Tanger : le secteur touristique à bout de souffle

2 février 2022 - 20h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

La ville de Tanger a été durement touchée par la suspension des liaisons maritimes avec l’Espagne en raison de la crise sanitaire. Depuis la fermeture des frontières marocaines en mars 2020, l’activité touristique est au point mort.

Les professionnels du tourisme à Tanger sont à bout de souffle, après deux ans de suspension des liaisons maritimes avec l’Espagne. Chebaa, guide touristique depuis 15 ans, a perdu son emploi et Farida a fermé son hôtel, dès les premiers mois de la crise sanitaire. Les autorités marocaines ont annoncé qu’ils rouvriraient le 7 février les frontières aériennes fermées depuis fin novembre pour limiter la propagation du nouveau variant du Covid-19, Omicron, sans évoquer une éventuelle reprise des liaisons maritimes avec l’Espagne.

À lire : Maroc : les professionnels du tourisme désespèrent

« Avant la pandémie, je travaillais tous les jours, c’était une période fabuleuse. Maintenant, il n’y a plus rien », se plaint Chebaa, assis à la terrasse d’un café de Tanger. Et d’ajouter : « Le gouvernement fait des efforts, mais ce n’est pas suffisant. La seule solution est d’ouvrir les liaisons maritimes et de nous laisser travailler ». Depuis juin 2020, les autorités accordent une aide mensuelle de 2 000 dirhams (200 euros) aux professionnels du tourisme. Malgré cette aide, « 50 guides sur les 150 exerçant à Tanger, travaillent dans des centres d’appel pour survivre », explique-t-il.

À lire : Maroc : des mesures urgentes pour soutenir les opérateurs du tourisme

Farida est la promotrice d’un petit hôtel de 10 chambres situé à Kasbah, le quartier le plus ancien de la ville. L’établissement est désespérément vide. « Nous n’avions jamais fermé auparavant », déplore-t-elle, précisant que, contrairement à elle, certains promoteurs hôteliers n’ont eu d’autre choix que de mettre la clé sous le paillasson. Farida reste optimiste malgré tout, espérant un afflux de touristes dès la réouverture des frontières.

À lire : Le Maroc va investir plus de 600 MDH dans le tourisme en 2022

En 2019, 1,6 million de personnes sont arrivées à Tanger par bateau depuis l’Espagne, selon Jamil Ouazzani, directeur du marketing du port de Tanger. En 2020 et 2021, seulement trois bateaux ont fait escale à ce port avant la suspension des liaisons. Cette année, 77 navires de croisière sont attendus, mais pour le moment, le port est toujours vide. « Nous espérons que cette année, les liaisons vont reprendre. Nous voulons voir les ferries circuler à nouveau », conclut-il.

La crise diplomatique entre le Maroc et l’Espagne, ouverte depuis mai par l’entrée de Brahim Ghali dans un hôpital de Logroño, avec en toile de fond la question du Sahara, ne facilite pas cette reprise des liaisons maritimes.

Sujets associés : Espagne - Tourisme - Tanger - Liaison maritime

Aller plus loin

Les bateaux de croisière de retour à Tanger

Après deux années d’arrêt, le tourisme a repris au port de Tanger ville. Jeudi matin, un premier bateau de croisière a accosté avec à son bord des touristes heureux de visiter...

Maroc : un plan d’urgence pour soutenir le secteur du tourisme

Le ministère du Tourisme a annoncé un plan d’urgence d’un coût global de deux milliards de dirhams pour donner du souffle au secteur. Ce financement permettra le report des...

Maroc : les professionnels du tourisme désespèrent

Parmi les professionnels du tourisme les plus touchés par la crise, figurent les voyagistes, les réceptifs, les spécialistes du mice, etc. En cessation d’activités depuis 20...

Tourisme : paralysie totale à Marrakech

Après presque deux ans de crise sanitaire, le secteur touristique à Marrakech est au point mort. En l’absence de touristes, les boutiques, les restaurants et les hôtels de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : appel au boycott des loueurs de parasols sur les plages

Les loueurs de parasols et de tables continuent de dicter leur loi sur les plages marocaines, malgré les campagnes de sécurité lancées par les autorités pour libérer certaines plages. Une situation dénoncée par des activistes et citoyens sur les...

Le Maroc fait le ménage dans les hôtels

Les autorités marocaines viennent de mettre de l’ordre dans le secteur de l’hôtellerie. Depuis quelques jours, une nouvelle procédure de classement des établissements d’hébergement touristique est en vigueur dans le royaume.

Maroc : les recettes touristiques explosent

Les recettes touristiques se sont élevées à quelque 36,7 milliards de dirhams à fin juillet dernier, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), en forte augmentation de 179,1 % par rapport aux chiffres de l’année dernière.

Au Maroc, le marché opaque des locations saisonnières

Dans le secteur de la location saisonnière, les agences de voyages opérant au Maroc font face à une « concurrence illégale » des courtiers qui tirent grand profit de l’activité à leur détriment. Des voix s’élèvent pour appeler à l’assainissement du...

Le nouveau régime des dotations touristiques porte préjudice aux Marocains voyageant à l’étranger

Alors que l’Office des Changes assure avoir entrepris une réforme pour simplifier le régime des dotations touristiques pour tous les intervenants, y compris les banques, il a été constaté que le nouveau régime porte préjudice à de nombreux Marocains...

Maroc : le football comme vitrine touristique

La Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) et l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) ont annoncé mercredi un partenariat stratégique, dans l’objectif de mettre en avant le Maroc comme destination touristique à travers le football.

« J’ai visité le Maroc - voici pourquoi je n’y retournerai jamais »

Sur la toile, des tiktokeurs et Youtubeurs – dont des Américains – déconseillent à leurs followers de se rendre au Maroc et en évoquent les raisons. Ils disent ne plus avoir l’intention de retourner dans le royaume.

Un mois après le séisme, le tourisme marocain se redresse

Le Maroc conjugue désormais au passé l’impact négatif du puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a endeuillé le peuple marocain et causé d’énormes dégâts matériels sur son tourisme. L’industrie se porte mieux que jamais.

Touristes au Maroc : les chiffres d’une année record

Quelque 13,2 millions de personnes ont visité le Maroc durant les onze premiers mois de 2023, battant le record absolu de 12,9 millions de touristes de toute l’année de 2019, selon le ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie sociale et...

Maroc : des hôtels pour les sinistrés du séisme

La ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, Fatim-Zahra Ammor, a évoqué l’éventualité d’une réouverture de certains hôtels fermés en vue d’accueillir les sinistrés du séisme qui a frappé le royaume dans la nuit du...