Recherche

France : un MRE tue sa femme pour se marier avec sa jeune maîtresse au Maroc

© Copyright : DR

9 décembre 2020 - 22h00 - Marocains du monde - Par: S.A

Un Marocain résidant en France, jugé devant la cour d’assises d’Eure-et-Loir depuis mardi 8 décembre, pour l’assassinat de sa femme, atteinte de sclérose en plaques, risque la réclusion criminelle à perpétuité. Le verdict est attendu vendredi.

Les faits remontent au 11 juillet 2016. Les pompiers avaient été alertés, en fin de soirée, pour un incendie dans une maison, à Aunay-sous-Crécy, rapporte L’Écho républicain. Un voisin avait réussi à éteindre le feu avant leur arrivée. Lorsqu’ils ont pénétré à l’intérieur de l’appartement, ils ont découvert le corps carbonisé de l’épouse du septuagénaire. Une femme atteinte de sclérose en plaques et immobilisée dans un fauteuil roulant. «  C’est une fuite de gaz  », assure Driss Ben Hammadi, ajoutant qu’il bricolait au sous-sol de sa maison lorsqu’il avait entendu crier. «  J’ai jeté de l’eau avec un seau d’eau pour l’éteindre, mais je n’y suis pas parvenu  », confie-t-il.

Mais le rapport livré par le gendarme de la brigade de recherche devant les jurés contredit sa version.«  Monsieur Ben Hammadi avait expliqué qu’il avait mis des merguez à cuire. Il aurait demandé à son épouse de les éteindre un quart d’heure après. Or, non seulement, son handicap l’empêchait de tourner les boutons de la cuisinière, mais nous n’avons trouvé aucune merguez dans la poêle  », indique le document. De plus, la victime a été retrouvée calcinée, à côté de la table ronde de la cuisine, et non à proximité de la gazinière.

Autre preuve supplémentaire : des traces d’essence ont été retrouvées sur ses vêtements, sur le fauteuil roulant, mais aussi sur les effets personnels portés par son mari, et dans l’arrosoir carbonisé. Des indices qui amènent le gendarme à conclure que «  la piste criminelle est privilégiée  ». Qu’est-ce qui aurait poussé ce Marocain résidant en France depuis 56 ans à assassiner sa femme ? Il aurait une jeune maîtresse au Maroc, avec laquelle il aurait envisagé de refaire sa vie.

Mots clés: France , Droits et Justice , Homicide

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact