Tournoi international de débat : le Maroc premier grâce à Alia Kafil

24 février 2022 - 06h40 - Maroc - Ecrit par : G.A

Alia Kafil, capitaine du Moroccan National Debate Team (MNDT) a fait une excellente prestation lors du tournoi international de débat au Japon, permettant à l’équipe marocaine de remporter la compétition.

17 ans, mais déjà dotée d’une capacité oratoire impressionnante. Pour la deuxième année consécutive, Alia Kafil est élue meilleure oratrice du tournoi international de débat. Au Japon cette année, son talent a permis au MNDT composé également de Yanis Hodaibi et Elhassan Rhissassi de ravir la vedette aux autres orateurs. « Lors des premiers tours, mes coéquipiers et moi étions stressés, mais au fur et à mesure que la compétition avançait, nous nous sentions plus à l’aise et confiants vis-à-vis de nos compétences », a assuré Alia.

À lire : Bruxelles : deux marocaines en finale d’un concours scientifique international

Le Maroc a remporté la compétition avec 6 victoires sur 6, devenant le premier pays arabe et africain à avoir remporté cette compétition et la première et seule équipe à avoir remporté ce tournoi à deux reprises. L’art de convaincre ou la prise de parole en public est une passion dont elle prend conscience à l’âge de 11 ans. Elle rejoint l’équipe de débat de son lycée dès la sixième année primaire et ce fut pour elle, le début d’une très belle aventure.

À lire :Deux startups marocaines nominées aux Forbes Awards

Talentueuse, elle intègre en 2020, l’équipe nationale marocaine de débat, et cela a davantage renforcé en elle son intérêt pour l’art oratoire. Dans un entretien accordé à la MAP, la jeune oratrice a affrimé que le débat lui a permis d’avoir une idée précise sur ses études et sa carrière professionnelle. « Le débat m’a également appris que le monde, les problèmes sociaux et la politique ne sont pas unidimensionnels, mais plutôt complexes et qu’il y a tellement plus à apprendre à ces sujets », a-t-elle dit.

À lire : Prix « Les Margaret » : une start-up marocaine en lice pour remporter un million d’euros

Elle a noté que le fait de débattre lui rappelle toujours que chaque sujet a tant de perspectives à explorer et tant d’apprentissages à en tirer. Même s’il lui est difficile de trouer un équilibre entre l’école et sa passion pour l’art oratoire, elle souligne qu’elle ne regrette pas de s’y investir.

À lire : Le prix mondial de récitation du coran décerné à un Marocain (vidéo)

De sa participation au 7th PDA High School Parliamentary Debate World Congress, elle garde un bon souvenir malgré quelques difficultés. « Le plus grand défi pour nous a été de débattre en ligne pendant la nuit et de devoir concourir tard dans la nuit (généralement de 1h à 10h) puisque la compétition avait lieu au Japon. Avant le concours, nous avons également fait des recherches sur l’actualité et la politique pour rester à jour », a-t-elle ajouté.

Sujets associés : Japon - Distinction

Aller plus loin

Prix « Les Margaret » : une start-up marocaine en lice pour remporter un million d’euros

Une Marocaine fait la fierté du Royaume. Elle est nominée dans la catégorie "Entrepreneur Afrique 2020", pour le prix "Les Margaret".

Football : le Marocain Tarik Tissoudali décroche le trophée « Lion Belge »

Le joueur marocain évoluant à la Gantoise, Tarik Tissoudali, a été désigné lundi lauréat du Lion belge, devenant ainsi le meilleur joueur de l’année d’origine maghrébine de Pro...

Une Marocaine en finale du concours "Défi de la lecture arabe" à Dubaï

Un an après la victoire de la jeune Meriem Amjoune au prestigieux concours "Défi de la lecture arabe", le Maroc se distingue à nouveau par le biais d’une jeune lycéenne qui...

Deux startups marocaines nominées aux Forbes Awards

Deux start-ups marocaines figurent parmi les nominées pour le prix de la fondation Viram et de Forbes, pour la startup la plus percutante de la région Moyen-Orient et Afrique du...

Ces articles devraient vous intéresser :