Les travailleurs frontaliers à Ceuta et Melilla veulent rentrer au Maroc

5 janvier 2022 - 19h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Les travailleurs frontaliers à Ceuta et Melilla n’en peuvent plus de rester bloqués dans, loin de leurs proches, depuis la fermeture des frontières en mars 2020. Ils appellent les autorités à trouver une solution à leur situation et à rouvrir, ne serait-ce que temporairement, les frontières.

Depuis bientôt deux ans, les travailleurs frontaliers sont bloqués à Ceuta et Melilla où ils se rendaient chaque matin pour aller travailler et ne rentraient qu’en fin de journée au Maroc. Ils n’ont pas de titre de séjour et ne peuvent donc résider dans les villes autonomes. Ils se retrouvent donc dans une situation compliquée depuis la fermeture des frontières par le Maroc pour raison de crise sanitaire.

À lire : La galère des travailleurs marocains bloqués à Ceuta

Pour le moment, il n’y a aucune perspective de réouverture des frontières, malgré les nombreuses rumeurs qui avaient annoncé une probable réouverture en mai 2022. La crise diplomatique entre l’Espagne et le Maroc n’est pas non plus de nature à faciliter cette réouverture des frontières. En tout, des centaines de travailleurs frontaliers seraient bloqués à Ceuta ou Melilla. Comme solution à leur situation, le gouvernement espagnol leur propose de retourner au Maroc sans possibilité de retour, ce qui les obligerait à renoncer à leur emploi, ou de subir la situation actuelle, jusqu’à un retour à la normale.

À lire : Les travailleurs marocains demandent une réouverture des frontières avec Ceuta et Melilla

Réunis au sein d’un collectif, les travailleurs frontaliers à Ceuta et à Melilla appellent à l’aide, conscients que la réouverture des frontières relève de la diplomatie des deux pays. Mais jusque-là, les signaux ne rassurent pas. Le Maroc a annoncé fin décembre qu’il ne reprendrait pas ses vols avec l’Espagne qui représente une « menace » pour sa population en raison du non-respect des contrôles sanitaires dans les aéroports.

Par ailleurs, les relations entre les deux pays sont loin de se rétablir. L’ambassadrice du Maroc à Madrid, Karima Benyaich, rappelée depuis mai pour des consultations à Rabat, n’a toujours pas rejoint son poste. Une situation qui empêche le retour de ces centaines de frontaliers bloqués dans les villes autonomes depuis bientôt deux ans.

Sujets associés : Espagne - Ceuta (Sebta) - Melilla - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Les travailleurs marocains demandent une réouverture des frontières avec Ceuta et Melilla

Les travailleurs marocains qui, depuis un an et demi que les frontières sont fermées, n’ont pas pu se rendre à Ceuta et Melilla pour travailler, demandent aux autorités...

Une Espagnole accuse la police marocaine à Melilla de discrimination

Une résidente de Melilla a récemment dénoncé une situation discriminatoire à la frontière marocaine. Selon ses propos, Manuela a remarqué que les résidents de Melilla n’étaient...

Bientôt une allocation chômage pour les travailleurs frontaliers de Sebta et Melilla ?

La ministre espagnole du Travail, Yolanda Diaz, a présenté mardi en Conseil des ministres une proposition de loi visant à accorder une allocation de chômage aux travailleurs...

Le Maroc réclame un nouveau statut pour les travailleurs frontaliers

Les autorités marocaines demandent au gouvernement espagnol de revoir la loi sur l’immigration qui discrimine les travailleurs marocains de Sebta et Melilla, avant la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.

Première apparition publique du roi Mohammed VI guéri du Covid-19

Le roi Mohammed VI est guéri du Covid-19. Il a fait sa première apparition publique dimanche 10 juillet, jour de célébration de l’Aïd-Al Adha.

Nouvelle fiche sanitaire pour entrer au Maroc

Tous les voyageurs souhaitant accéder au territoire marocain devront désormais remplir les mêmes conditions. Qu’importe le moyen de transport, la fiche sanitaire du pays a été actualisée, simplifiée et uniformisée.

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Nouvelle prolongation de l’état d’urgence sanitaire au Maroc

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 31 août, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.

Maroc : les recettes touristiques en hausse par rapport à 2021

La reprise de l’activité touristique observée depuis l’ouverture des frontières se confirme au Maroc. À fin mai, les recettes ont atteint 20 milliards de dirhams, en hausse de 173 % par rapport à 2021.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Le Roi Mohammed VI annule toutes les festivités de la fête du Trône

Toutes les activités, festivités et cérémonies prévues à l’occasion du 23ᵉ Anniversaire de l’accession du Roi Mohammed VI viennent d’être reportées, selon un communiqué du Palais Royal.