L’alcool sauve les finances de la ville de Tanger

21 janvier 2022 - 20h00 - Economie - Ecrit par : S.A

La mairie de Tanger gérée par le Parti authenticité et modernité (PAM) compte renflouer ses caisses à travers les taxes sur l’alcool et les casinos.

Contrairement au Parti de la justice et du développement (PJD), le Parti authenticité et modernité (PAM) qui gère la mairie de Tanger depuis les élections communales du 8 septembre dernier a fait le choix de renforcer les ressources de la municipalité à travers les taxes sur certains commerces comme ceux dédiés à la vente d’alcool, rapporte Al Akhbar. C’est la nouvelle trouvaille de l’actuelle équipe dirigeante, après la polémique née autour la vente de certains biens fonciers.

À lire : Maroc : la vente d’alcool rapporte gros à l’État

Dans le budget 2022, il est ainsi prévu que la taxe imposée sur la vente d’alcool devrait rapporter à la mairie 16 millions de dirhams contre 12 millions auparavant. En ce qui concerne les ressources dégagées des taxes sur l’exploitation des casinos au sein de la ville, la mairie prévoit de dégager 12 millions de dirhams contre 11 millions auparavant. Pour rappel, la crise sanitaire liée au Covid-19 a produit un impact négatif sur ces revenus qui se sont limités à 3 millions de dirhams seulement.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tanger - Impôts - Parti Authenticité et Modernité (PAM) - Alcool

Aller plus loin

Maroc : forte hausse des recettes fiscales sur l’alcool

Depuis l’été dernier, les recettes issues des redevances sur la consommation de boissons alcoolisées ont connu une forte augmentation grâce notamment au retour des touristes au...

Maroc : vers la dépénalisation de la consommation d’alcool ?

On en sait un peu plus sur la réforme du Code de procédure pénale en attente d’être adopté au Maroc. Selon les explications fournies par le ministre de la Justice, Abdellatif...

Maroc : la vente d’alcool rapporte gros à l’État

Les taxes imposées à la consommation d’alcool et de bière ont rapporté au premier semestre de l’année 2021 environ 619 millions de dirhams aux comptes de l’État. C’est ce...

Maroc : les prix de l’alcool flambent après le ramadan

Au Maroc, les prix de l’alcool sont en nette augmentation depuis la fin du ramadan au point de peser sur le moral des commerçants et des consommateurs.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les écoles privées veulent augmenter les frais de scolarité

Les écoles privées au Maroc menacent d’augmenter les frais de scolarité d’environ 5 %, ce qui leur permettra de récupérer le montant de l’Impôt sur le revenu (IR) pour les enseignants vacataires, qui est passé de 17 à 30 % depuis le 1ᵉʳ janvier de...

Le Maroc veut faire payer les géants du Web

Le gouvernement marocain est préoccupé par la réglementation fiscale des géants du numérique. Dans ce sens, il propose de nouvelles obligations fiscales dans le cadre du projet de loi de Finances (PLF) de l’exercice 2024.

Réforme du Code pénal au Maroc : un ancien prédicateur salafiste à la rescousse

L’ancien prédicateur salafiste, Abdelwahab Rafiki, plus connu sous le nom d’Abou Hafs, est dorénavant conseiller du ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, selon une source proche du ministère.

Maroc : hammams fermés, SPA ouverts, le grand paradoxe

La décision du ministère de l’Intérieur de fermer les hammams trois jours par semaine aura des conséquences négatives sur les employés du secteur, a alerté Fatima Zahra Bata, la députée du Parti de la justice et du développement (PJD).

Netflix, Spotify... Le Maroc serre la vis

Selon la loi de finances 2024, les fournisseurs de services non-résidents au Maroc ont désormais l’obligation de s’enregistrer sur la plateforme dédiée et d’obtenir un identifiant fiscal.

Le Maroc s’inquiète de « l’influence croissante des homosexuels »

Abdellatif Ouahbi, ministre de la Justice et secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), s’est exprimé une fois de plus sur l’homosexualité. Au Maroc, les pratiques homosexuelles restent punies par la loi.

Les MRE bénéficient d’une exonération fiscale pour l’achat de logements sociaux

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent bénéficier d’une exonération fiscale lorsqu’ils achètent un logement social, à condition de remplir les critères énoncés dans le Code général des impôts, a affirmé Nadia Fettah, ministre de l’Économie...

Maroc : allègement des mesures fiscales pour 2023

Le gouvernement marocain a décidé d’alléger une série de mesures fiscales consignées dans le projet de loi de finances 2023 qui fera l’objet d’examen et de vote à la Chambre des conseillers dès ce lundi 5 décembre 2022.

Maroc : mauvaise nouvelle pour les fumeurs

Sale temps pour les fumeurs marocains qui devront, une fois encore, passer à la caisse pour s’acheter leurs cigarettes. Cette augmentation vient d’être validée définitivement et doit entrer en vigueur au début de l’année.

Maroc : du nouveau pour dotation pour voyage d’affaires

Au Maroc, la dotation pour voyage d’affaires passe de 60 à 100 000 dirhams, selon la version actualisée de l’Instruction générale des opérations de change (IGOC) qui est entrée en vigueur le 2 janvier 2024.