Le Conseil des MRE s’installe dans de nouveaux locaux et entame ses travaux

21 juillet 2008 - 23h46 - Maroc - Ecrit par : L.A

Un peu plus d’un mois après sa première assemblée plénière, le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) continue de prendre forme. Logé au quartier Hay Riad de Rabat, dans un nouveau siège dont l’inauguration est prévue dimanche 20 juillet, le CCME prévoit d’entamer ses travaux avec une équipe restreinte, sous la houlette de son secrétaire général, Abdellah Boussouf, et de s’élargir progressivement pour atteindre une trentaine de personnes en décembre 2008.

Cette équipe aura pour premier objectif de réunir les six groupes de travail du conseil de la mi-juillet jusqu’au 10 août prochain. C’est durant ces rencontres que les présidents et les rapporteurs des différents groupes devront être identifiés.

Ces derniers seront chargés de remettre des rapports thématiques comportant une série de propositions dans le cadre de chaque groupe de travail : citoyenneté et participation politique ; droit des femmes et nouvelles générations ; diaspora scientifique, technique, économique (DSTE) pour le développement solidaire ; culte et éducation religieuse ; culture, éducation et identité et, enfin, un groupe consacré aux thèmes de l’administration, droit des usagers et politiques publiques.

Prévoyant de participer à une série de manifestations internationales, dont la Conférence sur la migration et le développement de Manille, la Conférence ministérielle Euromed, ou encore le Pacte européen sur l’immigration et l’asile, le CCME prévoit également d’organiser, au Maroc, avant la fin de l’année, une rencontre des structures équivalentes installées dans les pays méditerranéens.

Pour rappel, la première assemblée plénière du Conseil avait réuni début juin les membres à voix délibérative : le président du Conseil, Driss El Yazami, son secrétaire général et les 37 membres (sur 50) déjà nommés par dahir, ainsi que les membres observateurs, qui ont défini le Conseil comme une instance consultative, de prospective et de dialogue, selon un caractère clairement évolutif et transitoire. En effet, durant cette première phase de quatre ans, le Conseil sera chargé d’une double mission : « Approfondir et proposer une formule plus avancée de composition et d’organisation de ce conseil et, en parallèle, proposer une formule adéquate d’éligibilité et d’élection de nos compatriotes émigrés aux institutions représentatives de notre pays », explique M. El Yazami.

Cette première rencontre avait également été l’occasion de discuter et adopter le programme d’activités 2008-2009, qui met l’accent sur les retraités marocains en France, en Belgique et aux Pays-Bas, particulièrement ceux qui n’ont jamais bénéficié du regroupement familial. La question de l’enseignement de l’arabe et de l’encadrement religieux a aussi été définie comme prioritaire, de même que la question des immigrés marocains dans les pays arabes et le problème des mineurs non accompagnés.

Source : La vie éco - Farid Ghrich

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Vote MRE - Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) - Driss El Yazami - Double nationalité - MRE

Ces articles devraient vous intéresser :

Aide au logement : un vrai succès chez les MRE

Près de 20% des potentiels bénéficiaires du nouveau programme l’aide au logement lancé par le roi Mohammed VI en octobre dernier sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Prix des billets de bateau pour les MRE : un réduction de 25 % ?

Une augmentation de 28 % du nombre des arrivées des Marocains résidant à l’étranger (MRE) a été constatée depuis le lancement de l’Opération Marhaba, selon Mohamed Abdeljalil, le ministre du transport et de la logistique, à la Chambre des Conseillers,...

Ramadan 2023 : le Maroc va envoyer 400 prédicateurs à l’étranger, surtout en Europe

Interpelé sur « l’encadrement religieux des MRE », le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, a déclaré que le gouvernement a pris ses dispositions pour que durant le mois de ramadan, cette opération ait finalement lieu après...

Opération « Marhaba 2023 » : 538 traversées maritimes hebdomadaires prévues

Le Maroc se prépare déjà pour l’opération « Marhaba 2023 » qui vise à accueillir les membres de la communauté marocaine vivant à l’étranger. Mohamed Abdeljalil, ministre du Transport et de la logistique, a annoncé cette nouvelle devant la Commission...

Transfert des MRE : le Maroc veut maintenir la dynamique

En vue de maintenir le flux des transferts de fonds de la diaspora, Bank Al-Maghrib (BAM), en collaboration avec les pouvoirs publics, a mené des actions pour diversifier les canaux de transmission et réduire les coûts de ces envois.

Les MRE bénéficient d’une exonération fiscale pour l’achat de logements sociaux

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent bénéficier d’une exonération fiscale lorsqu’ils achètent un logement social, à condition de remplir les critères énoncés dans le Code général des impôts, a affirmé Nadia Fettah, ministre de l’Économie...

Les Marocains du monde, des compétences « sous-exploitées » par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent faiblement au développement du Maroc. Pourtant, leurs compétences sont nécessaires pour relever les défis économiques et socioculturels du royaume.

Opération Marhaba : les chiffres de l’année dernière largement dépassés à Algésiras

Depuis le lancement de l’Opération Passage du Détroit (OPE) le 15 juin dernier, près de 275 000 passagers et 68 000 véhicules ont embarqué depuis les ports espagnols en direction du Maroc d’après les données fournies par la Protection Civile espagnole.

Opération Marhaba 2023 : des billets moins chers pour les MRE ?

Considérant le coût élevé des billets de bateau, le groupe parlementaire du Parti Authenticité et Modernité (PAM) a demandé au gouvernement de prendre des mesures pour faciliter l’arrivée des Marocains résidant à l’étranger (MRE) dans le cadre de...

Football : la stratégie de la FRMF pour attirer les binationaux

La sélection marocaine de football est composée de plusieurs joueurs binationaux qui ont opté pour le Maroc au détriment de la Belgique, de l’Espagne, des Pays-Bas, de l’Italie et bien d’autres. Derrière ces choix parfois difficiles, se trouve un...