France : un MRE condamné pour violences sur sa femme et sa maîtresse

15 novembre 2020 - 20h00 - France - Ecrit par : S.A

À Rouen, un Marocain a écopé de deux ans de prison pour violences sur sa femme et sa maîtresse.

Les faits s’étaient déroulés en 2019, rapporte Actu.fr. Excédée par le comportement de son compagnon, Julie* porte plainte contre Rachid* au commissariat de Saint-Étienne-du-Rouvray, pour viol conjugal et violences conjugales. Dans cette plainte, elle raconte l’enfer que lui a fait vivre cet homme. Leurs relations se sont transformées en cauchemar le jour où la compagne découvre que son compagnon avait une relation adultère avec une certaine Aurélie*. «  À partir de là, il a changé, il m’a contrôlée, isolée de mes amis et de ma famille, et surveillait mes déplacements  », raconte-t-elle aux enquêteurs.

Les scènes de violences s’enchaînent. «  Un soir, il m’a attrapée par les cheveux pour me soumettre et m’a menacée de me défigurer  », confie Julie. Elle tombe enceinte en janvier 2019. Sous pression de son homme, elle avorte. En mars, «  il m’a imposé un rapport sexuel violent  », avant de partir au Maroc pour s’unir religieusement  », poursuit-elle. Tout comme elle, Aurélie a également subi des violences. «  J’ai découvert qu’il me trompait, je l’ai quitté, il ne l’a pas supporté, il m’a porté un violent coup de tête au front  », confie-t-elle lors des auditions. Elle confirme être enceinte de l’homme.

Rachid sera interpellé puis placé en garde à vue. Il nie en bloc les faits qui lui sont reprochés. Mis en examen pour des faits de viols et violences conjugales, il sera incarcéré provisoirement. Il passera 15 mois et 21 jours en détention. Lors de sa comparution le 10 novembre 2020, l’accusé décrit sa compagne comme «  une menteuse, agressive et hystérique  », et assure que dans ce dossier «  c’est lui la victime  ». Ses propos agacent Julie : «  Je veux qu’il assume ses actes ; j’ai été stupide de revenir vers lui, mais il avait de belles paroles, je pensais qu’il changerait, je pensais que c’était de ma faute  ».

Le tribunal rend son verdict : Rachid écope de deux ans de prison dont un an avec sursis, et interdiction d’entrer en contact avec les victimes pendant trois ans. Obligation lui a été faite de verser une amende de 1500 euros de dommages et intérêts à Julie. Rachid retrouve sa liberté en raison des 15 mois et 21 jours passés en détention.

*Prénoms d’emprunt

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Rouen - Prison - Violences et agressions

Aller plus loin

Espagne : un Marocain sequestre pendant 1 an son fils dans sa chambre

La police a arrêté un Marocain résidant en Espagne après des faits de maltraitance commis sur son fils de 10 ans. Il lui est reproché d’avoir enfermé le garçonnet dans une...

France : un MRE placé en détention pour tentative de meurtre

Driss Boutamjine, un Marocain de 73 ans accusé d’une tentative de meurtre comparaît, ce mercredi 30 septembre, devant la cour d’assises à Agen. Il est placé en détention...

Un Marocain écope de cinq ans de prison pour viol par la Cour d’assises de Paris

La Cour d’assises de Paris a condamné, vendredi 5 mars, Abdellah O., un Marocain de 35 ans, reconnu coupable d’un viol, d’une tentative de viol et d’une agression sexuelle à...

Espagne : un Marocain condamné pour violences sur sa femme enceinte

Le tribunal correctionnel de Pampelune (Navarre) a condamné un Marocain à 4 ans et 8 mois de prison et au paiement de 2 500 euros de dommages-intérêts pour violences envers sa...

Ces articles devraient vous intéresser :

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Violences au L’Boulevard : voici les explications du comité d’organisation

Au lendemain des actes de violence et de vandalisme survenus lors du festival L’Boulevard, le comité d’organisation a réagi, expliquant les causes de ce débordement. De nouvelles mesures sécuritaires ont été dévoilées.

Catalogne : un Algérien suspecté d’agression violente d’un Marocain arrêté

L’homme d’origine algérienne qui a violemment agressé un ressortissant marocain cette semaine dans le nord de l’Espagne a finalement été arrêté par la police. Un avis de recherche avait été émis le qualifiant d’individu « très dangereux ».

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Violences faites aux hommes : les Arabes brisent le silence

Dans les pays arabes, les hommes victimes de violences conjugales commencent à briser le silence. Au Maroc, on dénombre environ 24 000 cas et les chiffres sont sans doute sous-estimés.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Un Marocain tabassé par des videurs dans le nord de l’Espagne

Un jeune homme de 23 ans, médiateur culturel d’origine marocaine résidant à la Corogne, dans le nord-ouest de l’Espagne, a porté plainte, affirmant avoir été victime d’une agression racistede la part de deux videurs.

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).