TUI choisit le Maroc plutôt que la France

15 février 2021 - 08h00 - France - Ecrit par : S.A

La crise sanitaire liée au coronavirus a produit un impact négatif sur le n°1 mondial du tourisme TUI, avec pour conséquence une perte énorme de 3 milliards d’euros en 2020. Appelé à choisir entre la France et le Maroc, le géant allemand a jeté son dévolu sur le royaume où il délocalise ses activités.

Face aux effets Covid-19 sur ses activités, le géant allemand a opté pour une recapitalisation, laquelle est effective depuis le 4 janvier. Ceci, à travers l’autorisation du projet de l’Allemagne d’y contribuer à hauteur de 1,25 milliard d’euros dans le cadre d’un vaste ensemble de mesures d’aide, rapporte Challenge.ma. Après plusieurs mois de réflexion, le n°1 mondial du tourisme a enfin délocalisé TUI France au Maroc. Depuis des mois, sa branche marocaine a d’ailleurs récupéré certaines activités assurées jusque-là depuis la France. Le royaume est le choix définitif de TUI.

La filiale française du groupe a subi un plan social massif, ce qui a conduit à la suppression de deux tiers des postes dans l’Hexagone. Quant à la branche marocaine de TUI, elle s’est imposée comme une plateforme de services pour le compte du pôle Europe de l’Ouest du groupe. Le voyagiste allemand a d’ores et déjà externalisé vers le royaume, une partie de ses activités en Belgique. Au Maroc, plusieurs filiales dont la Société d’investissement aérien (SIA) gère les activités des entités françaises et belges du groupe via son centre d’appels à Casablanca. Cette externalisation devrait représenter «  une économie pour TUI France de 1,5 million d’euros par an  », fait savoir une source proche du dossier.

En parallèle, le n°1 mondial du tourisme basé à Hanovre a décidé de recapitaliser ses hôtels au Maroc. La Société d’investissement hôtelier Almoravides est le premier établissement concerné par cette opération. Elle vient d’être recapitalisée à environ 55 millions de DH. Le géant est en train d’étudier d’autres recapitalisations.

Sujets associés : France - Tourisme - TUI fly

Aller plus loin

Ilias Sebaoui tourne le dos à la Belgique et choisit le Maroc

Alors que la sélection belge des U21 faisait les yeux doux au jeune prodige Ilias Sebaoui, ce dernier a choisi de défendre les couleurs du Maroc.

Hicham Mahou choisit le Maroc

Le joueur franco-marocain Hicham Mahou, ailier de Lausanne-Sport, a fait le choix de rejoindre l’équipe nationale du Maroc, même si certains avaient pensé qu’il resterait en...

Tui propose des voyages d’hiver au Maroc

Alors que bon nombre de voyagistes préparent la saison estivale, le tour-opérateur TUI a pris la décision de lancer une partie de son offre pour l’hiver vers des destinations...

TUI Fly propose plusieurs vols vers le Maroc

Sous réserve de restrictions de voyage liées à la pandémie du Covid-19, la compagnie aérienne TUI Fly Belgium sera présente en ce mois de septembre au Maroc. Neuf vols sont...

Ces articles devraient vous intéresser :

Tourisme au Maroc : difficile d’atteindre le niveau de visiteurs pré-Covid

Des professionnels du tourisme marocain estiment que la reprise du secteur ne pourra atteindre le niveau d’avant la pandémie en termes de nombre de visiteurs. L’année pourrait toutefois s’achever sur de bons chiffres, avec un niveau de recettes de 78...

Le tourisme marocain bat des records

L’année 2023 a vu repartir à la hausse la fréquentation touristique au Maroc. Une embellie pour le tourisme marocain après les trois années noires qu’elle a connues à cause de la pandémie de Covid-19.

Tourisme au Maroc : vers une révolution du capital humain

La ministre du Tourisme, Fatim-Zahra Ammor, vient de procéder au lancement des programmes de renforcement du capital humain, prévus dans le cadre de la feuille de route du tourisme sur la période 2023-2026. Preuve de l’importance qu’accordent les...

Au Maroc, le tourisme se remet des effets de la pandémie de Covid-19

Lentement mais sûrement, l’industrie touristique se remet progressivement du Covid-19. C’est ce qui ressort de la présentation du budget du ministère du Tourisme devant la Commission des secteurs productifs à la Chambre des représentants.

Le Maroc mise sur le tourisme interne

L’office national marocain du tourisme (ONMT) a lancé le week-end dernier, une campagne multi-support visant à booster le tourisme intérieur.

Les chiffres qui confirment l’embellie du tourisme marocain

À la Chambre des représentants, Fatim-Zahra Ammor, ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie sociale et solidaire, a communiqué des chiffres du secteur du tourisme qui confirment l’embellie.

Le Maroc met de l’ordre dans les « Airbnb »

Après son adoption par le gouvernement marocain et sa publication au Journal Officiel, le décret définissant les procédures administratives relatives à l’ouverture des établissements touristiques et leur exploitation, est entré en vigueur.

Maroc : voici les plages les plus propres cette année (classement 2023)

Le Pavillon Bleu, label international dédié à qualité des plages et des ports de plaisance, flottera sur 27 plages marocaines et trois marinas lors de la saison estivale 2023. Les voici

Le Maroc contraint de s’adapter aux nouvelles exigences des touristes

Le gouvernement marocain s’active à renforcer les capacités des acteurs du secteur du tourisme pour suivre les tendances et les évolutions mondiales et s’adapter aux nouvelles exigences des touristes.

Le Maroc veut devenir une destination touristique incontournable

La ministre marocaine du Tourisme, Fatim-Zahra Ammor, a dévoilé la nouvelle feuille de route élaborée pour le secteur à l’horizon 2026 afin de faire du Maroc l’une des plus grandes destinations touristiques au monde.