Fès : les hôtels interdits de servir l’alcool

28 février 2023 - 21h50 - Maroc - Ecrit par : S.A

Les autorités de Fès interdisent aux hôtels appartenant au député Aziz Lebbar et à d’autres établissements présents sur leur territoire de servir de l’alcool. Une décision qui fait suite aux accusations de corruption portées contre elles.

Le torchon brûle entre le député Aziz Lebbar et le gouverneur (wali) de la région de Fès-Meknès. Le premier a accusé le second de corruption, et a même menacé de dévoiler des documents relatifs au manque d’investissements dans la ville. L’élu a porté ces accusations de corruption contre le wali après qu’il a été empêché d’assister à une réunion avec le ministre délégué à l’investissement du Maroc, Mouhcine Jazouli.

À lire : Maroc : 9 morts après la consommation d’alcool frelaté, un homme arrêté

Dans des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, on voit le député être escorté hors de l’hôtel où se tenait la réunion. Dans une déclaration à la presse, il a expliqué que l’entrée lui avait été refusée par crainte qu’il ne parle des problèmes d’investissement à Fès. Après l’incident, l’élu a été transporté à l’hôpital, rapporte le journal arabophone Assabah. Il venait de perdre connaissance.

À lire :Des parlementaires s’attaquent à l’alcool et au tabac

En guise de représailles, les autorités de Fès ont empêché les hôtels appartenant au député et à d’autres établissements de la ville de servir de l’alcool, rapporte Morocco World News (MWN). Une décision incompréhensible pour les touristes séjournant dans les hôtels.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Fès - Corruption - Hôtellerie - Alcool

Aller plus loin

Le Maroc parmi les pays où l’on boit le moins d’alcool au monde

Le Maroc figure dans le top 17 pays où, le pourcentage de non-buveurs d’alcool est le plus élevé au monde, selon une compilation de chiffres qui vient d’être publiée. Tous ces...

Maroc : 9 morts après la consommation d’alcool frelaté, un homme arrêté

Les services de police de la ville de Ksar El Kébir ont arrêté ce mardi 27 septembre un homme aux antécédents judiciaires, pour son implication présumée dans la vente d’alcool...

Maroc : la vente des boissons alcoolisées interdite durant le ramadan

À Rabat, les musulmans ne pourront pas consommer des boissons alcoolisées tout au long du mois de ramadan. Une directive du ministère de l’Intérieur interdit la vente des...

Le Maroc met de l’ordre dans les « Airbnb »

Après son adoption par le gouvernement marocain et sa publication au Journal Officiel, le décret définissant les procédures administratives relatives à l’ouverture des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Corruption au Maroc : les chiffres qui révèlent l’étendue des dégâts

Une étude de l’Instance Nationale de la Probité, de la Prévention et de la Lutte contre la Corruption (INPPLC) dresse un état des lieux préoccupant de la corruption au Maroc.

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Maroc : en difficulté, les hôtels subventionnés par l’Etat

L’État va octroyer une nouvelle subvention aux établissements d’hébergement hôtelier qui présentent des « cas exceptionnels », afin de mettre à niveau leurs infrastructures. Les détails de cette opération ont été publiés. Le dépôt des demandes jusqu’au...

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

L’Europe cherche à punir le Maroc

L’éclatement du scandale de corruption au Parlement européen doublé d’une résolution relevant la détérioration des droits de l’Homme est à l’origine des nouvelles tensions entre le Maroc et l’Europe. Cette dernière cherche-t-elle à punir le royaume ?

Soupçons de corruption par le Maroc au Parlement européen

Le scandale de corruption qui secoue le Parlement européen continue de livrer ses secrets. Le Maroc est, lui, aussi soupçonné d’avoir sollicité des eurodéputés pour qu’ils interviennent en sa faveur notamment sur la question du Sahara.

Le Maroc fait le ménage dans les hôtels

Les autorités marocaines viennent de mettre de l’ordre dans le secteur de l’hôtellerie. Depuis quelques jours, une nouvelle procédure de classement des établissements d’hébergement touristique est en vigueur dans le royaume.

Le Maroc met de l’ordre dans les « Airbnb »

Après son adoption par le gouvernement marocain et sa publication au Journal Officiel, le décret définissant les procédures administratives relatives à l’ouverture des établissements touristiques et leur exploitation, est entré en vigueur.