Des touristes britanniques survivent à une attaque de voilier par orques près de Tanger

18 mai 2023 - 12h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Des touristes britanniques ont vécu une expérience terrifiante sur les côtes marocaines, à quelques kilomètres de Tanger. Leur voilier a été attaqué par une meute d’orques.

Alors que Janet Morris, 58 ans, consultante en entreprise et Stephen Bidwell, photographe, de Cambridge tous deux âgés de 58 ans, suivaient un cours de voile au large des côtes marocaines, à seulement 11,265 km de Tanger, le 2 mai dernier, ils ont aperçu un groupe d’orques qui ont commencé à attaquer l’éperon de leur voilier. L’attaque aura duré 1 heure, rapporte The Sun. « Je n’arrivais pas à y croire quand je les ai vus, c’est extrêmement rare. Nous étions des cibles faciles. Nous étions incroyablement calmes, mais en dessous, nous nous disions « Oh mon Dieu. Parce que tout le monde était calme, ça allait, mais nous étions pétrifiés. […] Le fait que les conditions aient été mauvaises avant l’arrivée des orques n’a pas aidé. Le bateau bougeait beaucoup, il était difficile de distinguer une cause des autres. », raconte Janet.

À lire :Des orques attaquent des bateaux près de Tanger (vidéo)

« Nous sommes tous restés calmes parce que nous étions en train d’observer les orques. Nous sommes tous restés calmes, car nous savions que si l’un d’entre nous devenait anxieux, il serait contagieux. […] Nous avons pu le faire parce que le skipper était si calme. […] Les orques aiment le frisson de la poursuite, donc idéalement nous serions restés immobiles, mais ce n’était pas possible à cause des vents », complète Stephen. Le couple a rassemblé les objets de valeur et les passeports avant de préparer le radeau de sauvetage.

À lire : Espagne : ils prétendent une attaque d’orque pour faire passer du haschich marocain

« Le capitaine s’est montré très calme et ordonné, ce qui a permis à tout le monde de s’en sortir », assure Janet. Son compagnon et elle étaient au deuxième jour d’un stage d’une semaine visant à accumuler des milles de navigation lorsque les orques ont attaqué. « Nous avons suivi le cours pour acquérir de l’expérience, et nous saurons quoi faire si cela se reproduit », ajoute la presque sexagénaire.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Grande-Bretagne - Tanger

Aller plus loin

Maroc : un touriste britannique arrêté après avoir filmé des gendarmes

Un touriste britannique a été interpellé après avoir filmé des éléments des gendamres maroains en plein exercice de leurs fonctions.

Alex Batty : de la disparition au Maroc à la réapparition en France

Disparu en 2017, un jeune Anglais réapparaît soudainement en France après avoir mené une vie atypique au Maroc.

Les orques, nouveaux prédateurs des mers dans le détroit de Gibraltar

Les orques du détroit de Gibraltar ne cessent d’attaquer les bateaux au large des côtes marocaines, notamment près de Tanger. Dotés d’une grande intelligence, ces cétacés s’en...

Gibraltar : un bateau échoué menace les côtes marocaines

Le navire OS35 qui s’est échoué au large de la côte est de Gibraltar pourrait déverser ses déchets dans les eaux jusqu’à atteindre les plages de la Costa del Sol et même du Maroc.

Ces articles devraient vous intéresser :