Maroc : des mineurs sous la coupe des mendiants professionnels

5 mai 2023 - 21h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Au Maroc, nombreux sont les mineurs qui sont exploités par des mendiants professionnels. Ces enfants qui subissent l’asservissement s’adonnent parfois à des activités criminelles.

La mendicité ne cesse de prendre de l’ampleur à Casablanca. Les mendiants « professionnels » notamment des femmes « expertes » de la mendicité constitués en réseaux ne louent pas les mineurs – généralement âgés de moins de 10 ans – à leurs familles pour « travailler », mais ils les transforment en de véritables mendiants, en outils de travail. Ceux-ci sont envoyés harceler les passants, fait savoir le quotidien arabophone Assabah. Ils commettent également des actes criminels notamment le vol.

À lire :Maroc : jusqu’à 300 dirhams par jour pour des mendiants professionnels

Le phénomène impacte négativement la qualité de vie à Casablanca, mais aussi l’attractivité de la ville, en particulier chez les touristes qui sont nombreux à se plaindre sur les réseaux sociaux. Il est également associé à de graves atteintes aux droits des enfants.

Sujets associés : Casablanca - Enfant - Criminalité - Mendicité

Aller plus loin

Le Maroc en croisade contre la mendicité

Malgré les efforts fournis pour l’éradiquer, la mendicité a la peau dure. Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit sonne la mobilisation contre ce phénomène qui génère...

Le Maroc, premier pays arabe en nombre de SDF et de mendiants

La mendicité est un phénomène qui a pris une dimension inquiétante dans les rues marocaines. Le nombre de mendiants, au Maroc, place le pays à la tête des pays arabes en la...

Procès à Paris : des mineurs marocains drogués et exploités par des Algériens

Le procès visant six hommes, tous d’origine algérienne, accusés d’exploiter de jeunes mineurs isolés d’origine marocaine, s’est ouvert ce jeudi 14 décembre à Paris.

Maroc : la mendiante avait en réalité un gros 4x4 et une maison

Demander la charité devient un métier à part entière. Beaucoup de personnes s’y adonnent, bien qu’ils aient une situation financière aisée. C’est le cas de cette dame à Agadir,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le mariage des mineurs diminue au Maroc

Après une hausse en 2021, le nombre de mariage de mineurs a diminué l’année dernière. Cela représente certes une note positive, mais il y a encore du chemin à faire pour en finir avec cette pratique.

Une école musulmane fermée à Villeurbanne

La préfecture de Villeurbanne a procédé à la fermeture d’une école musulmane, accueillant d’ordinaire une centaine d’enfants en primaire. Les parents se voient contraints d’inscrire leurs enfants dans d’autres établissements.

Qui est Golan Avitan, l’Israélien extradé par le Maroc ?

Le Maroc a extradé Golan Avitan, 54 ans, membre présumé de la célèbre famille criminelle Abergil qui a fui Israël il y a quatre ans. Il serait impliqué dans un attentat à la bombe de 2003 qui a fait trois morts.

Hiba Abouk, séparée d’Achraf Hakimi, trouve du réconfort auprès de ses enfants

Affectée par sa séparation avec Achraf Hakimi et la polémique liée à leur divorce, Hiba Abouk continue de garder le moral haut et le sourire grâce à ses enfants Amin (3 ans) et Naïm (1 an).

Jamel Debbouze s’explique sur le choix des prénoms de ses enfants

L’humoriste franco-marocain Jamel Debbouze se confie sur sa vie privée et s’explique sur le choix des prénoms de ses deux enfants.

La criminalité en baisse au Maroc

Au cours du premier semestre 2022, la criminalité a globalement baissé au Maroc. C’est ce que révèle le dernier rapport de la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Maroc : l’État «  adopte  » les enfants devenus orphelins après le séisme

Le Maroc va procéder au recensement de tous les enfants devenus orphelins après le séisme du 8 septembre et leur accorder le statut de « pupille de la nation ».

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.