Un élu porte plainte contre Le Figaro pour l’avoir accusé d’islamiste radical

19 août 2020 - 16h30 - France - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le conseiller municipal de Saint-Étienne-du-Rouvray, Brahim Charafi, originaire du Maroc porte plainte contre Le Figaro qu’il l’a accusé d’être un islamiste radical aumônier à la prison de Rouen.

Dans un article de presse paru lundi 17 août 2020, le journal français décrit Brahim Charafi, élu de l’agglomération rouennaise comme un fondamentaliste islamiste, proche des Frères musulmans, un aumônier musulman, fondateur d’une librairie islamique où sont vendus des ouvrages fondamentalistes et auteur par le passé de déclaration antisionistes et anti-israéliennes, fait savoir Actu.fr.

Cet article de presse a tôt fait de soulever de vives polémiques. "Comment le gouvernement peut-il accepter qu’un imam, fondateur d’une librairie islamiste ‘où l’on trouve des ouvrages fondamentalistes’ soit aumônier à la prison de Rouen ?", s’interroge le sénateur LR Bruno Retailleau. Face à la polémique, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin a confirmé que l’élu rouennais n’est plus aumônier depuis 2015. "Cette personne n’est plus aumônier pénitentiaire depuis déjà plusieurs années", déclare-t-il.

"Ce n’est pas moi. C’est un mensonge. Je suis un simple Français musulman, c’est ma vie intime. Je n’en parle pas à l’extérieur", insiste l’élu de Saint-Étienne-du-Rouvray. "J’ai été aumônier bénévole pendant près de trois ans. J’apportais des papiers de prières de ma librairie. J’ai été confirmé par l’aumônier régional et le ministre de la Justice de l’époque. Pour cela, j’ai même passé un entretien avec les renseignements territoriaux, au commissariat de Sotteville-lès-Rouen", confie-t-il.

À en croire M. Charafi, sa librairie est "fermée depuis 2015, après un placement en liquidation judiciaire". "J’aime les livres et la lecture et particulièrement la littérature arabo-musulmane, mais ce n’est pas du tout pour propager une idéologie. Supposer que j’avais des livres anti-juifs, c’est une insulte envers mes aïeuls juifs", a-t-il dit. L’élu de Saint-Étienne-du-Rouvray dit combattre "le sionisme extrémiste" comme il combat "l’islam radical" mais clame haut et fort qu’il n’avait jamais appartenu à un mouvement islamiste ou mystique.

Sujets associés : France - Rouen - Le Figaro

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Le maire de Trappes Ali Rabeh « menacé de mort »

L’ancien candidat socialiste à la présidentielle Benoît Hamon et son parti Génération.s ont réclamé, samedi, la protection du maire de Trappes, Ali Rabeh, cible d’un "déferlement de...

Victime de menace de mort, Ali Rabeh est placé sous protection policière

Le maire des Trappes, Ali Rabeh, est désormais placé sous protection rapprochée. L’édile avait reçu des menaces de mort après avoir remis en cause les affirmations du professeur de...

Nous vous recommandons

France

Emmanuel Macron veut s’attaquer à la "propagande islamiste radicale en ligne"

La sécurité des établissements scolaires sera renforcée et la "propagande islamiste radicale en ligne" sera surveillée. Ainsi en a décidé, dimanche le président français Emmanuel Macron au lendemain de l’attaque perpétrée contre un professeur...

« Bons baisers du bled » : émouvante histoire du premier voyage au bercail des enfants d’immigrés

Avec « Bons baisers du bled », Linda Bendali, journaliste d’investigation donne la parole aux familles d’immigrés sur leurs vacances dans leurs pays d’origine. Que ce soit au Maroc, en Algérie ou en Tunisie, il s’agirait d’un « retour aux origines » pour...

La France refuse d’accorder des visas à des transporteurs marocains

L’ambassade de France au Maroc “refuse” d’octroyer des visas aux transporteurs internationaux marocains. De quoi en rajouter aux difficultés actuelles des professionnels dont le secteur a été touché de plein fouet par la crise sanitaire liée au...

Marwa Merazka frôle la catastrophe après une intervention esthétique

Alors qu’elle voulait enlever des injections aux lèvres, la Maroco-algérienne Marwa Merazka, célèbre candidate de téléréalité française (Princes et les Princesses de l’Amour 9, Les apprentis aventuriers ou encore Le reste du monde) a frôlé la...

La France, première destination des investissements marocains à l’étranger

En 2022, la France a gardé son rang de première destination des investissements directs marocains à l’étranger (IDME). À fin septembre dernier, le flux net de ces investissements a atteint 1,17 milliard de...

Rouen

Dernier hommage à Marwane, retrouvé mort à Rouen

Marwane Souidi, d’origine marocaine, a été retrouvé mort en Seine-Maritime en novembre dernier. Un rassemblement sera organisé ce dimanche à Lagny-le-sec (Oise) pour lui rendre un dernier hommage.

Des Marocains réduits à l’esclavage à Rouen

Un patron marocain s’est absenté à son procès qui s’est ouvert lundi devant la chambre des appels correctionnels de la cour d’appel de Rouen lundi 7 novembre 2022. Cinq de ces anciens employés aussi de nationalité marocaine l’accusent de traite d’êtres...

Une pétition pour Kenza, « élève très investie » menacée d’expulsion

Une pétition a été lancée pour soutenir Kenza Sahed, 18 ans, élève en terminale au lycée Les Bruyères à Sotteville-lès-Rouen, menacée d’expulsion. Une élue envisage d’adresser un courrier au préfet pour qu’il intervienne en sa...

« Le goût de la terre », Mina Fadli part à la recherche de son oncle

S’inspirant de l’histoire de sa famille marocaine, Mina Fadli, ancienne enseignante à Rouen et désormais inspectrice de l’Éducation nationale en Espagne, part à la recherche de son oncle. « Le goût de la terre », son premier roman, voit ainsi le...

Retrouvé mort à Rouen, le corps de Marwane bientôt rapatrié au Maroc

Le corps de Marwane, un jeune homme de 25 ans, retrouvé mort dans une malle en plastique à Rouen, sera rapatrié au Maroc, après les obsèques qui ont eu lieu vendredi 2 décembre 2022. De leur côté, les enquêteurs poursuivent les investigations pour élucider...

Le Figaro

Un élu porte plainte contre Le Figaro pour l’avoir accusé d’islamiste radical

Le conseiller municipal de Saint-Étienne-du-Rouvray, Brahim Charafi, originaire du Maroc porte plainte contre Le Figaro qu’il l’a accusé d’être un islamiste radical aumônier à la prison de Rouen.