Toulouse : un Marocain soupçonné d’être le tueur à la burqa

9 septembre 2021 - 09h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Lors du procès des hommes accusés de l’assassinat à la burqa, en juillet 2017 à Toulouse, la cour d’assises de la Haute-Garonne se penche sur la personnalité du Marocain Walid Derqaoui et de Yacine Frikass, ami d’un autre accusé. À la manœuvre, le président Michel Huyette.

Né au Maroc, Walid Derqaoui est arrivé à Toulouse à partir de 2000 à l’âge de 8  ans. En classe de 5ᵉ, ce garçon, fils unique de la deuxième maman d’un père polygame, décide d’abandonner l’école. Il tombe dans la délinquance. Walid multiplie les infractions. À 16 ans, il est placé en détention. En 2017, il est accusé d’être le tueur à la burqa. Djamel Tarhi avait été exécuté de 9 balles de 7,62 mm, le 3 juillet, à La Reynerie, cité de Toulouse.

À lire : France : six mois de prison pour une femme qui a refusé de retirer son niqab (vidéo)

Le jeune marocain clame son innocence. Mais il y a un fait qui le compromet. Il est le frère d’Abdelhakim Derqaoui, assassiné le 1ᵉʳ mars 2016 à la Reynerie. Selon les enquêteurs, Walid Derqaoui, serait l’homme à la poussette et à la burqa qui a tué Djamel Tarhi pour venger son frère. Lors de l’audience, le président et l’avocat général Sénat demandent à avoir des précisions, notamment sur l’argent, « environ 5 000 € par mois » dont il disposait, rapporte La Dépêche du Midi. « Des appartements au Maroc, ma mère les a achetés et je vends des voitures que j’achète accidentées en Allemagne… Mon seul délit, c’est de le faire au noir », se défend le prévenu.

À lire : Toulouse : agression en pleine prière d’un imam

Yacine Frikass, 25  ans, accusé de complicité, a une personnalité bien différente de celle de Wahid. Décrit comme un jeune homme sérieux, motivé, joyeux, il lui est reproché d’avoir logé Abdelkader Ramdani, accusé d’être un des tireurs. Son amitié avec Kamel Bettouati, un autre accusé, l’a également compromis. « Oui c’était mon ami. Pas le seul mais le meilleur », admet Yacine.

Sujets associés : Droits et Justice - Toulouse - Homicide

Aller plus loin

Le sombre parcours de Van Coppernolle, le tueur du petit Abdeljabbar Dkhissi

L’affaire Willy Van Coppernolle du nom du ressortissant belge accusé de l’enlèvement et du meurtre, en mars 1993, près de Remoulins (Gard), d’Abdeljabbar Dkhissi, 11 ans, ainsi...

Toulouse : agression en pleine prière d’un imam

L’imam de la mosquée Al badr, à Toulouse, a été victime d’une agression, la deuxième en moins d’un an.

France : six mois de prison pour une femme qui a refusé de retirer son niqab (vidéo)

Une femme qui a refusé de retirer son niqab a été condamnée jeudi à une peine de six mois de prison, dont trois mois fermes, par le tribunal correctionnel de Toulouse.

Ces articles devraient vous intéresser :

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

L’affaire "Escobar du désert" : les dessous du détournement d’une villa

L’affaire « Escobar du désert » continue de livrer ses secrets. L’enquête en cours a révélé que Saïd Naciri, président du club sportif Wydad, et Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, en détention pour leurs liens présumés avec le...

Les avocats marocains passent à la caisse

Les avocats marocains doivent désormais s’acquitter d’une avance sur l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés au titre de l’exercice en cours auprès du secrétaire–greffier à la caisse du tribunal pour le compte receveur de l’administration fiscale....

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Le club des avocats offre un service gratuit d’orientation juridique pour les MRE

Le club des avocats au Maroc apporte son aide à la communauté marocaine résidant à l’étranger en mettant à sa disposition des lignes téléphoniques qui leur permettront de bénéficier gratuitement d’une orientation juridique et des conseils.

Le roi Mohammed VI ordonne une réforme de la Moudaouana

Les droits de la famille et de la femme se sont invités dans le discours adressé samedi soir par le roi Mohammed VI à l’occasion de la célébration de la Fête du Trône. Le Souverain a appelé au respect des droits de la femme et à une réforme audacieuse...

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...