Maroc : les professionnels du tourisme désespèrent

2 novembre 2021 - 13h20 - Economie - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Parmi les professionnels du tourisme les plus touchés par la crise, figurent les voyagistes, les réceptifs, les spécialistes du mice, etc. En cessation d’activités depuis 20 mois, sans aucune perspective de reprise, ils désespèrent.

Contrairement à l’Égypte, la Turquie, l’Espagne et la France qui se préparent à reprendre rapidement leurs activités touristiques après la crise sanitaire, le Maroc ne présente, pour le moment, aucune perspective. « Ailleurs, les aides des États ont permis de soutenir les écosystèmes », explique Abdellatif Benmoussa, vice-président du Moroccan Travel Management Club (MTMC), un club qui regroupe les agences de voyage spécialisées dans le réceptif et le mice.

À lire : Maroc : le secteur du tourisme nage dans l’incertitude

Premières victimes de la crise, ces agences de voyage éprouvent de sérieuses difficultés à faire face aux différentes charges fiscales et aux remboursements des crédits contractés depuis le début de la crise, ajoute-t-il. « Nous avons tenu bon pendant 20 mois, mais il est urgent de prendre les dispositions qui s’imposent avant qu’il ne soit trop tard pour nos entreprises, nos collaborateurs et notre image de marque à l’international », a indiqué le club dans une lettre ouverte à ses partenaires publics.

À lire : Tourisme au Maroc : six propositions pour sortir de la crise

Les professionnels du tourisme, dont les réceptifs et les spécialistes du mice (Meetings, Incentives, Conventions and Events) , déplorent les mesures restrictives qui sont venues plomber la reprise des activités, en l’occurrence, la suspension des vols, le pass vaccinal, la prolongation de l’état d’urgence sanitaire, etc. « Ces décisions remettent en question les feuilles de route préparées pour un plan de relance et de reprise espérée », souligne Benmoussa, alertant que « sans des mesures prioritaires et vitales pour le secteur avant décembre 2021, plus de 80 % des DMC seraient condamnés à mettre la clé sous le paillasson ».

À lire : Maroc : les professionnels du tourisme veulent des mesures urgentes

En l’absence de mesures d’accompagnement concrètes et immédiates, les voyagistes risquent de tout perdre, prévient la Confédération nationale du tourisme (CNT), soulignant l’urgence d’appliquer les mesures contenues dans le contrat-programme signé avec le Comité de veille économique. Une première rencontre entre la CNT et la nouvelle ministre du Tourisme, Fatim-Zahra Ammor, doit avoir avoir lieu ce mardi 2 novembre.

Sujets associés : Tourisme - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Maroc : le secteur du tourisme agonise

Le secteur du tourisme au Maroc a du mal à reprendre ses activités après la crise sanitaire. La reprise est très timide à Marrakech et Agadir, les principales villes touristiques...

Tourisme au Maroc : difficile d’atteindre le niveau de visiteurs pré-Covid

Des professionnels du tourisme marocain estiment que la reprise du secteur ne pourra atteindre le niveau d’avant la pandémie en termes de nombre de visiteurs. L’année pourrait...

Maroc : le secteur du tourisme nage dans l’incertitude

L’annonce par les experts d’une troisième vague de contamination au coronavirus, surtout avec la propagation des nouveaux variants du Covid-19 dans différentes régions du Maroc,...

Marrakech : les touristes irrités par la hausse vertigineuse des prix

À Marrakech, les prix s’envolent au grand désarroi des citoyens et même des touristes qui ne comprennent pas cette surenchère entretenue par des commerçants cupides et des...

Nous vous recommandons

Tourisme

Pourquoi la destination Maroc attire les touristes israéliens

Après la normalisation des relations entre le royaume et Israël, les touristes israéliens ont, à plusieurs reprises, manifesté leur intérêt pour le Maroc. Quid des atouts de cette destination  ?

Les Français pourraient passer leurs vacances cet été au Maroc

Les Français pourraient passer les vacances d’été au Maroc et dans des pays européens. C’est ce que révèle une étude comparée de vols Algofly.fr.

L’ONCF retrouve le sourire

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a connu une très belle période d’été avec quelque 10,5 millions de voyageurs transportés. Un record d’affluence, se réjouit l’Office.

L’appel pressant des professionnels français aux autorités marocaines

René-Marc Chikli, président du Syndicat des entreprises de tour-operating (SETO) a profité de la présence d’Adel El Fakir, directeur général de l’Office national marocain du Tourisme (ONMT) à l’assemblée générale des EDV à Paris, mardi, pour lancer un appel...

Un grand projet de tourisme à moto voit le jour au Maroc

L’entreprise Pangea et BMW Motorrad Spain s’allient pour lancer un passionnant circuit moto au Maroc, afin de développer le tourisme à moto dans le royaume.

Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Covid-19 au Maroc : le bilan de ce lundi 17 août

Le Covid-19 a encore infecté 1069 personnes ces dernières 24 heures au Maroc, selon les chiffres dévoilés par le ministère de la Santé, portant le total depuis le début de l’épidémie du coronavirus à 43 558...

Maroc : des mesures urgentes pour soutenir les opérateurs du tourisme

La ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, Fatima-Zahra Ammor, a annoncé mercredi la mise en place imminente d’un vaste plan de soutien aux opérateurs touristiques.

Coronavirus au Maroc : la barre des 4000 cas franchie

Près de deux mois après le recensement du premier cas, le royaume a franchi la barre des 4 000 cas de contaminations (4047) après la confirmation de 150 cas supplémentaires d’infection au nouveau coronavirus (Covid-19), ce dimanche à...

Le Front Polisario dénonce et menace le Maroc

Le Maroc aurait franchi une nouvelle étape dans sa volonté de délimiter ses eaux territoriales en cette période marquée par la pandémie du coronavirus. C’est du moins ce qu’a affirmé Abdulah Arabi, représentant "sahraoui" en...

Les Forces Armées Royales ont conçu un respirateur artificiel pour lutter contre le covid-19

Une équipe d’ingénieurs du quatrième bureau du commandement des Forces Armées Royales (FAR) a conçu et produit un système de ventilation artificielle dans le cadre de sa lutte contre le Covid-19.