Uber s’attaque à la ville de Rabat

19 septembre 2017 - 13h25 - Economie - Ecrit par : Bladi.net

Après Casablanca, Uber a décidé de s’attaquer à la ville de Rabat où le service vient d’être lancé et ce malgré la forte réprobation de la part des chauffeurs de taxis.

Pour la directrice générale Meryem Belqziz, le Maroc « ne peut pas faire l’économie d’intégration des solutions collaboratives, notamment dans le domaine du transport, puisqu’il s’agit d’un levier d’amélioration de la mobilité urbaine et de création de l’emploi dans les grandes villes ». 

« Le choix d’Uber d’étendre l’accès à sa plateforme à Rabat est motivé par une volonté de contribuer à enrichir l’offre du transport urbain au service du grand public et des touristes », ajoute la même source, précisant que 40% des utilisateurs du service à Casablanca sont des touristes provenant principalement d’Europe, de Chine et des USA.

Lancée il y a deux ans à Casablanca, elle référence actuellement 22.000 chauffeurs dont 500 actifs par mois et chaque actif peut générer un chiffre d’affaires mensuels de 12.000 euros grâce à une moyenne de 15 à 20 courses par jour et 35 dirhams par demande, fait valoir Uber Maroc.

D’ici 2020, Uber espère créer 12.000 emplois de chauffeurs partenaires à temps plein au Maroc.

Mais le lancement à Casablanca déplaît fortement aux chauffeurs de taxis. Ces dernières semaines, plusieurs agressions ou des intimidations s’y sont produites comme une course-poursuite en plein centre d’un chauffeur Uber.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Rabat - Transports - Uber Maroc - Meryem Belqziz

Aller plus loin

Après Casablanca, Uber arrive à Rabat

Rabat est la deuxième ville après Casablanca à être desservie par Uber, société de chauffeurs privés. Tanger et Marrakech devront également voir l’arrivée du service au cours de...

Casablanca : course-poursuite très dangereuse entre des taxis et un chauffeur Uber (vidéo)

Cela prend une tournure plus que dangereuse. Dans une vidéo publiée aujourd’hui sur YouTube, on voit une course-poursuite en plein Casablanca entre des taxis (petits et grand)...

Casablanca accueille le service de relation client d’Uber

Uber a choisi le Maroc pour son service de relation client. Et c’est à Casablanca que les 450 opérateurs vont traiter les appels en provenance de 25 pays.

Après sa bourde sur le Maroc, Uber s’excuse et rectifie sa carte

La mobilisation des internautes marocains a payé. Le service de chauffeur privé Uber, qui vient de lancer sa plateforme au Maroc en commençant par Casablanca, a édité la carte...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc va acquérir de nouveaux trains

Le Maroc s’apprête à lancer un appel d’offres international pour l’acquisition de trains et le développement d’un réseau ferroviaire local, attirant l’intérêt de géants du secteur tels, notamment français et espagnols. C’est ce qu’a révélé Mohamed...

Le Maroc construira 1000 km d’autoroutes d’ici 2030

Le Maroc veut saisir l’occasion de l’organisation de la coupe du monde 2030 pour moderniser le secteur des transports dans son ensemble, notamment les autoroutes.

Le Maroc et Israël consolident leur coopération dans le secteur des transports et de la Logistique

Une délégation marocaine composée d’acteurs clés du secteur des transports et de la logistique a effectué une visite de travail de trois jours à Tel-Aviv, et ce pour consolider la coopération entre le Maroc et Israël dans le secteur de la logistique.

Location de voitures au Maroc : Nouvelles règles plus sévères

Depuis ce lundi 15 avril, les agences de location de voitures au Maroc ont l’obligation de se conformer à un nouveau cahier des charges relatif aux conditions d’investissement dans le secteur.

De nouveaux avions pour Royal Air Maroc

Royal Air Maroc (RAM) a officiellement lancé un appel d’offres pour l’acquisition de 200 nouveaux avions. Cet investissement colossal vise à quadrupler la flotte de RAM d’ici une décennie, en vue de propulser la compagnie marocaine vers de nouvelles...

La CTM rachète Africa Morocco Link

Le groupe d’Othman Benjelloun, O Capital Group, redistribue les cartes dans le secteur du transport maritime marocain. La Compagnie de Transports au Maroc (CTM) s’empare en effet de la participation majoritaire (51 %) d’Africa Morocco Link (AML)...