Le Maroc met de l’ordre dans les « Airbnb »

13 août 2023 - 20h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Après son adoption par le gouvernement marocain et sa publication au Journal Officiel, le décret définissant les procédures administratives relatives à l’ouverture des établissements touristiques et leur exploitation, est entré en vigueur.

Publié dans le dernier numéro du Journal Officiel, le décret n° 2.23.441 relatif à la détermination de certaines dispositions de la loi n° 80.14 concernant les établissements touristiques et autres formes d’hébergement touristique est entré en vigueur, rapporte le site al3omk.com. Ce décret vise à réglementer les différentes formes d’hébergement touristique, y compris les résidences immobilières de promotion touristique, les hébergements chez l’habitant, les bivouacs, les hébergements alternatifs tels qu’Airbnb, ainsi que les restaurants touristiques.

À lire : Le Maroc veut mettre de l’ordre dans les hôtels

Le texte précise les procédures administratives liées à l’ouverture et à l’exploitation des établissements touristiques, conformément aux principes de renforcement de la spécialisation des administrations et de leurs responsabilités, ainsi qu’aux orientations de la décentralisation avancée et à la refonte du processus d’autorisation et de classification. Il fixe également les délais de traitement des dossiers. De même, le décret prévoit des dispositions déterminant les procédures administratives relatives aux établissements touristiques et à leur exploitation, établissant la licence d’exploitation avant l’ouverture de tout établissement d’hébergement touristique au public, en mettant en place une nouvelle méthodologie de classification de l’exploitation permettant de réguler la qualité des services fournis, est-il précisé.

À lire :Nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant au Maroc

Les modalités de surveillance, les modalités de renouvellement de la classification d’exploitation des établissements d’hébergement touristique et de délivrance de la licence d’exploitation des résidences immobilières attribuées et de classification des restaurants touristiques, après avis de la commission régionale unifiée pour l’investissement, ainsi que les modalités de délivrance des licences d’exploitation des autres formes d’hébergement touristique, à savoir le camping-car (Bivouac), l’hébergement chez l’habitant et l’hébergement alternatif, qui sont autorisées par les autorités locales, après consultation des services concernés et en respectant leurs cahiers de charges, ont été définies par le même décret.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tourisme - Hôtellerie - Gouvernement marocain - Airbnb Maroc

Aller plus loin

Maroc : ce que doivent faire les hoteliers pour accueillir les clients

Le ministère de la Santé, en collaboration avec la Confédération nationale du tourisme et le ministère de tutelle, étudient une stratégie visant à mettre en place un cahier de...

Le Maroc veut mettre de l’ordre dans les hôtels

Le gouvernement marocain étudie actuellement un projet de décret visant à améliorer la surveillance, la classification et la qualité des services dans les établissements hôteliers.

Le Maroc renforce le contrôle des locations Airbnb

En collaboration avec les ministères du Tourisme et de l’Intérieur, les services de contrôle de l’Office des changes mènent un vaste audit des transferts internationaux pour la...

Maroc : les revenus d’Airbnb traqués

L’Office des changes vient de lancer une vaste opération d’audit visant les transferts financiers internationaux entre propriétaires et bénéficiaires des locations de biens...

Ces articles devraient vous intéresser :

Bouteille de gaz au Maroc : le prix flambe à partir d’avril

Le compte à rebours est lancé. À partir du 1ᵉʳ avril 2024, les Marocains devront mettre la main à la poche pour se procurer une bouteille de gaz butane. Exit la subvention de l’État, le prix passera de 40 à 50 dirhams, actant la première étape d’une...

Tourisme au Maroc : lancement de la campagne « We dream big »

Profitant de l’intérêt du monde entier pour le Maroc grâce aux exploits réalisés par les Lions de l’Atlas, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) lance une campagne qui a pour but de donner encore plus de visibilité au royaume.

Le Maroc contraint de s’adapter aux nouvelles exigences des touristes

Le gouvernement marocain s’active à renforcer les capacités des acteurs du secteur du tourisme pour suivre les tendances et les évolutions mondiales et s’adapter aux nouvelles exigences des touristes.

Maroc : voici les plages les plus propres cette année (classement 2023)

Le Pavillon Bleu, label international dédié à qualité des plages et des ports de plaisance, flottera sur 27 plages marocaines et trois marinas lors de la saison estivale 2023. Les voici

Les ministres marocains offrent un mois de salaire aux victimes du séisme

Les ministres marocains viennent de décider de faire don d’un mois de salaire suite au terrible séisme que le Maroc a connu dans la nuit de vendredi à samedi.

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...

Le tourisme marocain retrouve son dynamisme en 2023 avec l’arrivée de 2,9 millions de visiteurs

Le tourisme marocain a enregistré un bond spectaculaire avec l’arrivée de 2,9 millions de touristes aux postes frontières durant le premier trimestre de l’année 2023, soit une progression de 17 % par rapport à la même période de l’année 2019.

Maroc : le prix du gaz s’envole dès lundi

Le prix du gaz butane au Maroc connaîtra une augmentation à partir de ce lundi 20 mai 2024, suite à la décision du gouvernement de décompenser partiellement la subvention accordée à ce produit. Cette mesure vise, dit-on, à rationaliser les dépenses...

Nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant au Maroc

Le gouvernement marocain travaille à réglementer les hébergements alternatifs. Une nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant sera bientôt instaurée. Une manière pour lui d’encadrer le tourisme chez l’habitant.

L’aéroport de Tanger fait peau neuve

Le projet de développement et d’expansion de l’aéroport Ibn Batouta, vise à contribuer au développement touristique et économique de la ville de Tanger. La commune apporte une contribution financière.