci, du coup, a fait monter le délai des attentes devenues interminables, poussant les passagers à bout de nerfs.

Alors que le port avait réussi à transporter 39.000 passagers le mardi 20 août, le mercredi 21 a vu le flux grimper de façon vertigineuse et atteindre 53.000 passagers et plus de 10.500 véhicules. Ce flux de voitures jamais observé auparavant a occasionné un bouchon qui s’étendait sur 10 kilomètres sur l’autoroute de Melloussa, faisait observer le média, ajoutant qu’il a fallu attendre le samedi 24 août pour voir la situation redevenir sous contrôle.

Selon le Directeur du Port de passagers, Hassan Abkary, la volonté d’une grande partie des MRE de retarder leurs vacances et de rester jusqu’à la fin de la Fête du Mouton et du mois d’août justifie cette situation. En effet, les billets émis qui étaient pour la plupart des billets ’’Open’’ n’ont pas été confirmés.

Mais aussi, appuie-t-il, face à la saturation des autres ports de la région comme celui de Nador dans l’Oriental, les retardataires s’étaient rabattus sur Tanger Med. Et, une autre raison de la situation, l’impossibilité du port espagnol d’Algésiras de suivre le rythme a entraîné des bouchons dans le déroulement de l’opération.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact