Tétouan : De hauts responsables impliqués dans le trafic de drogue

27 août 2003 - 12h20 - Maroc - Ecrit par :

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le ministre de la Justice, M. Mohamed Bouzoubaâ, a indiqué, hier à Rabat, que l’enquête menée dans le cadre de l’affaire du réseau de trafic de drogue démantelé dernièrement à Tétouan a révélé l’implication de plusieurs hauts responsables appartenant à différents corps de l’Etat.

L’enquête, menée par la police judiciaire sur instructions du Parquet général a montré l’implication de hauts responsables des Forces de l’ordre, de la Gendarmerie Royale, de l’administration des douanes, d’hommes d’affaires, d’un président de commune rurale et de magistrats, a expliqué le ministre lors d’une conférence de presse destinée à informer l’opinion publique des développements de cette affaire.

Le ministre a retracé les péripéties de l’affaire depuis son déclenchement.

Suite au démantèlement de ce réseau, a ajouté le ministre, le procureur général du Roi près la Cour d’appel de Tétouan a décidé de déférer au juge d’instruction le dénommé « Mounir Erramach » et 17 autres accusés exerçant dans la fonction publique. Il s’agit d’un préfet de police, d’un contrôleur général, de deux commissaires principaux, de quatre officiers de police principaux, d’un commissaire, d’un officier de police, de cinq magistrats, d’un adjudent -chef et de deux chefs de gendarmerie, d’un agent technique à l’Administration des douanes et d’un greffier de justice, a dit M. Bouzoubaâ, faisant aussi état de l’implication aussi de trois hommes d’affaires et de cinq intermédiaires dont le président d’une commune rurale. Selon le ministre, ces individus sont poursuivis notamment pour association de malfaiteurs, trafic de drogue dans le cadre d’un réseau international, tentative d’homicide avec préméditation et détention d’armes sans autorisation. Le ministre a retracé les péripéties de cette affaire depuis son déclenchement le 2 août, affirmant que c’est une affaire de règlement de comptes entre trafiquants qui a révélé ces complicités.

Aussitôt informé de l’affaire, le ministère a dépêché sur place une commission d’enquête composée de magistrats qui ont rédigé un rapport préliminaire, lequel s’est avéré suffisamment étayé pour ordonner à la police judiciaire de diligenter l’enquête sur cette affaire, a ajouté M. Bouzoubaâ.

Tous les mis en cause, qui ont été déférés au juge d’instruction près la Cour d’appel de Tétouan et le juge d’instruction de la Cour spéciale de justice ont été interrogés, à titre préliminaire, a indiqué le ministre, affirmant que toutes les garanties juridiques ont été accordées aux prévenus. L’enquête se poursuit pour identifier d’autres personnes impliquées, a-t-il dit.

Le ministre a fait remarquer que c’est la première fois qu’un certain nombre de fonctionnaires de haut rang sont déférés à la Cour spéciale de justice en concrétisation des principes de l’égalité devant la loi et par attachement à la sacralité et à l’honneur de la mission dont ils sont chargés.

D’autre part, le ministre a déploré le fait que l’implication de magistrats ait une telle ampleur, puisque « la moitié des magistrats de la Cour d’appel de Tétouan ait été soit mutée, soit suspendue, soit traduite en justice » dans le cadre de l’enquête. Il a affirmé que la stratégie de lutte contre la corruption s’inspire des Hautes orientations de S.M. le Roi Mohammed VI dans lesquelles le Souverain ne cesse d’insister sur le contrôle rigoureux et la bonne gestion de la chose publique.

A ce propos, le ministère ne ménagera aucun effort pour aller de l’avant dans le processus de mise en application des Hautes instructions Royales, a souligné le ministre. Interrogé sur l’affaire du journaliste d’Al Alam, Houcine Majdoubi, le ministre a indiqué que ce dernier a été relâché lundi après avoir été entendu par le juge d’instruction près la Cour d’appel de Tétouan pour implication dans la corruption et non-dénonciation d’un délit. Selon le ministre, le nom du journaliste a été cité par certains accusés en rapport avec un article de ce dernier qui contient des informations erronées en relation avec cette affaire.

MAP

Sujets associés : Drogues - Mohamed Bouzoubaa - Administration - Corruption - Tétouan - Gendarmerie Royale

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Laâyoune : plusieurs arrestations pour trafic de drogue

Les éléments du Service préfectoral de la Police judiciaire de Laâyoune viennent de procéder à l’arrestation de quatre individus. Ils auraient des liens avec un réseau criminel de...

Nous vous recommandons

Drogues

De la drogue saisie à la frontière maroco-algérienne

Les éléments du Groupement des gardes frontières (GGF) ont saisi à la frontière, en fin de semaine, 85 kg de kif introduits à partir du Maroc.

France : le cannabis marocain de plus en plus cher

Conséquence directe de la fermeture des frontières, le cannabis marocain est de plus en plus difficile à trouver en Europe, et notamment en France, entraînant par conséquent une forte hausse du prix.

Plusieurs tonnes de drogues incinérées à Tanger

Les autorités marocaines ont procédé mardi à Tanger, à l’incinération de plusieurs tonnes de drogues saisies, dont du haschich et de la cocaïne, ainsi que d’autres marchandises prohibées.

Le procès d’un réseau de trafic de drogue entre la Belgique et le Maroc reprend le 2 février

Le procès d’un réseau de trafic international de drogue entre le Maroc, l’Espagne et la Belgique au départ d’une société de fruits et légumes à Saint-Josse reprendra le 2 février prochain. Telle est la décision prise par le tribunal correctionnel de...

Grosse prise de cannabis marocain en France

Les gendarmes de la Section de recherches de Montpellier ont réussi à interpeller deux présumés trafiquants de drogue et à saisir 810 kilos de résine de cannabis marocain et plusieurs armes à feu.

Mohamed Bouzoubaa

Administration

Maroc : rappel à l’ordre d’Abdelouafi Laftit aux présidents de communes

Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit a instruit les walis et les gouverneurs à l’effet de rappeler aux présidents des communes la nécessité de se conformer aux dispositions en vigueur relatives à la nomination aux postes de responsabilité dans les...

Maroc : les SDL auditées par l’Inspection générale de l’administration territoriale

Des commissions centrales de l’Intérieur sont en mission d’audit dans les sociétés de développement local (SDL). Sont visées, celles qui tardent à régulariser leur statut et à actualiser les conventions qui les lient aux communes. Ces SDL ont notamment été...

Coup de gueule de Mohamed Benchaâboun

Le ministre de l’Économie et des Finances pousse un grand coup de gueule contre la manière dont se font les nominations à de hautes fonctions dans l’administration marocaine. Mohamed Benchaâboun dénonce le clientélisme, ainsi que le manque de transparence,...

Administration : les services de légalisations et de certifications toujours opérationnels

La Direction générale des collectivités territoriales (DGCT) a invité les populations à continuer de solliciter ses services en matière de légalisation des signatures et de certification des copies conformes au niveau de toutes les collectivités...

Maroc : des présidents de communes poursuivis pour crimes financiers

Les dossiers de neuf présidents de communes sur qui pèsent de lourds soupçons de dilapidation de deniers publics et d’abus de confiance, ont été confiés à la justice. Certains risquent, selon la gravité des crimes qui leur sont reprochés, la prison...

Corruption

Un MRE fait condamner un député à 6 ans de prison

La cour d’appel de Marrakech chargée des crimes financiers a condamné le parlementaire Abderrahim El Kamel, également président de la commune Ouahat Sidi Brahim, à six ans de prison pour corruption, confirmant ainsi le verdict rendu en première instance....

Une affaire de corruption fait tomber un agent d’autorité à Marrakech

Un Caïd en poste à l’annexe administrative d’Azli, dans la région de Marrakech, a été démis de ses fonctions par le ministère de l’Intérieur.

Des accusations de corruption dans la campagne électorale marocaine

Le secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), Abdellatif Ouahbi, accuse le Rassemblement national des indépendants (RNI) d’ « inonder la scène politique avec de l’argent ». Des accusations que rejette le RNI, les qualifiant de « calomnieuses »...

Loi anti-corruption : le parlement marocain sort bientôt la grande artillerie

Le Maroc entend se doter d’un dispositif anti-corruption musclé. Le projet de loi portant sur l’instance de la probité est déjà sur la table des députés et ne devrait rencontrer aucun écueil au...

La députée Sihame El Kaouakibi suspendue pour six mois de l’Open VLD

La commission statutaire de l’Open Vld, parti belge d’inspiration libérale a suspendu depuis le 16 février, et ce, pour une période de 6 mois, la députée flamande Sihame El Kaouakibi. Cette suspension qui n’a pas de conséquence sur le mandat de la...

Tétouan

Maroc : la justice ouvre une enquête pour violation du confinement

Suite aux violations du confinement dans les villes de Tanger, Tétouan, Fès et Salé, le parquet a décidé d’ouvrir une enquête.

Nord du Maroc : des offres attractives pour les vacanciers

Les professionnels du tourisme dans la région Tanger-Tetouan-Al Hoceima se sont concertés, mardi dernier, pour élaborer un programme de relance du tourisme national, qui sera opérationnel dès la levée du...

Drame de Tanger : les familles des victimes ne veulent pas porter plainte

Les familles des victimes et les rares survivants du drame de Tanger, qui avait fait 28 morts, ont contre toute attente renoncé à poursuivre en justice le principal mis en cause. Le propriétaire de l’atelier a été déféré, mardi devant la Cour d’appel de...

Maroc : des villes allègent le confinement à la veille de l’Aid Al-fitr

Les autorités locales de Tétouan ont donné leur accord pour un assouplissement temporaire du confinement en permettant à certains magasins d’ouvrir leurs portes durant les derniers jours du jeûne musulman. Mais cela doit se faire dans le strict respect des...

Maroc : vers une faillite imminente des villes du Nord

Plusieurs communes du Nord du Maroc, ayant à leur tête des militants du PJD, font face à une situation économique difficile qui pourrait les conduire inéluctablement à la ruine.

Gendarmerie Royale

Qui est la « mendiante de luxe » arrêtée près d’Agadir ? (vidéo)

Non loin du cliché ordinaire des mendiants, cette femme tombée dans les filets des éléments de la gendarmerie royale, roule en 4 × 4, et a fait de la mendicité un métier qui lui rapportait gros. Tantôt mendiante, tantôt mécène, elle arrivait à jongler sur les...

Maroc : des gendarmes accusés de complicité avec un trafiquant de drogue

Plusieurs agents de la brigade de gendarmerie de Deroua, dans la province de Berrechid, seraient impliqués dans une affaire de trafic de drogue. Ils sont soupçonnés d’avoir « protégé » un trafiquant de drogue qui a été...

Harhoura : arrestation d’un multirécidiviste pour une triple agression

La Gendarmerie royale de Harhoura a réussi à mettre la main sur le suspect de la triple agression au couteau qui a eu lieu le dimanche 27 septembre dans une forêt proche de la plage Miramar. Il aurait grièvement blessé trois personnes lors d’un vol qui a...

Fin tragique du braqueur qui a volé une voiture avec un bébé de 6 mois

Un homme a été tué mercredi matin par le tir d’un gendarme lors d’une interpellation dans la région d’El Gara. La victime et 2 complices avaient chassé une femme de sa voiture, avant de prendre la fuite avec son bébé de 6...

Fin de cavale pour l’un des plus célèbres trafiquants de drogue de Beni Mellal

Les gendarmes de Zaouiat Cheikh ont réussi à interpeller un dangereux trafiquant de drogue activement recherché, mettant ainsi fin à sa longue cavale. Au total, 20 mandats d’arrêt à l’échelle nationale avaient été émis contre...