TGV Casablanca-Agadir : la France évincée par l’Allemagne ?

25 mai 2023 - 09h30 - Maroc - Ecrit par : A.P

L’Allemagne vient d’annoncer officiellement son intérêt pour la construction de la Ligne grande vitesse (LGV) reliant Casablanca à Agadir. Un grand concurrent pour la France et la Chine.

L’entreprise publique allemande Deutsch Bahn a manifesté son intérêt pour ce grand projet ferroviaire, après la France et la Chine, rapporte le quotidien Al Ahdath Al Maghribia, précisant que l’entreprise allemande a signé mardi une convention de partenariat avec l’Office national des chemins de fer (ONCF), en présence du ministre marocain du Transport et de la logistique, Mohamed Abdeljalil, et du ministre fédéral allemand du Numérique et des transports, Volker Wissing. Selon les sources officielles, ce partenariat vise à renforcer la coopération entre les deux pays dans plusieurs domaines relevant du secteur du transport ferroviaire.

À lire : TGV Casablanca-Agadir : les études déjà achevées

De façon concrète, cet accord vise le renouvellement et la mise à niveau de l’infrastructure ferroviaire marocaine, ce qui passe par la construction de nouvelles lignes pour le transport urbain, régional et à longue distance, y compris le transport ferroviaire à grande vitesse, et la promotion d’un transfert durable vers le rail afin de réduire les émissions de CO₂. La convention prend également en compte le développement du réseau, la disponibilité et la fiabilité du matériel roulant, la numérisation et la transformation numérique, la valorisation du patrimoine en gares et hors gares, et le perfectionnement du système de management.

À lire : Le projet LGV Marrakech-Agadir se précise

Ce partenariat entre le Maroc et l’Allemagne n’est pas une bonne nouvelle pour la France qui insiste pour réaliser la LGV Casablanca-Agadir, après celle reliant Tanger à Casablanca. Il y a quelques mois, Agadir a confié la gestion du transport urbain à un opérateur allemand, au grand dam de la France. La France n’apprécie pas non plus l’intérêt de la Chine pour ce projet. L’ambassadeur de la Chine à Rabat assure que son pays dispose des capacités et de l’expertise nécessaires pour réaliser la LGV Casablanca-Agadir. Le dernier mot revient aux autorités marocaines.

Sujets associés : Allemagne - France - Chine - Transport ferroviaire - TGV Casablanca-Agadir

Aller plus loin

Lignes TGV au Maroc : l’Espagne veut sa part du gâteau

Les grandes entreprises espagnoles de construction ferroviaire et de génie civil veulent capter les 35 milliards d’euros que prévoit d’investir le Maroc dans l’amélioration de...

Les études détaillées de la LGV Casablanca-Marrakech avancent

Les études détaillées pour l’extension à Marrakech de la ligne à grande vitesse (LGV) reliant Tanger à Casablanca avancent. Le Maroc se donne les moyens pour se doter d’une...

TGV Casablanca-Agadir : les études déjà achevées

La ligne de train à grande vitesse reliant Casablanca à Agadir coûtera plus de 75 milliards de dirhams, a affirmé le ministre du Transport et de la Logistique.

Le Maroc va acquérir de nouveaux trains

Le Maroc s’apprête à lancer un appel d’offres international pour l’acquisition de trains et le développement d’un réseau ferroviaire local, attirant l’intérêt de géants du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : du nouveau pour la LGV Marrakech – Agadir

La Ligne à grande vitesse reliant Marrakech à Agadir comprendra trois stations destinées aux passagers et une dédiée aux marchandises, a annoncé le chef de la délégation de la société chinoise CRDC, en charge des études du projet.

Du nouveau pour le TGV Marrakech-Agadir

Dans le cadre de son accord avec l’Office national des chemins de fer (ONCF), le gouvernement marocain va continuer à financer les études et l’acquisition de biens immobiliers liés à l’extension du réseau de ligne à grande vitesse (LGV) vers les villes...

Les travaux du TGV Kénitra-Marrakech lancés

L’Office national des chemins de fer (ONCF) vient de lancer un appel d’offres pour la réalisation des travaux de génie civil de la Ligne à grande vitesse (LGV) reliant Kenitra à Marrakech.

Maroc : Un pas de géant dans le projet de TGV Kenitra-Marrakech

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch vient de franchir un pas vers la réalisation de la ligne grande vitesse Kenitra-Marrakech. Prévu dans le plan Rail Maroc 2040, ce projet représente un enjeu stratégique dans la poursuite du développement du réseau de...

Maroc : 1300 km de nouvelles lignes TGV

Le ministre du Transport et de la logistique, Mohamed Adeljalil, a présenté mardi à la Chambre des conseillers, le point des actions menées par l’Office national des chemins de fer (ONCF) en vue de renforcer et de moderniser le transport ferroviaire...

Maroc : une centaine de nouveaux trains à acquérir

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a annoncé l’acquisition progressive de 100 nouveaux trains fabriqués localement, et ceci dans les 10 prochaines années.

Investissement massif dans le rail marocain

L’Office national des chemins de fer (ONCF) veut renforcer le rail national. Il vient de lancer un appel à concurrence pour acquérir de nouveaux et différents trains.

Le Maroc veut 800 km de lignes TGV

Le Maroc a l’ambition d’étendre son réseau ferroviaire LGV (Ligne à grande vitesse) à 800 km. La concrétisation de ce souhait nécessitera la bagatelle de 100 milliards de dirhams.

Le rail marocain au cœur d’une rivalité internationale

Les géants mondiaux du ferroviaire vont se livrer une rude concurrence pour le mégacontrat de l’Office National des Chemins de Fer (ONCF). Celui-ci a lancé un appel à concurrence pour acquérir 168 nouveaux trains, dont 18 trains à grande vitesse.

L’astuce d’une entreprise française pour gagner l’appel d’offres de l’ONCF

Redoutant l’impact négatif du refroidissement des relations diplomatiques entre le Maroc et la France, une entreprise française charge sa filiale espagnole de se lancer dans la concurrence pour le mégacontrat de l’Office national des Chemins de Fer...