Recherche

Une taxe de 31% de la valeur du véhicule bloque les MRE à Algésiras

© Copyright : DR

30 août 2019 - 09h00 - Marocains du monde

De retour en Europe, certains Marocains résidant à l’Etranger (MRE) ont été soumis par les autorités espagnoles à une taxe de 31% sur la valeur de leur véhicule avant de franchir le Port d’Algésiras.

Cette mésaventure est racontée dans plusieurs vidéos qui viennent d’être publiées sur YouTube. En effet, la Garde civile espagnole au Port d’Algésiras a imposé, sans préavis, de nouvelles réglementations aux MRE quittant le port. Selon l’auteur de la vidéo, les autorités espagnoles lui ont demandé de payer 31% de la valeur de la voiture disposant d’une immatriculation de transit, précisant par ailleurs que les automobilistes incapables de payer cette nouvelle taxe sont dépossédés de leur véhicule. A l’en croire, l’Espagne considère maintenant ces voitures comme importées sans déclaration.

Dans cette vidéo postée sur YouTube le 20 août 2019, celui-ci décrit les déboires de plusieurs de ses compatriotes : saisie des véhicules, blocage. Citant un cas, il indique qu’un MRE, propriétaire d’une Mercedes GLA 2018, a été contraint de payer une taxe de 20.000 euros. Dépassé par cette situation, celui-ci s’est retrouvé à l’hôpital après avoir perdu connaissance.

Des propos rapportés par le ressortissant marocain vivant à l’étranger, le rang des MRE s’accroît au niveau du Port d’Algésiras. Certains sont obligés de dormir dans leur véhicule. D’autres traînent leurs bébés sous un soleil de plomb. L’auteur de la vidéo lance un appel aux Marocains résidant en France à porter plainte contre la Garde civile espagnole dès leur arrivée sur le sol français ou d’autres pays européens. Du côté des douanes marocaines, bien que conscientes de la situation, elles n’ont pris aucune mesure pour soutenir les MRE touchés.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact