Trafic de mineurs marocains : des Algériens devant la justice française

25 novembre 2023 - 21h00 - France - Ecrit par : S.A

Des Algériens soupçonnés de trafic de mineurs isolés étrangers dont des Marocains, de stupéfiants, de psychotropes et de recel de vols comparaitront en décembre devant le tribunal correctionnel de Paris.

Le procès de sept Algériens s’ouvrira le 14 décembre devant le tribunal correctionnel de Paris et se poursuivra jusqu’au 20 décembre. Selon des sources proches du dossier, six d’entre eux, âgés de 23 à 39 ans, sont accusés de trafic de stupéfiants, de psychotropes et de recel de vols, fait savoir Le Courrier de l’Atlas. Quant au septième individu, il est accusé de trafic de psychotropes et recel de vol sur la période de mars à mi-juin 2022. Selon le parquet de Paris, leurs victimes sont 17 mineurs, âgés entre 8 et 16 ans, ayant fui le Maroc et l’Algérie, et dont l’exploitation vise à créer une dépendance chez eux, dans le but de tirer profit de leurs activités criminelles.

À lire :Melilla : un réseau de trafic de haschich exploitant des mineurs marocains démantelé

Sous l’influence de ce réseau criminel, ces mineurs auraient été incités à consommer des psychotropes, notamment le Rivotril et le Lyrica, à commettre des vols, notamment près de la Tour Eiffel. Selon l’avocate de l’association Hors la Rue, qui vient en aide aux enfants et adolescents étrangers en situation de rue, ces mineurs sont exposés à des risques immédiats de mort ou de blessures. « Ils m’ont dit de prendre ça, que ça me ferait du bien… J’ai pris une demi-pilule de Rivotril et j’ai continué, continué, continué… », a témoigné l’un d’entre eux, un Marocain âgé de seulement dix ans.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Paris - Algérie - Droits et Justice - Trafic - Vol

Aller plus loin

Procès à Paris : des mineurs marocains drogués et exploités par des Algériens

Le procès visant six hommes, tous d’origine algérienne, accusés d’exploiter de jeunes mineurs isolés d’origine marocaine, s’est ouvert ce jeudi 14 décembre à Paris.

Maroc : des mineurs sous la coupe des mendiants professionnels

Au Maroc, nombreux sont les mineurs qui sont exploités par des mendiants professionnels. Ces enfants qui subissent l’asservissement s’adonnent parfois à des activités criminelles.

Melilla : un réseau de trafic de haschich exploitant des mineurs marocains démantelé

La Garde civile a démantelé un réseau criminel dédié au trafic de haschich depuis le Maroc qui a commencé à utiliser des mineurs pour introduire cette drogue à Melilla après la...

Trafic d’humains : des Marocains jugés à Bordeaux pour exploitation d’ouvriers

Les gendarmes de la compagnie de Langon Toulenne ont démantelé un réseau de trafic d’êtres humains actif entre la Gironde et le Lot-et-Garonne depuis 2022, et arrêté cinq...

Ces articles devraient vous intéresser :

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Redressement fiscal : Sound Energy fait appel

La compagnie gazière britannique Sound Energy annonce avoir fait appel devant le tribunal administratif, en vue de contester le redressement fiscal mené en 2020 par l’administration générale des Impôts, qui lui a réclamé 2,55 millions de dollars d’impôts.

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Maroc : 30 députés éclaboussés par des affaires de corruption

Au total, 30 députés marocains sont poursuivis par la justice en leur qualité de président de commune pour leur implication présumée dans des affaires de corruption, de dilapidation de deniers publics, de chantage, et de falsification de documents...